Interventions pour contrôler les saignements après une extraction dentaire

Problématique

Nous avons effectué cette revue afin d’évaluer différentes interventions pour le traitement des saignements post-extraction dentaire.

Contexte

Après une extraction dentaire, il est normal que le site saigne et coagule, cela prend généralement quelques minutes. Le saignement est anormal s’il continue sans former de caillots ou s’il dure plus de 8 à 12 heures ; c’est ce qu’on appelle le saignement post-extraction (SPE). De tels incidents hémorragiques peuvent être source de détresse chez les patients qui pourraient avoir besoin de consulter et de subir des interventions dentaires d’urgence. Les causes du SPE peuvent être locales, il peut résulter d’une maladie systémique ou d’un médicament. Pour contrôler ces saignements, de nombreuses méthodes locales et systémiques ont été utilisées, basées sur l’expertise du clinicien. Pour informer les cliniciens sur le meilleur traitement, il faut des données probantes provenant d’études dans lesquelles des personnes ont été réparties au hasard dans au moins deux groupes différents recevant des traitements différents ou ne recevant aucun traitement (c.-à-d. des « essais contrôlés randomisés » ou ECR).

Caractéristiques de l’étude

Les auteurs travaillant avec le groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire ont mis à jour cette revue des ECR qui évaluent les interventions pour traiter les saignements après une extraction dentaire. La revue originale a été publiée en juin 2016. Pour cette version, nous avons effectué des recherches dans la littérature médicale et dentaire jusqu'au 24 janvier 2018. Nous n'avons trouvé aucun ECR qui répondait aux critères d'inclusion de notre revue.

Principaux résultats et qualité des données probantes

Cette revue a révélé qu’il n’existe aucune donnée probante issue d’ECR quant à l’efficacité des interventions disponibles pour le traitement des saignements post-extraction. Des ECR de bonne qualité sont nécessaires pour aider les cliniciens et les patients à faire des choix éclairés sur les options de traitement.

Conclusions des auteurs: 

Nous n’avons pas été en mesure d’identifier de rapports d’essais contrôlés randomisés évaluant les effets des différentes interventions pour le traitement des saignements post-extraction. En l’absence de données probantes fiables à ce sujet, les cliniciens doivent utiliser leur expérience clinique pour déterminer quels sont les moyens les plus appropriés pour traiter cette affection en fonction des facteurs liés au patient. Il est nécessaire de mener des essais cliniques bien conçus et appropriés sur ce sujet, qui soient conformes à l’énoncé CONSORT (www.consort-statement.org/).

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le saignement post-extraction (SPE) est une complication reconnue et fréquemment rencontrée dans la pratique dentaire, il est défini comme un saignement qui se poursuit au-delà de 8 à 12 heures après l’extraction dentaire. L’incidence des saignements post-extraction varie de 0 % à 26 %. Si le saignement post-extraction n’est pas pris en charge, les complications vont de l’apparition d’un hématome des tissus mous à une perte de sang importante. Les saignements des tissus mous et des os sont des exemples de causes locales. Les problèmes plaquettaires, les troubles de la coagulation ou la fibrinolyse excessive, et les problèmes héréditaires ou acquis (induits par les médicaments) font partie des causes systémiques. Il existe un large éventail de techniques suggérées pour le traitement des saignements post-extraction, elles comprennent des interventions visant à traiter à la fois les causes locales et les causes systémiques. Il s’agit d’une mise à jour d’une revue publiée en juin 2016.

Objectifs: 

Évaluer les effets des interventions pour le traitement de différents types de saignements post-extraction.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le spécialiste de l’information du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire a fait des recherches dans les bases de données suivantes : Le Registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu’au 24 janvier 2018), le Registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (la Bibliothèque Cochrane, 2017, numéro 12), MEDLINE Ovid (de 1946 au 24 janvier 2018), Embase Ovid (du 1er mai 2015 au 24 janvier 2018) et CINAHL EBSCO (de 1937 au 24 janvier 2018). Le registre des National Institutes of Health des États-Unis (ClinicalTrials.gov) et la plateforme d’enregistrement internationale des essais cliniques de l’Organisation mondiale de la Santé ont fait l’objet d'une recherche pour les essais en cours. Nous avons fait des recherches dans les listes de références des revues systématiques pertinentes.

Critères de sélection: 

Nous avons pris en compte tout essai contrôlé randomisé (ECR) ayant évalué toute intervention pour le traitement du SPE, avec des participants de tout âge, hommes ou femmes, quel que soit le type de dents (antérieures ou postérieures, mandibulaires ou maxillaires). Les essais pouvaient comparer un type d’intervention avec un autre type d’intervention, un placebo ou l’absence de traitement.

Recueil et analyse des données: 

Trois paires d'auteurs de revues ont examiné indépendamment les résultats des recherches. Nous avons obtenu des articles complets pour les essais potentiellement pertinents. Si des données avaient été extraites, nous aurions suivi les méthodes décrites dans le Manuel Cochrane des revues systématiques d’interventions pour l’analyse statistique.

Résultats principaux: 

Nous n’avons trouvé aucun essai contrôlé randomisé pertinent pour cette revue.

Notes de traduction: 

Post-édition : Chloé Richir - Révision : Megan Casey (M2 ILTS, Université Paris Diderot)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.