Exercices de respiration pour les enfants asthmatiques

Contexte

L'asthme est une maladie inflammatoire chronique (persistante) des poumons qui peut conduire à une obstruction des voies respiratoires, ce qui entraîne des difficultés à respirer. La prévalence élevée de l'asthme dans le monde est devenue un problème de santé publique en raison des fortes dépenses de santé due aux hospitalisations et aux médicaments. De plus, l'asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant. Les exercices de respiration sont un traitement non médicamenteux couramment utilisé dans le traitement des personnes souffrant d'asthme. Les exercices de respiration visent à contrôler le symptôme d'hyperventilation de l'asthme et peuvent inclure la méthode de Papworth, la technique de respiration Buteyko, le yoga ou toute autre méthode similaire qui met l'accent sur le changement de rythme respiratoire.

Question de la revue

Nous avons cherché à examiner les preuves concernant les effets des exercices de respiration chez les enfants asthmatiques.

Principaux résultats

Nous avons trouvé trois études portant sur 112 enfants atteints d'asthme léger à grave. Toutes les études incluses ont comparé des exercices de respiration dans le cadre d'un traitement plus complexe (un entraînement des muscles inspiratoires, des exercices de relaxation, des exercices d'endurance, des exercices rythmiques, les vibrations, la percussion, la technique d'expiration forcée) par rapport à un groupe témoin. Les études variaient en taille incluant de 28 à 60 enfants. Les échantillons étaient composés de patients hospitalisés et de patients en consultation externe. Les groupes témoins recevaient différents traitements : l'un recevait un placebo (faux traitement), un autre un programme éducatif et des consultations chez le médecin, le traitement de l'autre groupe n'était pas décrit. Nous n'avons trouvé aucun critère d'évaluation (des mesures de qualité de vie, les symptômes de l'asthme et les effets secondaires du traitement) rapportés sous forme de comparaisons entre les groupes traités et contrôles.

Qualité des preuves

Dans l'ensemble, les études incluses comportaient un petit nombre de participants et de sessions. Aucune étude incluse ne comparait des exercices de respiration comme unique traitement par rapport à un groupe témoin. Les exercices de respiration faisaient en fait partie d'un dispositif de traitements et étaient comparés à un contrôle. Les méthodes utilisées dans ces études n'étaient pas aussi bien documentées que nous l'aurions souhaité, la qualité des essais n'est donc pas claire. Dans l'ensemble, nous avons jugé que le risque de biais des études incluses était incertain et que la qualité des preuves incluses dans la revue était faible.

Conclusion

Nous n'avons pas pu tirer de conclusion définitive concernant l'utilisation des exercices de respiration pour les enfants asthmatiques en pratique clinique.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons pas pu tirer de conclusion fiable concernant l'utilisation en pratique clinique des exercices de respiration pour les enfants asthmatiques. Les exercices de respiration faisaient partie d'un dispositif de soins plus complet, et n'ont pas pu être évalués comme seul traitement. En outre, les trois petites études incluses présentaient des différences méthodologiques et les aspects méthodologiques et les résultats étaient médiocrement décrits dans la plupart des études incluses.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant. Des techniques d'exercice de respiration ont été largement utilisées par les chercheurs et les professionnels de santé dans la quête de thérapies complémentaires pour le traitement de l'asthme.

Objectifs: 

Évaluer les effets des exercices de respiration chez les enfants asthmatiques.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché des études dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, CINAHL et AMED et effectué une recherche manuelle dans les journaux sur la santé respiratoire et les résumés de conférences. Nous avons également consulté les registres d'essais cliniques et les références bibliographiques des articles inclus.

La recherche bibliographique a été effectuée jusqu'en septembre 2015.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés portant sur des exercices de respiration comme seul traitement par comparaison avec un contrôle ou des exercices de respiration dans le cadre d'une intervention plus complexe par comparaison avec un contrôle chez les enfants asthmatiques.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des essais et extrait les données. Les critères d'évaluation principaux étaient la qualité de vie, les symptômes de l'asthme et les événements indésirables graves. Les critères d'évaluation secondaires étaient une réduction de l'utilisation des médicaments, du nombre d'exacerbations aiguës, des mesures physiologiques (la fonction pulmonaire (en particulier les faibles débits) et la capacité fonctionnelle), le nombre de jours d'école manqués et les événements indésirables.

Résultats principaux: 

La revue a inclus trois études portant sur 112 participants. Toutes les études incluses comparaient des exercices de respiration dans le cadre d'une intervention plus complexe, par rapport à un groupe témoin. Aucune étude ne comparait les exercices de respiration comme seul traitement à un contrôle. La gravité de l'asthme des participants dans les études incluses variait. Les études ont mesuré : la qualité de vie, les symptômes de l'asthme, la réduction de l'utilisation de médicaments, le nombre d'exacerbations aiguës et la fonction pulmonaire. Les techniques de respiration utilisées par les études incluses comprenaient la respiration latéro-costale , la respiration diaphragmatique, les schémas d'inspiration et la respiration à lèvres pincées. Une étude incluse dans la revue n'indiquait pas le type d'exercice de respiration utilisé. Les groupes témoins recevaient différentes interventions : l'un recevait un placebo, un autre un programme éducatif et des consultations chez le médecin, et le traitement d'un autre groupe témoin n'était pas décrit. Les comparaisons entre les groupes n'ont été rapportées pour aucun des critères d'évaluation principaux. Nous avons jugé que les études incluses présentaient un risque de biais incertain.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Sophie Fleurdépine et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.