Utilisation de l’oxycodone dans le traitement de la douleur en cas de fibromyalgie chez l'adulte

En résumé

Il n'y a pas de données probantes suffisantes pour soutenir ou réfuter l’hypothèse selon laquelle l'oxycodone, seule ou en combinaison avec la naloxone, réduit la douleur en cas de fibromyalgie.

Contexte

La fibromyalgie est un trouble complexe caractérisé par des douleurs généralisées, de la fatigue, un sommeil de mauvaise qualité, une mauvaise humeur et d'autres symptômes corporels. Les médicaments analgésiques classiques tels que le paracétamol et l'ibuprofène ne sont généralement pas considérés comme efficaces. Les analgésiques opioïdes sont fréquemment utilisés dans le traitement de la fibromyalgie, mais on ne sait pas encore s'ils sont efficaces.

La morphine, par exemple, est un analgésique opioïde. La morphine est obtenue à partir de plantes, mais de nombreux opioïdes sont également fabriqués par synthèse chimique plutôt que par extraction à partir de plantes. L'oxycodone est un opioïde semi-synthétique, fabriqué à partir de l'alcaloïde opioïde thébaïne, et est facilement accessible.

Cette revue remplace une partie d'une revue publiée à l'origine en 2014, qui examinait l'efficacité de l'oxycodone sur la douleur en cas de fibromyalgie et de certaines autres affections. Dans la présente revue, nous avons examiné la douleur dans le cas de la fibromyalgie uniquement. Dans la revue précédente, nous n'avons pas trouvé de preuve que l'oxycodone est utile ou non pour soulager la douleur en cas de fibromyalgie.

Caractéristiques des études

En juillet 2016, nous avons recherché des essais cliniques dans lesquels l'oxycodone, seule ou en combinaison à dose fixe avec la naloxone, était utilisée pour soulager la douleur liée à la fibromyalgie chez les adultes. Nous n'avons trouvé aucune étude répondant aux exigences de cette revue.

Principaux résultats

Il n’existe pas d’informations provenant d’essais contrôlés randomisés sur les effets bénéfiques ou indésirables de l'oxycodone lorsqu'elle est utilisée pour soulager la douleur en cas de fibromyalgie.

Qualité des données probantes

Nous avons estimé que le niveau de preuve était très faible car il n'y avait pas d'études. Un niveau de preuve très faible signifie que nous n’accordons que très peu de confiance aux résultats.

Conclusions des auteurs: 

Il n'y a pas de données probantes tirées d'essais randomisés pour soutenir ou réfuter l’hypothèse selon laquelle l'oxycodone, seule ou en combinaison avec la naloxone, réduit la douleur en cas de fibromyalgie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette revue remplace une partie d'une revue antérieure qui évaluait l'efficacité de l'oxycodone sur la douleur neuropathique et la fibromyalgie, qui a maintenant été divisée en revues distinctes pour les deux affections. Cette revue ne portera que sur les douleurs liées à la fibromyalgie.

Les médicaments opioïdes sont couramment utilisés dans le traitement de la fibromyalgie, mais ils pourraient ne pas être bénéfiques pour les personnes atteintes de cette maladie. Les revues existantes ont pour la plupart examiné l’ensemble des opioïdes. Cette revue a recherché des données probantes spécifiques à l'oxycodone, à n'importe quelle dose et par n'importe quelle voie d'administration.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité analgésique et les effets indésirables de l'oxycodone pour le traitement de la douleur en cas de fibromyalgie chez l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE pour les essais contrôlés randomisés depuis la création de ces bases jusqu'au 25 juillet 2016. Nous avons également effectué des recherches dans les références bibliographiques des articles et des revues, et dans les registres d'essais cliniques en ligne.

Critères de sélection: 

Nous avions prévu d'inclure tout essai randomisé, en double aveugle, d'une durée de huit semaines ou plus, comparant l'oxycodone (seule ou en combinaison à dose fixe avec la naloxone) à un placebo ou un autre traitement actif. Nous avons exclu les études d'observation.

Recueil et analyse des données: 

Nous avions prévu que deux auteurs de la revue extraient les données de façon indépendante et évaluent la qualité des essais ainsi que les biais potentiels. Dans les cas où l'analyse groupée était possible, nous avions l’intention d'utiliser des données dichotomiques pour calculer le risque relatif et le nombre de sujets à traiter pour un événement supplémentaire, en utilisant des méthodes standard.

Résultats principaux: 

Aucune étude n'a satisfait aux critères d'inclusion. Les effets des interventions n'ont pas été évalués car il n'y avait pas d'études incluses. Nous ne disposons que de données probantes de très faible qualité et sommes très incertains quant aux estimations des effets bénéfiques ou indésirables.

Notes de traduction: 

Post-édition : Juliette Poirier - Révision : Maissa Hamra (M2 ILTS, Université de Paris)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.