Programmes pour la prévention de la grossesse et de la maladie à l'aide de deux méthodes de contraception

L'utilisation de deux méthodes de contraception (l'utilisation de la double méthode) fait référence à l'utilisation de préservatifs associés à une autre méthode de contraception moderne. La dernière méthode est généralement un système intra-utérin hormonal (tel que la pilule contraceptive) ou non hormonal. Dans de nombreuses régions du monde, les rapports sexuels non protégés entrainent la maladie et la mortalité en raison du VIH / IST. Des millions de femmes, en particulier dans les zones aux ressources limitées, ont également un besoin non satisfait pour prévenir une grossesse non désirée. Nous avons examiné des études portant sur la l'utilisation de la double méthode, qui permet une meilleure prévention de la grossesse et une meilleure protection contre le VIH et d'autres infections sexuellement transmissibles (IST).

Jusqu'en janvier 2014, nous avons effectué des recherches informatisées pour trouver des études de programmes pour améliorer l'utilisation de la double méthode. Nous avons contacté des chercheurs afin de trouver des données manquantes. Les études examinaient une intervention comportementale visant à améliorer l'utilisation de la double méthode. Le programme éducatif devait répondre à la prévention de la grossesse et du VIH / IST par l'utilisation de préservatifs plus une autre contraception moderne. L'intervention était comparée à un programme différent, aux soins habituels ou à l'absence d'intervention.

Nous avons trouvé uniquement quatre études à inclure. Trois étaient des essais randomisés et la quatrième était une étude pilote pour l'un des essais inclus. Les programmes différaient les uns des autres. Ils comprenaient des sessions par ordinateur adaptées à chaque personne, le counseling par téléphone ajouté au counseling en milieu clinique et la gestion de cas plus un programme de soutien entre pairs. Dans la dernière étude, plus de femmes dans le groupe d'intervention rapportaient une utilisation régulière de la double méthode, à savoir les pilules contraceptives plus les préservatifs, comparées à celles dans le groupe témoin. L'étude pilote rapportait une tendance à une utilisation de la double méthode plus régulière pour le groupe d'intervention par rapport au groupe témoin. Les deux autres essais ne montraient aucune différence majeure entre les groupes d'étude dans le rapport d'utilisation de la double méthode ou dans les résultats de test pour la grossesse ou les IST.

Nous avons trouvé peu de programmes afin d'améliorer l'utilisation de la double méthode, et un seul a montré un effet. Les rapports ont fourni suffisamment d'informations sur la manière dont les interventions étaient réalisées. Les études présentaient des périodes de suivi adéquates de 12 à 24 mois. Cependant, la qualité globale des résultats était faible, principalement en raison du plan d'étude et de la perte de nombreuses femmes au cours du suivi.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons trouvé peu d'interventions comportementales destinées à améliorer l'utilisation de la double méthode de contraception et très peu de preuves d'efficacité. Un programme diversifié a démontré un certain effet, mais présentait seulement des résultats rapportés par les patients. Deux essais n'étaient pas applicables dans les environnements cliniques et avaient des mesures de critères de jugement objectives, mais aucun ne montrait d'effet. Les études incluses présentaient des informations adéquates sur la fidélité de l'intervention et des périodes de suivi suffisantes pour l'apparition de changements. Cependant, la qualité globale des preuves était considérée comme faible. La conception de deux essais était limitée et deux autres avaient des pertes de suivi importantes, comme souvent rencontrés dans les essais de contraception. Des études de bonne qualité sont encore nécessaires avec des programmes ou des services mis en Suvre et bien planifiés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La double méthode de contraception fait référence à l'utilisation de préservatifs ainsi qu'à une autre méthode de contraception moderne. La dernière méthode (généralement sans barrière) est généralement un dispositif intra-utérin hormonal (tel que les contraceptifs oraux) ou non hormonal. L'utilisation de deux méthodes permet une meilleure prévention de la grossesse et de la transmission du VIH et d'autres infections sexuellement transmissibles (IST) par rapport à l'utilisation d'une seule méthode. Les rapports sexuels non protégés augmentent le risque de maladie, d'invalidité et de mortalité dans de nombreuses régions en raison de la prévalence et de l'incidence du VIH / IST. Des millions de femmes ont également un besoin non satisfait pour prévenir une grossesse non désirée.

