Comparaison du traitement de la pneumonie non sévère chez les enfants âgés de 2 à 59 mois avec et sans antibiotiques

Contexte
La pneumonie est une infection des poumons. Chez les enfants, elle est l'une des principales causes de décès infantile dans le monde entier. La pneumonie peut être classée selon les directives de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette classification implique l'évaluation de certains signes cliniques et symptômes, ainsi que de la gravité de la maladie. Le traitement est ensuite conçu selon la classification. Pour la pneumonie non sévère, l'OMS recommande l'utilisation d'antibiotiques oraux pour le traitement. Cependant, la pneumonie est plus couramment causée par des virus qui ne nécessitent pas d'antibiotiques, mais plutôt des soins palliatifs. Par contre, la pneumonie provoquée par des bactéries nécessite une prise en charge avec des antibiotiques pour éviter les complications. Étant donné qu'il n'est pas évident de distinguer rapidement quel organisme a effectivement causé la pneumonie, il est considéré comme sûre d'administrer des antibiotiques. Cependant, cela pourrait entraîner le développement de résistance aux antibiotiques et donc limiter leur utilisation dans les futures infections. Par conséquent, la question se pose de savoir si l'utilisation d'antibiotiques est justifiée dans la pneumonie non sévère.

Question de la revue
Nous avons cherché à identifier des preuves permettant de savoir s'il existe une différence dans les résultats du traitement avec ou sans antibiotiques pour la pneumonie non sévère chez les enfants âgés de 2 à 59 mois.

Résultats principaux
Nous avons effectué une recherche dans les essais cliniques publiés jusqu'en mars 2014 ayant évalué cette question. Nous ne sommes pas parvenus à identifier d'études portant sur la question de notre revue.

Conclusions des auteurs: 

Il y a un besoin évident de réaliser des ECR auprès des populations représentatives afin de répondre à cette question. Nous ne disposons actuellement pas de preuves pour soutenir ou contester la poursuite de l'utilisation d'antibiotiques pour le traitement de la pneumonie non sévère, comme suggéré par les directives de l'OMS.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Dans le monde, la pneumonie est la principale cause de décès chez les enfants de moins de cinq ans et représente environ deux millions de décès par an. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a développé des directives pour la prise en charge basées sur de simples signes cliniques pour aider les cliniciens à décider du traitement idéal pour la pneumonie. Les enfants et les nourrissons présentant une respiration rapide (de 50 respirations par minute ou plus chez les nourrissons de 2 à 12 mois d'âge et de 40 ou plus chez les enfants de 12 mois à cinq ans) et une toux sont présumés souffrir de pneumonie non sévère et l'OMS recommande les antibiotiques. La mise en Suvre de ces directives pour identifier et prendre en charge la pneumonie à l'échelle de la communauté a démontrée réduire la mortalité liée à l'infection respiratoire aiguë (IRA) de 36%, bien que la qualité discutable des preuves suscite une appréhension concernant ces résultats. Comme les directives de l'OMS ne permettent pas de faire la distinction entre la pneumonie virale et bactérienne, ces enfants continuent de recevoir des antibiotiques car un autre traitement pourrait ne pas être sûr. Par conséquent, il est essentiel d'explorer le rôle des antibiotiques chez les enfants souffrant de pneumonie non sévère et de respiration sifflante définies par l'OMS et de développer des directives efficaces pour le traitement antibiotique initial.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité du traitement antibiotique par rapport à l'absence de traitement antibiotique chez les enfants âgés de 2 à 59 mois souffrant de pneumonie non sévère et de respiration sifflante définies par l'OMS.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (2014, numéro 1), MEDLINE (de 1946 à la 3ème semaine de mars 2014), EMBASE (de janvier 2010 à mars 2014), CINAHL (de 1981 à mars 2014), LILACS (de 1982 à mars 2014), la bibliothèque numérique en réseau de thèses et de mémoires (23 juillet 2013) et Web of Science (de 1985 à mars 2014).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant l'efficacité du traitement antibiotique par rapport à l'absence de traitement antibiotique chez les enfants âgés de 2 à 59 mois souffrant de pneumonie non sévère et de respiration sifflante. Pour l'inclusion, nous avons pris en compte les études ayant défini la pneumonie non sévère comme une toux ou une respiration difficile avec une fréquence respiratoire supérieure à la valeur spécifique à l'âge prédéfinie par l'OMS (fréquence respiratoire de 50 respirations par minute ou plus pour les enfants âgés de 2 à 12 mois, ou une fréquence respiratoire de 40 respirations par minute ou plus pour les enfants âgés de 12 à 59 mois) et une respiration sifflante. Nous avons exclus les études n'étant pas des ECR (quasi-ECR).

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les résultats de la recherche et extrait les données.

Résultats principaux: 

Nous n'avons pas identifié d'étude qui répondait entièrement à nos critères d'inclusion.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.