Traitement de l'incontinence urinaire à l'effort récurrente après l'échec d'une intervention chirurgicale pour la mise en place d'une bandelette sous-urétrale chez les femmes

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'incontinence urinaire à l'effort (IUA) est la perte d'urine lorsqu'une personne tousse ou fait un effort physique. Les traumatismes des muscles du plancher pelvien et les lésions des nerfs au cours de l'accouchement peuvent conduire à une IUA. Les traitements simples, tels que la pratique d'exercices des muscles du plancher pelvien ou les médicaments (traitement), peuvent d'abord être tentés. Si ces méthodes ne donnent aucun résultat, la chirurgie est souvent pratiquée. La procédure implique en général la mise en place d'une bandelette fabriquée en polypropylène (une matière synthétique, comme le nylon, qui est utilisée dans certaines sutures chirurgicales et d'autres dispositifs médicaux) sous le col de la vessie. Cette opération est très efficace mais les femmes ne sont pas toutes guéries après une première intervention chirurgicale pour la mise en place d'une bandelette, et il n'existe, à l'heure actuelle, aucun accord parmi les experts sur la manière de traiter les femmes souffrant de problèmes persistants ou récurrents. Cette revue avait pour objet de trouver les preuves en faveur des différents traitements, mais elle n'a pas identifié d'étude qui apportait des réponses. Il est donc urgent de réaliser des essais cliniques randomisés de haute qualité afin de répondre à cette question.

Conclusions des auteurs: 

Aucune donnée n'était disponible pour recommander ou réfuter une ou plusieurs des différentes stratégies de prise en charge de l'incontinence urinaire à l'effort récurrente ou persistante après l'échec d'une intervention chirurgicale pour la mise en place d'une bandelette sous-urétrale. Il est urgent de rassembler des données afin de combler ce vide, idéalement par des ECR.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La chirurgie est une modalité de traitement courante pour l'incontinence urinaire à l'effort (IUA), proposée en général aux femmes ayant eu un échec avec les traitements conservateurs. Les bandelettes sous-urétrales ont supplanté la colposuspension parce que les taux de guérison sont comparables et le temps de récupération est réduit. Toutefois, certaines femmes ne sont pas guéries après une intervention chirurgicale pour la mise en place d'une bandelette sous-urétrale, et, actuellement, il n'existe pas de consensus sur la manière de prendre en charge ces femmes.

Objectifs: 

Obtenir et examiner les preuves soutenant différentes stratégies de prise en charge de l'incontinence urinaire à l'effort (IUA) récurrente/persistante chez les femmes après l'échec d'une intervention chirurgicale pour la mise en place d'une bandelette sous-urétrale.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais spécialisés du groupe Cochrane sur l'incontinence (recherche datant du 18.12.2012), qui contient les essais identifiés dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE et PreMEDLINE ; et nous avons effectué des recherches manuelles de revues et d'actes de conférences, et dans les listes bibliographiques des études incluses et des précédentes revues Cochrane pour trouver des études randomisées ou quasi-randomisées portant sur le traitement de patients présentant une incontinence récurrente, soit en tant que population unique soit en tant que sous-ensemble. Les traitements conservateurs, médicaux et chirurgicaux ont été inclus.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés menés chez des femmes ayant eu une incontinence urinaire récurrente après une précédente chirurgie mini-invasive avec mise en place d'une bandelette sous-urétrale.

Recueil et analyse des données: 

Les résumés des études identifiées ont été vérifiés par deux auteurs afin de confirmer leur éligibilité. Le compte-rendu avec le texte complet des études pertinentes a été obtenu, et les auteurs ont été contactés directement lorsque cela s'est avéré nécessaire. Les données relatives aux critères de jugement ont été extraites selon un schéma standard prédéfini et traitées conformément aux méthodes indiquées dans le Manuel Cochrane pour les revues systématiques d'interventions (Cochrane Handbook for Systematic Reviews of Interventions).

Résultats principaux: 

Douze études ont été identifiées, mais ont toutes été exclues parce qu'elles ne répondaient pas aux critères d'éligibilité. Six étaient des essais contrôlés randomisés (ECR), mais n'étaient pas éligibles parce que la précédente chirurgie pour l'incontinence ne comportait pas la mise en place d'une bandelette sous-urétrale. Un sous-ensemble d'un ECR pouvait être éligible à l'inclusion parce que certaines femmes avaient eu des interventions chirurgicales répétées, mais nous n'avons pas pu obtenir de la part des auteurs les données relatives à la chirurgie primaire pour cette cohorte.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.