Un lavage des mains sans rinçage pour réduire l'absentéisme des enfants d'âge préscolaire et scolaire

Contexte

L'absentéisme scolaire est coûteux pour les parents, les écoles et les gouvernements, et une absence prolongée est préjudiciable à l'apprentissage des élèves. L'absentéisme lié à la maladie est un facteur important d'absentéisme scolaire, mais il peut aussi entraîner l'absence des parents au travail, car ils attrapent eux-mêmes la maladie ou doivent rester à la maison pour s'occuper de leurs enfants. Plusieurs stratégies sont actuellement utilisées pour réduire l'absentéisme lié à la maladie, une méthode courante étant la mise en œuvre de pratiques appropriées d'hygiène des mains. Cependant, l'hygiène des mains à l'eau et au savon n'est pas toujours pratique, et des alternatives peuvent s'avérer plus efficaces pour réduire le taux global d'absentéisme lié à la maladie. L'une de ces alternatives est l'utilisation d'un lavage des mains sans rinçage.

Problématique de la revue

Cette étude a été conçue pour déterminer si un lavage des mains sans rinçage peut réduire le nombre de jours d'absence des enfants d'âge préscolaire et scolaire par rapport à d’autres pratiques.

Caractéristiques des études

Les recherches ont permis de trouver 19 études pertinentes avec un total de 30 747 participants. Huit études ont été menées aux États-Unis, deux en Espagne et une en Chine, en Colombie, en Finlande, en France, au Kenya, au Bangladesh, en Nouvelle-Zélande, en Suède et en Thaïlande. Six études ont été menées dans des établissements préscolaires ou des garderies (enfants âgés de la naissance à moins de cinq ans), les 13 autres dans des écoles primaires ou secondaires (enfants âgés de cinq à 14 ans). Ces études étaient très variées en ce qui concerne la composition et l'application du programme de lavage des mains sans rinçage. Seules deux études ont fourni des informations sur le critère de jugement principal (l'absentéisme pour quelque raison que ce soit), tandis que six études ont fourni des informations pour l'absentéisme dû à une maladie. Les données probantes présentées sont à jour jusqu'en février 2020.

Principaux résultats

Comparativement à une absence de programme d'hygiène des mains sans rinçage, l’application et l'adhésion à un programme d'hygiène des mains sans rinçage peuvent avoir des effets modestes mais potentiellement bénéfiques en réduisant le nombre de jours d'absence des élèves pour cause de maladie . Cependant, le lavage des mains sans rinçage pourrait ne pas être différent des contrôles visant à réduire l'absentéisme pour quelque raison que ce soit. Il se peut également qu'il n'y ait pas de différence dans le nombre d'irritations cutanées entre les élèves qui ont utilisé le lavage des mains sans rinçage et ceux qui ont utilisé de l'eau et du savon. La plupart des élèves et des enseignants ont réagi favorablement au lavage des mains sans rinçage et s’y sont relativement bien conformés .

Niveau de confiance de données probantes

Dans cette revue, le niveau de confiance était faible ou très faible principalement en raison du fait que les études incluses utilisent des méthodes médiocres, fournissent des données imprécises et n’offrent aucune cohérence les unes par rapport aux autres. Cela signifie que nous avons peu ou très peu de certitude, ou de confiance, dans ces résultats.

Conclusions des auteurs: 

Les conclusions de cette étude ont peut-être permis d'identifier un effet faible mais potentiellement bénéfique des programmes de lavage des mains sans rinçage sur l'absentéisme lié à la maladie. Toutefois, cette conclusion n’est fondée que sur des éléments de preuve faibles ou très faibles selon la méthode GRADE. Elle reste donc incertaine. De nouvelles recherches sont nécessaires à tous les niveaux de l'enseignement pour évaluer le lavage des mains sans rinçage afin de fournir des données probantes plus concluantes et plus sûres de son impact. Lorsque l'on envisage l'utilisation d'un programme de lavage des mains sans rinçage dans un cadre local, il faut tenir compte des taux actuels d'absentéisme pour maladie et se demander si les petits bénéfices observés ici se traduiront également par une réduction significative dans d’autres établissements.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'absentéisme lié à la maladie est un problème important chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire dans les pays à revenus faibles, intermédiaires et élevés. Une hygiène des mains appropriée est une stratégie couramment étudiée et mise en œuvre pour réduire la propagation des maladies et, par conséquent, le nombre de jours d'absence. La plupart des stratégies d'hygiène des mains consistent à les laver à l'eau et au savon. Cependant plusieurs facteurs font obstacle à cette pratique, comme disposer d’eau courante et devoir se sécher les mains après le nettoyage. Une autre méthode consiste à se laver les mains à l'aide d'un produit sans rinçage. Cette technique présente un certain nombre d'avantages par rapport aux stratégies traditionnelles d'hygiène des mains et pourrait s'avérer bénéfique pour réduire l'absentéisme lié à la maladie chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire.

Objectifs: 

1. Évaluer l'efficacité du lavage des mains sans rinçage pour réduire l'absentéisme dû à la maladie chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire par rapport à l'absence de lavage des mains, au lavage des mains conventionnel à l'eau et au savon ou à d'autres stratégies d'hygiène des mains.

2. Déterminer quels sont les produits de lavage des mains sans rinçage les plus efficaces (s'il existe des analyses comparatives), et quel est l'effet de stratégies supplémentaires combinées au lavage des mains sans rinçage sur les résultats attendus.

