Éducation des membres de la famille pour accompagner le sevrage (introduction d’aliments solides) et la nutrition chez les nourrissons nés prématurément

Problématique

Nous voulions savoir si l'éducation des membres de la famille en matière de sevrage des bébés prématurés améliorerait leur croissance et leur développement. Nous avons défini les prématurés comme des bébés nés plus de trois semaines avant la date prévue de leur naissance.

Contexte

Le sevrage fait référence à l'introduction d'aliments solides chez les bébés pour compléter leur consommation de lait. Le sevrage est une période importante pour la croissance des prématurés. Ils sont normalement plus petits que prévu pour leur âge. Par conséquent, une bonne nutrition pendant le sevrage peut améliorer leur croissance et le développement de leur cerveau, en plus de prévenir les maladies cardiovasculaires futures. L'éducation nutritionnelle des membres de la famille peut être nécessaire pour obtenir de bonnes pratiques nutritionnelles pendant le sevrage.

Ce que nous avons trouvé

Nous avons examiné les éléments probants disponibles jusqu'au 26 juin 2018. Aucune étude n'a pu être incluse dans cette revue. L'absence d'études éligibles dans le cadre de cette revue est probablement attribuable à la rareté des données probantes permettant de déterminer la stratégie de sevrage idéale pour les bébés prématurés. Nous avons trouvé deux études qui portaient sur le moment idéal pour le sevrage chez les bébés prématurés. Toutefois, ces études ont donné des résultats contradictoires.

Qu'est-ce que cela signifie ?

En l'absence d'études éligibles, l'impact de l'éducation nutritionnelle sur le sevrage des bébés prématurés est inconnu.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pas été en mesure d'évaluer l'impact de l'éducation nutritionnelle des membres de la famille sur le sevrage des prématurés, car il n'existait aucune étude éligible. Cela peut être dû au manque de données probantes pour déterminer les stratégies de sevrage idéales pour les nourrissons prématurés en ce qui concerne le moment du début du sevrage et le type de solides à introduire. Des essais sont nécessaires pour évaluer les nombreux aspects du sevrage chez les prématurés. En plus des paramètres de croissance, il faut également évaluer le développement neurologique et les critères de jugement métaboliques à long terme.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le sevrage fait référence à la période d'introduction d'aliments solides pour compléter le lait maternel ou le lait en poudre. On sait que les prématurés présentent un retard de croissance extra-utérin au moment de la sortie des unités néonatales. Par conséquent, la période post-décharge et la période de sevrage sont cruciales pour une croissance optimale. L'optimisation de la nutrition pendant le sevrage peut avoir des effets à long terme sur les résultats chez les prématurés. Les membres de la famille des prématurés peuvent avoir besoin d'une éducation nutritionnelle pour promouvoir les pratiques nutritionnelles idéales entourant le sevrage chez les prématurés qui présentent un risque élevé de déficit nutritionnel.

Objectifs: 

Étudier le rôle de l'éducation nutritionnelle des membres de la famille dans le soutien au sevrage des prématurés en ce qui concerne leur croissance et leur développement neurologique par rapport à la prise en charge conventionnelle.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard de Cochrane Neonatal pour faire des recherches dans le Registre central des essais contrôlés de Cochrane (CENTRAL 2018, numéro 5), MEDLINE via PubMed (1966 au 26 juin 2018), Embase (1980 au 26 juin 2018) et CINAHL (1982 au 26 juin 2018). Nous avons également effectué des recherches dans les bases de données d'essais cliniques, les actes de conférences et les listes de référence des articles extraits pour les essais contrôlés randomisés (ECR) et les quasi-RCT.

Critères de sélection: 

Les ECR et les quasi-RCT étaient éligibles à l'inclusion s'ils examinaient les effets de l'éducation nutritionnelle des membres de la famille par rapport au traitement conventionnel pour le sevrage des prématurés jusqu'à un an d'âge gestationnel corrigé. Nous avons défini la prématurité comme étant moins de 37 semaines complètes de gestation.

Recueil et analyse des données: 

Au moins deux auteurs de la revue ont examiné de façon indépendante les études potentielles en vue de leur inclusion et ont prévu d'identifier, d'extraire des données et d'évaluer la qualité des études admissibles. Nous avons résolu toute divergence d'opinion en discutant avec un troisième auteur de la revue et en parvenant à un consensus entre les trois auteurs de la revue.

Résultats principaux: 

Aucun essai éligible portant sur l'impact de l'éducation nutritionnelle des membres de la famille sur le sevrage des prématurés ne répond aux critères d'inclusion de cette revue systématique. Deux études portant sur le moment idéal du sevrage chez les prématurés ont donné des résultats contradictoires,

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.