Programmes réalisés à l'école élémentaire conçus pour favoriser la prévention des caries en modifiant le comportement des enfants

L'amélioration de la santé dentaire des enfants est une priorité de santé publique internationale. Actuellement, dans le monde, 60 % à 90 % des enfants de 5 ans souffrent de caries. Comprendre comment intervenir précocement en établissant de bonnes habitudes de santé dentaire nécessite une compréhension des comportements clés soit qui favorisent la prévention des caries (brossage des dents deux fois par jour avec un dentifrice à base de fluor) soit qui encouragent les caries (consommation de collations sucrées) chez les enfants. Les écoles élémentaires offrent un cadre dans lequel les interventions comportementales conçues pour encourager et établir de bonnes habitudes en termes de brossage des dents et de consommation de collations peuvent être testé.

Cette revue a examiné l'efficacité des interventions dans les études adéquates pour améliorer la santé dentaire des enfants âgés de 4 à 12 ans. La dernière recherche d'études pertinentes a été réalisée le 18 octobre 2012.

Les interventions étaient des programmes permettant aux enfants de

∙ changer durablement leurs habitudes de brossage des dents,
∙ réduire la quantité et la fréquence de consommation d'aliments et de boissons connus pour provoquer des caries.

Les essais devaient inclure un élément éducatif qui enseignait des compétences ou donnait des instructions et une ou plusieurs techniques acceptées pour modifier le comportement.

Sur 1 518 études possibles trouvées, seules quatre étaient suffisamment pertinentes et de qualité suffisante pour être incluses dans cette revue. Une petite étude montrait que les enfants qui recevaient l'intervention comportementale développaient moins de caries pendant l'étude. Trois études montraient que la plaque dentaire était réduite (meilleure hygiène bucco-dentaire) chez les enfants des groupes bénéficiant de l'intervention comportementale. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées pour confirmer ces résultats.

La santé dentaire des 4 à 12 ans est une question importante. Réduire le nombre de caries dans ce groupe aurait un impact positif sur la santé globale, en particulier dans les populations défavorisées. D'autres recherches de bonne qualité portant sur des programmes bien conçus aideront à déterminer les techniques qui sont les plus efficaces pour modifier le comportement des enfants et des parents afin d'encourager un bon brossage des dents et de décourager la consommation de collations sucrées.

Conclusions des auteurs: 

Actuellement, il n'y a pas suffisamment de preuves de l'efficacité des interventions comportementales à l'école élémentaire pour la prévention des caries. Il existe des preuves limitées de l'efficacité de ces interventions sur les résultats relatifs à la plaque dentaire et sur l'acquisition de connaissances sur la santé bucco-dentaire par les enfants. Aucune des interventions incluses n'était indiquée comme étant basée sur une théorie comportementale ou dérivée d'une théorie comportementale. Il est nécessaire de mener des recherches de haute qualité supplémentaires pour utiliser des éléments théoriques dans la conception et l'évaluation des interventions afin de modifier les comportements relatifs à la santé bucco-dentaire chez les enfants et leurs parents.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les caries dentaires sont l'une des maladies infantiles les plus fréquentes dans le monde et elles sont, dans la plupart des cas, totalement évitables. La bonne santé bucco-dentaire dépend de l'établissement des comportements clés que sont le brossage des dents avec un dentifrice au fluor et le contrôle de la consommation de collations sucrées. Les écoles élémentaires offrent un cadre possible dans lequel ces interventions comportementales peuvent aider les enfants à développer des comportements sains de manière indépendante et régulière.

Objectifs: 

Évaluer les effets cliniques des interventions en milieu scolaire visant à modifier le comportement en termes d'habitudes de brossage des dents et de fréquence de consommation d'aliments et de boissons cariogènes chez les enfants (de 4 à 12 ans) pour la prévention des caries.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données électroniques suivantes : le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu’au 18 octobre 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library2012, Numéro 4), MEDLINE via OVID (de 1948 au 18 octobre 2012), EMBASE via OVID (de 1980 au 18 octobre 2012), CINAHL via EBSCO (de 1981 au 18 octobre 2012) et PsycINFO via OVID (de 1950 au 18 octobre 2012). Les essais en cours ont fait l'objet de recherches sur Current Controlled Trials (jusqu’au 18 octobre 2012) et ClinicalTrials.gov (jusqu’au 18 octobre 2012). Des actes de conférence ont fait l'objet de recherches sur ZETOC (de 1993 au 18 octobre 2012) et Web of Science (de 1990 au 18 octobre 2012). Nous avons recherché des résumés de thèse en utilisant la base de données Proquest Dissertations and Theses (de 1950 au 18 octobre 2012). Il n'y avait aucune restriction concernant la langue ou la date de publication. Des documents rédigés dans des langues non anglophones ont été inclus et intégralement traduits par des locuteurs natifs.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés sur les interventions comportementales en école élémentaire (enfants de 4 à 12 ans à l'inclusion) ont été sélectionnés. Les études incluses devaient inclure des interventions comportementales portant à la fois sur le brossage des dents et la consommation d'aliments et de boissons cariogènes et avoir comme point central de l'intervention une école élémentaire.

Recueil et analyse des données: 

Deux paires d'auteurs de revue ont indépendamment extrait les données relatives aux méthodes, aux participants, au plan de l'intervention, notamment aux techniques de changement comportemental (TCC) utilisées, aux mesures de résultats et au risque de biais. Les informations statistiques pertinentes ont ensuite été évaluées par un statisticien. Nous avons contacté tous les auteurs responsables de la correspondance des études incluses par courriel pour leur demander des copies des documents relatifs aux interventions. Par ailleurs, trois tentatives ont été faites pour contacter les auteurs des études afin de clarifier les informations manquantes.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus quatre études totalisant 2 302 enfants. Une étude présentait un risque de biais incertain et trois présentaient un risque de biais élevé. Les études incluses présentaient une hétérogénéité aussi bien en termes de conception de l'intervention que de mesures des résultats utilisées, ce qui a rendu la comparaison statistique difficile. Cette revue est en outre limitée par le faible niveau de compte-rendu de la procédure et de la conception des interventions. Plusieurs TCC ont été identifiées dans les essais : celles-ci comprenaient des informations sur les conséquences du brossage des dents deux fois par jour et du contrôle de la consommation de collation sucrées ; des informations sur les conséquences des comportements néfastes, et des instructions et une démonstration relatives au développement de compétences en comportements pertinents pour la santé bucco-dentaire.

Seule une étude incluse indiquait le résultat principal de développement de caries. Cette petite étude présentant un risque de biais incertain montrait une fraction préventive de 0,65 (intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,12 à 1,18) dans le groupe bénéficiant de l'intervention. Cependant, comme ce résultat n'est basé que sur une seule étude, il doit être interprété avec précaution.

Bien qu'aucune méta-analyse n'ait été réalisée sur les résultats relatifs à la plaque dentaire (en raison de différences dans la signalisation de la plaque dentaire entre les études), les trois études qui rapportaient des résultats sur la plaque dentaire ont toutes révélé une réduction statistiquement significative de la plaque dentaire dans les groupes bénéficiant d'une intervention en ce qui concerne les résultats sur la plaque dentaire. Deux de ces essais comprenaient une composante « active » à la maison, dans laquelle les parents devaient remplir des tâches avec leurs enfants dans le cadre du programme de santé bucco-dentaire mené à l'école (jeux et devoirs). Les mesures de résultats secondaires d'une étude indiquaient que l'intervention avait un impact positif sur les connaissances des enfants en termes de santé bucco-dentaire.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.