Effets et innocuité de l'utilisation à long terme de la colchicine sur les maladies cardiaques

Contexte

La colchicine est un traitement très ancien et peu coûteux. Elle a des effets puissants contre l'inflammation et est largement utilisée dans le traitement des maladies inflammatoires comme la goutte. Il existe de nombreuses études sur l’utilisation de la colchicine en cas de maladies inflammatoires. L'inflammation est également un facteur important dans le développement de crises cardiaques ou d'accidents vasculaires cérébraux. De récentes études ont montré que la colchicine pourrait avoir des effets positifs sur les maladies cardiaques.

Problématique de la revue

Nous avions pour objectif d’examiner toutes les études disponibles évaluant l'utilisation à long terme de la colchicine. Nous voulions décrire les effets bénéfiques et indésirables de la colchicine pour les personnes atteintes ou non d'une maladie coronarienne établie. Nous avons examiné toutes les études d’une durée minimale de six mois qui incluaient des participants adultes et qui comparaient les effets sur la santé de l'utilisation de la colchicine à ceux de tout autre traitement. Nous avons examiné attentivement les personnes ayant déjà eu des problèmes cardiaques.

Résultats principaux

Dans nos analyses, nous avons inclus 39 essais réalisés auprès de 4 992 participants. Quatre essais comprenaient un total de 1 230 participants atteints d'une maladie cardiaque. Le traitement à la colchicine n'a eu aucun effet sur la mortalité, quelle qu'en soit la cause. L'effet de la colchicine sur la mortalité cardiovasculaire (liée au cœur) est incertain. Les résultats ont montré que la mortalité cardiovasculaire pourrait être réduite, mais sans grande certitude puisque certaines de nos analyses ont montré une réduction du risque, tandis que d’autres non. Le risque d'infarctus du myocarde (crises cardiaques) a été réduit, mais ce constat ne repose que sur deux études pour un total de 22 événements. La colchicine n’a pas clairement augmenté le risque d’effets indésirables totaux mais elle a augmenté celui d'intolérance gastro-intestinale, qui était ordinairement décrite comme légère et de courte durée. Nous n'avons pas observé d’effet clair sur les accidents vasculaires cérébraux, l'insuffisance cardiaque, les hospitalisations d'urgence ou les traitements cardiaques invasifs imprévus.

Quatre des 39 études ont signalé qu'elles recherchaient systématiquement les effets secondaires graves liés à l'utilisation de la colchicine. Les effets secondaires graves peuvent être mortels ou entraîner une hospitalisation. Sur ces quatre études, aucun participant n'a présenté de tels effets secondaires graves. Cela signifie que les potentiels effets secondaires graves semblent relativement rares : par exemple, les résultats indiquent que sur 800 personnes traitées sur une année, aucune ne souffrirait d'effets secondaires graves. Toutefois, nous doutons quelque peu de la certitude de ce résultat parce que le signalement des effets indésirables graves dans les études n'était pas optimal ; par exemple, parce que les définitions des effets indésirables graves différaient d'une étude à l'autre et que l'on ne savait pas toujours ce qui serait considéré comme un effet indésirable grave. Nous n'avons pas constaté de différence concernant les effets de la colchicine chez les personnes à risque cardiovasculaire élevé.

Les données probantes sont à jour jusqu'en janvier 2015.

Conclusions

Dans l'ensemble, nous avons constaté que de futures recherches modifieraient probablement notre évaluation des effets bénéfiques et indésirables de la colchicine. Nos observations doivent donc être interprétées avec prudence. Toutefois, il est urgent de mettre au point de nouveaux traitements pour les maladies cardiaques. Bien qu'il y ait beaucoup d'incertitude quant aux effets bénéfiques et indésirables du traitement à la colchicine, il pourrait être accompagné d’effets bénéfiques cardiovasculaires, surtout sur le risque d’infarctus du myocarde. Nous pensons donc que des essais cliniques de bonne qualité devraient être menés à grande échelle pour poursuivre davantage les recherches sur la colchicine dans les maladies cardiaques.

