La supplémentation en calcium pour prévenir l'hypertension artérielle

Problématique

Nous avons voulu déterminer les effets de l'apport en calcium sur la pression artérielle chez les personnes ayant une pression artérielle normale.

Contexte

L'hypertension est un problème de santé sérieux qui augmente le risque de maladie cardiaque ou rénale. Plusieurs études ont démontré qu'une augmentation de l'apport en calcium diminue la pression artérielle même chez les individus dont la pression artérielle se situe dans des valeurs normales. L'augmentation de l'apport en calcium a également des effets bénéfiques pour la grossesse, ces effets pouvant être expliqués par une diminution de la pression artérielle. Une pression artérielle élevée a été identifiée comme un facteur de risque majeur de mortalité, et même une légère réduction de la pression artérielle peut réduire l'occurrence de maladie coronarienne, d'AVC et de décès.

Caractéristiques de l'étude

Nous avons sélectionné des études ayant évalué l'effet de la supplémentation en calcium ou de l'enrichissement alimentaire en calcium sur la pression artérielle de patients normotendus de tous les âges. La dernière recherche a été effectuée en octobre 2014.

Résultats principaux

Cette revue a analysé l'information provenant de 16 études (3048 participants). Nous avons découvert qu'une augmentation de l'apport en calcium réduisait légèrement la pression artérielle systolique et diastolique de 1,43 mmHg et 0,98 mmHg respectivement. Cet effet s'est avéré plus élevé avec des doses de calcium supérieures à 1000 mg/jour. La pression artérielle systolique a été diminuée de 1,14 mmHg avec des doses de calcium variant de 1000 à 1500 mg/jour, et de 2,79 mmHg avec des doses de calcium de 1500 mg/jour ou plus.

Nous avons noté une diminution de la pression artérielle autant chez les hommes que chez les femmes ainsi qu'à tous les âges entre 11 et 82 ans, avec une réduction toutefois plus grande chez les jeunes. La pression artérielle systolique a été diminuée de 2,11 mmHg chez les personnes âgées de moins de 35 ans, et de 0,96 mmHg chez les personnes âgées de 35 ans et plus.

Aucune étude n'a rapporté d'effets indésirables. D'autres études sont nécessaires afin de déterminer le dosage idéal de la supplémentation et de déterminer si celle-ci est plus efficace et sécuritaire dans le cadre du régime alimentaire ou sous forme de suppléments.

Qualité des données probantes

Les données probantes étaient de haute qualité pour la pression artérielle systolique et diastolique chez les hommes et les femmes. Elles étaient également de haute qualité pour les participants de 35 ans et plus, mais de qualité modérée pour les moins de 35 ans.

Les données probantes étaient de haute qualité pour les doses de calcium de 1000 à 1500 mg/jour, et de qualité modérée pour les doses plus faibles ou plus élevées.

Parmi les 16 études, 5 ont été financées par l'industrie.

Conclusions des auteurs: 

Une augmentation de l'apport en calcium réduit légèrement la pression artérielle systolique et diastolique chez les personnes normotendues, en particulier chez les jeunes, ce qui suggère un rôle dans la prévention de l'hypertension. Ces résultats doivent être interprétés avec prudence, étant donné que le mécanisme biologique proposé pour expliquer la relation entre le calcium et la pression artérielle n'a pas été pleinement confirmé. L'effet observé dans plusieurs sous-groupes pré-établis et un possible effet dose-réponse renforcent cette conclusion. Même de légères réductions de la pression artérielle pourraient avoir d'importantes répercussions sur la santé par le biais de la réduction de l'incidence des maladies vasculaires.

