Oxygénothérapie hyperbare pour traiter la démence vasculaire

L'oxygénothérapie hyperbare (OTH) est utilisée pour traiter diverses affections et a démontré une efficacité potentielle pour traiter la démence vasculaire (DVa) dans des études cliniques expérimentales et préliminaires. Cette revue comprenait un essai contrôlé randomisé de mauvaise qualité méthodologique totalisant 64 patients atteints de DVa qui prenaient également du donépézil. L'évaluation de l'innocuité n'a pas du tout été mentionnée. Même si les auteurs ont signalé un bénéfice cognitif, cet essai seul ne peut être considéré comme une preuve d'efficacité. D'autres essais contrôlés randomisés bien conçus sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas suffisamment de données pour soutenir l'OTH comme traitement efficace pour les patients atteints de DVa. Les essais ultérieurs devraient être randomisés, avec des comparaisons en double-aveugle de l'OTH à une OTH fantôme.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'oxygénothérapie hyperbare (OTH) est utilisée pour traiter diverses affections et a démontré une efficacité potentielle pour traiter la démence vasculaire (DVa) dans des études cliniques expérimentales et préliminaires.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité de l'OTH sur la DVa, utilisée seule ou comme traitement adjuvant.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans ALOIS : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la démence et l'amélioration cognitive, le 20 décembre 2011, en utilisant les termes : hyperbare OU oxygène OU OH OU OTH. ALOIS contient des dossiers d’essais cliniques identifiés lors de recherches mensuelles effectuées dans plusieurs bases de données majeures de la santé, de nombreux registres d’essais cliniques et de sources de la littérature grise. Nous avons également effectué des recherches dans la Chinese Biomedical Database (CBM), la Chinese National Knowledge Infrastructure (CNKI) et la base de données des journaux techniques et scientifiques chinois VIP le 10 novembre 2011 en utilisant les termes : « gaoyayang », « xueguanxingchidai » et « chidai ». De plus, nous avons contacté les auteurs des études incluses pour obtenir des informations complémentaires.

Critères de sélection: 

Les essais étaient éligibles à l'inclusion s'il s'agissait d'essais contrôlés randomisés comparant l'OTH à l'absence d'intervention ou à une OTH fantôme, ou comparant l'OTH plus un autre traitement au même autre traitement chez les patients atteints de DVa.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité des essais et extrait des données de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Une étude totalisant 64 patients a été incluse. Elle comparait l'OTH en tant qu'adjuvant au donépézil avec le donépézil utilisé seul. Cette seule étude incluse a été jugée comme étant de mauvaise qualité méthodologique. Les patients recevant l'OTH plus le donépézil présentaient une fonction cognitive bien meilleure que dans le groupe sous donépézil seul après 12 semaines de traitement, mesurée par le MEEM (Mini Examen de l'Etat Mental) (DMP 3,50 ; IC à 95 % 0,91 à 6,09) ou l'échelle d'évaluation de la démence Hasegawa (HDS) (DMP 3,10 ; IC à 95 % 1,16 à 5,04). Il n'a été constaté aucun décès ou abandon, et l'étude ne mentionnait pas du tout l'évaluation de l'innocuité. La fonction globale, les troubles du comportement et les activités de la vie quotidienne n'ont pas été étudiés dans l'étude.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.