Dispositif intra-utérin libérant du lévonorgestrel dans l'hyperplasie endométriale atypique

L'hyperplasie endométriale atypique se développe généralement en carcinome endométrial qui est le cancer gynécologique le plus répandu à l'échelle mondiale. Un dispositif intra-utérin libérant du lévonorgestrel (DIU LNG) permettrait de réduire les risques d'hyperplasie endométriale. Toutefois, la présente revue de preuves n'a trouvé aucune étude contrôlée randomisée (ECR) concernant l'efficacité et la tolérance d'un DIU LNG dans le traitement de femmes chez lesquelles une hyperplasie endométriale atypique a été diagnostiquée. D'autres ECR sont nécessaires dans ce domaine.

Conclusions des auteurs : 

Il n'existe aucune preuve dans les essais contrôlés randomisés concernant l'efficacité et la tolérance d'un dispositif intra-utérin libérant du lévonorgestrel (DIU LNG) dans l'hyperplasie endométriale atypique. D'autres ECR seront nécessaires pour déterminer si un DIU LNG est sûr et efficace pour le traitement d'une hyperplasie endométriale atypique.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Le carcinome endométrial est la malignité gynécologique la plus répandue à l'échelle mondiale et se développe suite à différentes phases préliminaires d'une hyperplasie endométriale. L'hyperplasie endométriale typique suggère un stade précancéreux significatif avec une nette évolution en carcinome endométrial. Étant donné que l'hyperplasie endométriale atypique a tendance à se manifester à un jeune âge, il est devenu de plus en plus indispensable et nécessaire de trouver un traitement sûr et efficace de préservation de la fertilité présentant une meilleure tolérabilité et moins d'effets secondaires que les options de traitement actuellement disponibles. Un dispositif intra-utérin libérant du lévonorgestrel a déjà été utilisé pour assurer une protection endométriale chez les femmes atteintes d'un cancer du sein prenant du tamoxifène adjuvant. La fonction antiproliférative du lévonorgestrel permettrait de réduire les risques d'hyperplasie endométriale.

Objectifs : 

Déterminer l'efficacité et la tolérance d'un dispositif intra-utérin libérant du lévonorgestrel afin de retarder une hyperplasie endométriale atypique.

Stratégie de recherche documentaire : 

En novembre 2012, nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library ; MEDLINE ; EMBASE et le China National Knowledge Infrastructure, afin d’identifier des essais pertinents. Nous avons essayé d'identifier des essais dans les références bibliographiques des études publiées. Nous avons également recherché des essais en cours dans les cinq principaux registres d'essais cliniques.

Critères de sélection : 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant un dispositif intra-utérin libérant du lévonorgestrel (DIU LNG) à un traitement à base de progestatifs chez des femmes présentant un diagnostic histologique confirmé d'une hyperplasie endométriale simple ou complexe accompagnée d'une atypie.

Recueil et analyse des données : 

Aucune étude éligible n'a été trouvée.

Résultats principaux : 

Nous n'avons identifié aucune étude répondant à l’ensemble de nos critères d'inclusion.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.