Il y a un grand besoin de réaliser des essais cliniques randomisés d'une puissance statistique adéquate chez les jeunes. Les analyses en sous-groupes devraient tenir compte de l'apport initial en calcium, de l'âge, du sexe, de la pression artérielle initiale ainsi que de l'indice de masse corporelle. Il faut également évaluer les effets secondaires possibles et les doses optimales, et identifier la meilleure stratégie pour améliorer les apports en calcium.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'hypertension est un problème de santé publique majeur qui augmente le risque de maladies cardiaques et rénales. Plusieurs études ont montré une association inverse entre l'apport en calcium et la pression artérielle. Il a déjà été démontré que de légères diminutions de la pression artérielle pouvaient réduire rapidement le risque de maladie vasculaire, et ce même chez les personnes dont la pression artérielle se situe dans des valeurs normales. Cette revue vise à évaluer l'effet de la supplémentation en calcium chez les individus normotendus en tant que mesure de santé préventive.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de la supplémentation en calcium par rapport à un placebo ou à un groupe contrôle pour réduire la pression artérielle chez les personnes normotendues.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur l'hypertension, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, MEDLINE In-Process, EMBASE et ClinicalTrials.gov pour les essais contrôlés randomisés jusqu'en octobre 2014. Le système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'OMS est recherché pour inclusion dans le registre spécialisé du groupe Cochrane. Nous avons également examiné les références bibliographiques des études identifiées et contacté les auteurs des articles pertinents. Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection: 

Nous avons sélectionné les études randomisées comparant les interventions de supplémentation ou d'enrichissement en calcium avec un placebo ou un groupe contrôle. Les essais quasi randomisés ont été exclus. Les issues primaires étaient l'hypertension (pression artérielle ≥ 140/90 mmHg) et les mesures de pression artérielle.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment sélectionné les études à inclure, extrait les données et évalué les risques de biais.

Résultats principaux: 

Seize études totalisant 3048 participants ont été incluses. Aucune des études n'a rapporté l'hypertension comme variable dichotomique. La différence moyenne standardisée (DMS) pour l'effet sur la pression artérielle systolique et diastolique était de -1,43 mmHg (intervalle de confiance (IC) à 95% de -2,15 à -0,72) et de -0,98 mmHg (IC à 95% de -1,46 à -0,50) respectivement. L'effet sur la pression artérielle systolique et diastolique pour les personnes âgées de moins de 35 ans (7 études, 399 participants) était de -2,11 mmHg (IC à 95% de -3,58 à -0,64) / -2,61 mmHg (IC à 95%, de -3,74 à -1,49). L'effet sur la pression artérielle systolique et diastolique pour les personnes de 35 ans et plus (9 études, 2649 participants) était de -0,96 mmHg (IC à 95% de -1,83 à -0,09) / -0,59 mmHg (IC à 95% de -1,13 à -0,06). L'effet sur la pression artérielle systolique et diastolique pour les femmes (6 études, 1823 participantes) était de -1,45 mmHg (IC à 95% de -2,78 à -0,12) / -0,92 mmHg (IC à 95% de -1,71 à -0,14). L'effet sur la pression artérielle systolique et diastolique pour les hommes (5 études, 617 participants) était de -2,07 (IC à 95% de -3,56 à -0,59] / -1,91 (IC à 95% de -2,80 à -1,02). La qualité des preuves pour chacun de ces résultats était élevée. L'effet est cohérent pour les deux sexes indépendamment de l'apport initial en calcium.

L'effet sur la pression artérielle systolique était de 0,08 mmHg (IC à 95% de -2,16 à 2,32) avec des doses inférieures à 1000 mg, de -1,14 mmHg (IC à 95% de -2,01 à -0,27) avec des doses de 1000 à 1500 mg, et de -2,79 mmHg (IC à 95% de -4,71 à -0,86) avec des doses de plus de 1500 mg. L'effet sur la pression artérielle diastolique était de -0,54 mmHg (IC à 95% de -2,23 à 1,15), de -0,71 mmHg (IC à 95% de -1,37 à -0,06) et de -1,43 mmHg (IC à 95% de -2,22 à -0,64) respectivement. La qualité des preuves pour chacun de ces résultats était élevée.

Aucune des études n'a rapporté d'effets indésirables.

Notes de traduction: 

Traduction : Geneviève Painchaud Guérard, Dt. P., Québec, Canada, pour Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.