Objectifs: 

Nous avons examiné les études comparatives des interventions comportementales pour améliorer l'utilisation de la double méthode de contraception. L'utilisation de la double méthode fait référence à l'utilisation de préservatifs ainsi qu'une autre méthode de contraception moderne. Notre intention était d'identifier les interventions efficaces pour prévenir aussi bien les grossesses que la transmission du VIH / IST.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans MEDLINE, CENTRAL, POPLINE, EMBASE, COPAC, et Open Grey jusqu'en janvier 2014. Nous avons également effectué des recherches dans ClinicalTrials.gov et ICTRP pour les essais actuels et les essais avec des données ou des rapports pertinents. Nous avons examiné les références bibliographiques d'articles pertinents, y compris des articles de revue, pour obtenir des rapports supplémentaires.

Critères de sélection: 

Les études étaient des essais randomisés ou non randomisés. Elles examinaient une intervention comportementale avec un composant éducatif ou de counseling pour encourager ou améliorer l'utilisation de la double méthode, telle que les préservatifs et une autre contraception moderne. L'intervention devait permettre de prévenir les grossesses ainsi que la transmission du VIH / IST. Le programme ou le service pouvait être ciblé pour les individus, les couples ou les communautés. La condition de comparaison pouvait être une autre intervention comportementale pour améliorer l'utilisation de la contraception, les soins habituels, l'éducation à la santé ou l'absence d'intervention.

Les études devaient rendre compte de l'utilisation de deux méthodes, telles que les préservatifs associés à une autre méthode de contraception moderne. Nous nous sommes concentrés sur l'évaluation de l'investigateur portant sur la constante utilisation de la double méthode ou sur l'utilisation lors du dernier rapport sexuel. Les résultats devaient être mesurés au moins trois mois après le début de l'intervention comportementale.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué les résumés pour l'éligibilité et extrait les données issues des études incluses. Pour les résultats dichotomiques, le rapport de côtes de Mantel-Haenszel (RC) avec un IC à 95 % était calculé en utilisant un modèle à effets fixes. Lorsque les études utilisaient une analyse ajustée, nous avons présenté les résultats comme rapportés par les investigateurs. Aucune méta-analyse n'a été réalisée en raison des différences dans les interventions et dans les mesures de résultats.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié quatre études qui remplissaient les critères d'inclusion : trois essais contrôlés randomisés et une étude pilote pour l'un des essais inclus. Les interventions variaient sensiblement : les sessions personnalisées délivrées par ordinateur, le counseling par téléphone ajouté au counseling en milieu clinique et la gestion de cas plus un programme de soutien entre pairs. La dernière étude, qui portait sur de multiples risques, a montré un effet sur l'utilisation de contraceptions. Par rapport au groupe témoin, le groupe d'intervention était plus susceptible de rapporter l'utilisation constante de la double méthode, telle que l'utilisation de contraceptifs oraux et de préservatifs. Le risque relatif rapporté était de 1,58 à 12 mois (IC à 95 % de 1,03 à 2,43) et de 1,36 à 24 mois (IC à 95 % de 1,01 à 1,85). L'étude pilote rapportait une utilisation constante de la double méthode plus élevée dans le groupe d'intervention par rapport au groupe témoin (valeur P rapportée = 0,06); les chercheurs ont utilisé un alpha plus élevé (P < 0,10) pour cette étude pilote. Les deux autres essais ne montraient pas de différence significative entre les groupes d'étude dans les rapports d'utilisation de la double méthode ou dans les résultats des tests pour la grossesse ou les IST à 12 ou à 24 mois.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.