Conclusions des auteurs: 

Il y a beaucoup d'incertitude quant aux effets bénéfiques et indésirables du traitement à la colchicine. La colchicine pourrait avoir des effets bénéfiques importants sur la réduction de l'infarctus du myocarde dans certaines populations à risque élevé, mais l'incertitude quant à l'ampleur de l'effet sur la survie et les autres critères de jugement cardiovasculaires est grande, surtout dans la population générale dont sont tirées la plupart des études que nous avons examinées dans cette revue systématique. D’après des données probantes de faible qualité, la colchicine est associée à des effets secondaires gastro-intestinaux. Davantage de données probantes provenant d'essais randomisés à grande échelle sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La colchicine est un médicament anti-inflammatoire utilisé pour une grande variété de maladies inflammatoires. Les maladies cardiovasculaires ont également un caractère inflammatoire, mais les effets de la colchicine sur les critères de jugement cardiovasculaires demeurent incertains. Les analyses de la tolérance antérieures se limitaient à des populations spécifiques de patients.

Objectifs: 

Évaluer les potentiels effets cardiovasculaires bénéfiques ou indésirables d'un traitement à la colchicine administré en continu et à long terme dans toute population de patients, et plus particulièrement chez les personnes présentant un risque cardiovasculaire élevé.

Stratégie de recherche documentaire: 

En janvier 2015, nous avons fait des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), Medline, Embase, ClinicalTrials.gov, le Système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS, les citations d’articles clés et les bibliographies d’études. Nous avons également contacté des chercheurs afin d’obtenir des données non publiées.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (en groupes parallèles, en grappes ou premières phases d’études croisées) comparant l’utilisation de la colchicine sur une période d'au moins six mois à tout autre traitement chez des participants adultes.

Recueil et analyse des données: 

Les critères de jugement principaux étaient la mortalité toutes causes confondues, l'infarctus du myocarde et les effets indésirables. Les critères de jugement secondaires étaient la mortalité cardiovasculaire, les accidents vasculaires cérébraux, l'insuffisance cardiaque ainsi que les hospitalisations et interventions cardiovasculaires imprévues. Nous avons effectué des analyses en sous-groupes prédéfinis, en particulier pour les participants présentant un risque cardiovasculaire élevé. .

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 39 essais randomisés en groupes parallèles réalisés auprès de 4 992 participants. La colchicine n'a pas eu d’effet sur la mortalité toutes causes confondues (RR 0,94 ; IC à 95 % 0,82 à 1,09 ; 4 174 participants ; 30 études ; I² = 27 % ; données probantes de qualité moyenne). L'effet de la colchicine sur la réduction de la mortalité cardiovasculaire est incertain (RR 0,34 ; IC à 95 % 0,09 à 1,21 ; I² = 9 % ; 1 132 participants ; 7 études ; données probantes de qualité moyenne). La colchicine a réduit le risque d'infarctus du myocarde total (RR 0,20, IC à 95 % : 0,07 à 0,57 ; 652 participants ; 2 études ; données probantes de qualité moyenne). Il n’y a pas eu d’effet sur le nombre total d'effets indésirables (RR=1,52, IC à 95 % 0,93 à 2,46 ; 1 313 participants ; 11 études ; I² = 45 % ; données probantes de très faible qualité), mais l'intolérance gastro-intestinale a été augmentée (RR 1,83, IC à 95 % 1,03 à 3,26 ; 1 258 participants; 11 études; I² = 74 % ; données probantes de faible qualité). La colchicine n'a pas montré d’effet sur l'insuffisance cardiaque (RR 0,62, IC à 95 % 0,10 à 3,88 ; 462 participants ; 3 études ; I² = 45 % ; données probantes de faible qualité ni sur les accidents vasculaires cérébraux (RR 0,38, IC à 95 % 0,09 à 1,70 ; 874 participants ; 3 études ; I² = 45 % ; données probantes de faible qualité). Les signalements d'effets indésirables graves n'ont pas été uniformes ; aucun n'a été signalé au cours des 824 patients-années (4 essais). Les effets sur les autres critères de jugement étaient très incertains. Les effets globaux des ECR portant spécifiquement sur les participants présentant un risque cardiovasculaire élevé étaient semblables (4 essais ; 1 230 participants).

Notes de traduction: 

Post-édition : Guillaume Pellet--Flandin Révision : Juliette Poirier (M2 ILTS, Université de Paris)

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.