Stratégie de recherche documentaire: 

En février 2020, nous avons effectué des recherches dans CENTRAL, MEDLINE, Embase, CINAHL, 12 autres bases de données et trois registres d'essais cliniques. Nous avons également examiné les listes de références bibliographiques des études incluses et nous avons contacté les principaux auteurs afin de recueillir des informations supplémentaires si nécessaire. Aucune restriction n'a été appliquée sur la date ou la langue.

Critères de sélection: 

Indépendamment de leur statut de publication, nous avons sélectionné les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant le lavage des mains sans rinçage sous quelque forme que ce soit (frottement des mains, désinfectant pour les mains, gel, mousse, etc.) avec le lavage des mains conventionnel à l'eau et au savon, ainsi qu’avec d'autres programmes d'hygiène des mains (comme l'éducation uniquement) et avec une absence d’intervention. La population concernée était composée d'enfants âgés de 2 à 18 ans fréquentant un établissement préscolaire (crèche, garderie, jardin d'enfants, etc.) ou scolaire (primaire, secondaire etc.). Les principaux résultats sont l'absentéisme des enfants ou des adolescents pour quelque raison que ce soit, l'absentéisme dû à une maladie quelconque et les réactions cutanées indésirables.

Recueil et analyse des données: 

Selon les méthodes Cochrane standard, deux auteurs de la revue (ZM, CT, CL, CS, TB), ont sélectionné indépendamment les études à inclure, ont évalué le risque de biais et ont extrait les données pertinentes. Les absences ont été comptabilisées en tant que nombre de jours d’absence sur le nombre total de jours de classe. Cela a parfois été rapporté avec les chiffres bruts et d'autres fois comme rapport des taux d'incidence (RTI), que nous avons également extrait. Pour les données relatives aux événements indésirables, nous avons calculé la taille de l'effet sous forme de risque relatif (RR) et nous les présentons avec des intervalles de confiance (IC) de 95 %. Nous avons utilisé les procédures méthodologiques standard attendues par Cochrane pour l'analyse des données et avons suivi la méthode GRADE pour établir la confiance dans les résultats.

Résultats principaux: 

Cette revue comprend 19 études avec 30 747 participants. La plupart des études ont été menées aux États-Unis (huit études), deux en Espagne et une en Chine, en Colombie, en Finlande, en France, au Kenya, au Bangladesh, en Nouvelle-Zélande, en Suède et en Thaïlande. Six études ont été menées dans des établissements préscolaires ou des garderies (enfants âgés de la naissance à moins de cinq ans), les 13 autres dans des écoles primaires ou secondaires (enfants âgés de cinq à 14 ans).

Les études incluses ont été jugées à haut risque de biais dans plusieurs domaines, notamment dans ceux de la performance et de la détection des biais, ceci en raison de la difficulté de rendre aveugles les personnes qui fournissent l'intervention ou celles qui évaluent les critères de jugement. En outre, le niveau de confiance des données probantes de chaque critère de jugement d’intérêt a été classé comme faible ou très faible, principalement en raison du risque élevé de biais, ainsi que de l'imprécision dans les estimations des effets et de l'incohérence entre les données compilées. En ce qui concerne le critère de jugement de l'absentéisme, quelle qu'en soit la raison, l'estimation globale du lavage des mains sans rinçage était un RTI de 0,91 (IC à 95 % : 0,82 à 1,01 ; 2 études ; données probantes de très faible niveau de confiance), ce qui indique qu'il peut y avoir peu ou pas de différence entre les groupes. En ce qui concerne l'absentéisme pour maladie, le RTI mis en commun était de 0,82 (95 % IC 0,69 à 0,97 ; 6 études ; données probantes de très faible niveau de confiance), ce qui indique que le lavage des mains sans rinçage pourrait réduire l'absentéisme (13 jours d'absence pour 1000) par rapport à ceux du groupe « autres pratiques » (16 jours d'absence pour 1000). En ce qui concerne le résultat de l'absentéisme pour maladie respiratoire aiguë, le RTI mis en commun était de 0,79 (95 % IC 0,68 à 0,92 ; 6 études ; données probantes de très faible niveau de confiance), ce qui indique que le lavage des mains sans rinçage pourrait réduire l'absentéisme (33 jours d'absence pour 1000) par rapport à ceux du groupe « autres pratiques » (42 jours d'absence pour 1000). Lors de l'évaluation de l'absentéisme pour maladies gastro-intestinales aiguës, l'estimation globale a trouvé un RTI de 0,79 (95 % IC 0,73 à 0,85 ; 4 études ; données probantes de très faible niveau de confiance), ce qui indique que le lavage des mains sans rinçage pourrait réduire l'absentéisme (six jours d'absence pour 1000) par rapport à ceux du groupe « autres pratiques » (huit jours d'absence pour 1000). Il peut y avoir peu ou pas de différence entre le lavage des mains sans rinçage et le groupe « autres pratiques » pour les réactions cutanées indésirables avec un RR de 1,03 (95 % IC 0,8 à 1,32 ; 3 études, 4365 participants ; données probantes de très faible niveau de confiance). Dans l’ensemble, le respect de la procédure («compliance») semble varier de modéré à élevé (9 études, 10 749 participants ; données probantes de très faible niveau de confiance) ; aucun auteur n'a signalé de problèmes importants de «compliance». Dans l'ensemble, la plupart des études comportant des données sur la perception ont indiqué que les enseignants et les étudiants percevaient positivement le lavage des mains sans rinçage et étaient prêts à continuer à l'utiliser (3 études, 1229 participants ; données probantes de très faible niveau de confiance).

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Catherine Polge et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.