Stratégies visant à promouvoir l'activité physique chez les patients atteints de mucoviscidose

L'activité physique fait référence à tous les mouvements du corps générés par les muscles et qui brûlent de l’énergie. L'activité physique inclut des exercices, mais également l'activité dans le cadre du travail, les tâches ménagères ou les déplacements. L’activité physique régulière est importante pour la santé et le bien-être. Chez la plupart des patients atteints de mucoviscidose, l'activité physique et l'exercice sont systématiquement recommandés, mais la participation aux programmes prescrits est souvent déficiente. La meilleure manière d'encourager les patients atteints de mucoviscidose à pratiquer plus d'activités physiques quotidiennes n'est pas claire. Cette revue visait à évaluer les stratégies qui encouragent les patients atteints de mucoviscidose à pratiquer des activités physiques quotidiennes. Quatre études incluses, avec un total de 199 participants, ont étudié l'effet de l'exercice physique sur la participation de l'activité physique. Ces études étaient principalement menées chez les enfants. Les méthodes d'étude et les résultats n'étaient pas clairement signalés, de sorte qu'il était difficile de déterminer si les résultats ont été influencés par la manière dont les participants ont été évalués, ou par la nature des critères de jugement rapportés. Les programmes de formation variaient de 18 jours à trois ans. Dans deux études, les programmes d’entrainement étaient supervisés et dans deux autres études, ils étaient non supervisés et à domicile. En raison des différences de plan d'étude et des résultats mesurés, nous n'avons pas pu combiner les données issues des différentes études. Aucune des études n'a rapporté d’amélioration de la participation à l'activité physique lorsque le programme d’entrainement durait moins de six mois. Des preuves très limitées indiquaient que le programme d'entrainement à domicile, pendant au moins six mois après l’apport de conseils sur les activités physiques et sur les exercices, améliorait la participation de l'activité physique chez les patients atteints de mucoviscidose. L'absence de programme de formation a montré des effets significatifs sur la qualité de vie. On ignore si des stratégies, telles que l’encadrement de la santé ou des conseils fournis sur Internet, peuvent permettre de promouvoir une activité physique régulière chez les patients atteints de mucoviscidose.

Conclusions des auteurs: 

Bien que la participation à l'activité physique soit généralement considérée comme bénéfique chez les patients atteints de mucoviscidose, il existe un manque de preuves concernant les stratégies visant à promouvoir le recours et la participation continue à l'activité physique pour cette population. Cette revue fournit des preuves très limitées montrant que l’apport de conseils sur les activités physiques et les exercices, réalisé sur une période minimum de six mois, afin d’effectuer un programme d'exercices à domicile, peut entraîner une amélioration de la participation à l'activité physique chez les patients atteints de mucoviscidose. D'autres recherches sont nécessaires pour déterminer l'effet des stratégies, telles que l’encadrement de la santé ou les applications de télémédecine, afin de promouvoir le recours et l’adhérence à l'activité physique. De plus, il sera nécessaire d’établir la durée des interventions visant à promouvoir l'activité physique, y compris les programmes d'exercices, pour résoudre les questions relatives à la participation aux activités physiques chez les patients atteints de mucoviscidose.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Aucun objectif sur la participation de l'activité physique n’a été établi chez les patients atteints de mucoviscidose. De même, aucune stratégie idéale pour promouvoir la participation de l'activité physique n’a été identifiée.

Objectifs: 

Évaluer l'effet du traitement pour accroître la participation de l'activité physique chez les patients atteints de mucoviscidose.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et les autres maladies génétiques en utilisant les termes «physiothérapie et exercice».

Date des recherches les plus récentes : 05 décembre 2013.

De plus, nous avons effectué des recherches dans les bases de données électroniques MEDLINE, CINAHL (Ebscohost), PsycINFO (OvidSP) et Physiotherapy Evidence Database (PEDro). Nous avons également recherché des études complètes, potentiellement pertinentes, mais non publiées, sur plusieurs registres d'essais cliniques.

Date des recherches les plus récentes : 10 septembre 2012.

Critères de sélection: 

Toutes les études contrôlées randomisées et quasi-randomisées, qui examinaient des stratégies visant à promouvoir une augmentation de la participation aux activités physiques quotidiennes chez les patients atteints de mucoviscidose.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment sélectionné les études à inclure, évalué le risque de biais et extrait les données. Les désaccords ont été résolus par discussion et consensus, ou par l'arbitrage d’un troisième auteur.

Résultats principaux: 

Quatre études (199 participants) remplissaient les critères d'inclusion et ont été principalement menées chez les enfants atteints de mucoviscidose. Une seule étude présentait une combinaison de cohorte des participants adultes et pédiatriques. La description des méthodes d'étude n'était pas suffisante pour évaluer le risque de biais, en particulier en ce qui concerne l'assignation en aveugle des évaluateurs et les rapports sélectifs. Une étude a été réalisée dans un environnement ambulatoire avec un suivi en milieu hospitalier; tandis que les trois autres études ont été réalisées dans un environnement ambulatoire chez des individus présentant une maladie respiratoire. Toutes les études incluses ont utilisé l'exercice physique pour promouvoir la participation de l'activité physique et dont la durée de la période d'intervention variait de 18 jours à trois ans. Aucune amélioration de participation à l'activité physique n’a été rapportée avec n'importe quelle période d'intervention inférieure ou égal à six mois. Des améliorations de participation à l'activité physique étaient uniquement observées lorsque le suivi se poursuivait au-delà de 12 mois. Aucune stratégie d'intervention n’avait un impact significatif sur la qualité de vie.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.