Visites à domicile au tout début de la période après la naissance d'un bébé

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les problèmes de santé chez les mères et leurs bébés surviennent fréquemment ou deviennent apparents au cours des semaines qui suivent la naissance. Pour les mères ces derniers incluent l'hémorragie post-partum, la fièvre et l'infection, la douleur abdominale et les dorsalgies (mal de dos), la sortie anormale, la thromboembolie, et les complications liées aux voies urinaires, ainsi que les problèmes de santé psychologique et mentale tels que la dépression postnatale. En outre, les mères peuvent nécessiter une prise en charge pour l'allaitement de leurs bébés. Les bébés sont exposés à un risque de décès lié aux infections, à l'asphyxie et à la naissance prématurée. Les visites à domicile par des professionnels de santé ou des aidants maternels au tout début de la période post-partum peuvent permettre d'éviter que les problèmes de santé ne deviennent des problèmes à long terme, ayant des effets sur les femmes, leurs bébés et leurs familles. Cette revue a examiné différents calendriers de visites à domicile au cours des semaines qui suivent la naissance.

Nous avons inclus 12 essais randomisés fournissant des données pour plus de 11 000 femmes. Certains essais ont été consacrés aux examens cliniques de la mère et du nouveau-né, tandis que d'autres ont prévu une prise en charge des mères pour l'allaitement de leurs bébés, et qu'un essai a inclus la prestation d'un soutien pratique pour les travaux ménagers et la garde des enfants. Ils ont été réalisés aussi bien dans des pays à haut revenu que dans des pays à faible revenu dans lesquels les femmes recevant des soins standard peuvent ne pas avoir reçu de soins postnataux supplémentaires après une sortie précoce de l'hôpital.

Les essais ont exclusivement portés sur trois grands types de comparaisons : les calendriers prévoyant plus versus moins de visites postnatales à domicile (cinq études), les calendriers prévoyant différents modèles de soins (trois études), et des examens postnataux cliniques à domicile versus à l'hôpital (quatre études). Dans toutes les études incluses sauf deux, les soins postnataux à domicile ont été dispensés par des professionnels de santé. Une ou deux études seulement ont fourni des données pour la plupart de nos critères de jugement et les résultats globaux étaient contradictoires.

Il n'y avait aucune preuve que les visites à domicile ont été associées à une baisse du nombre de décès de nouveau-nés ou de problèmes de santé graves chez les mères. La santé physique et psychologique des femmes ne s'est pas améliorée avec des calendriers de visites à domicile plus intensives. Globalement, les bébés avaient moins de chances de nécessiter des soins médicaux d'urgence si les mères avaient bénéficié de visites postnatales à domicile plus nombreuses. Des visites à domicile plus nombreuses ont pu encourager davantage de femmes à allaiter leurs bébés exclusivement au sein. Les différents critères de jugement rapportés dans les différentes études, le mode de mesure des critères de jugement, ainsi que les variations considérables entre les interventions et les conditions de contrôle parmi les études ont constitué des limites pour cette revue. Les études étaient d'une qualité inégale en ce qui concerne les risques de biais.

D'autres recherches sont nécessaires pour que l'on puisse recommander un calendrier précis de soins postnataux

Conclusions des auteurs: 

Les résultats étaient globalement contradictoires. Les visites postnatales à domicile peuvent favoriser la santé des nourrissons et la satisfaction maternelle. Toutefois, la fréquence, le calendrier, la durée et l'intensité de ces visites postnatales à domicile devraient être adaptés aux besoins des populations locales. Des ECR supplémentaires bien conçus évaluant cette intervention complexe seront indispensables pour formuler le programme optimal.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les complications maternelles incluant les problèmes de santé psychologique et mentale et la morbidité néonatale ont été généralement observées pendant la période post-partum. Les visites à domicile par des professionnels de santé ou des aidants maternels au cours des semaines qui suivent la naissance peuvent permettre d'éviter que les problèmes de santé ne deviennent des problèmes chroniques, avec des effets à long terme sur les femmes, leurs bébés et leurs familles.

Objectifs: 

Évaluer les critères de jugement chez les femmes et les bébés inclus dans différents calendriers de visites à domicile au tout début de la période post-partum. Cette revue est consacrée à la fréquence des visites à domicile, à la durée de chacune d'elles (quand les visites se sont terminées) et à leur intensité, ainsi qu'aux différents types d'interventions relatives aux visites à domicile.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (lundi 28 janvier 2013) et dans les références bibliographiques des articles trouvés.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) (y compris les ECR en grappes) comparant différents types d'interventions relatives aux visites à domicile ayant recruté les participants au tout début de la période post-partum (jusqu'à 42 jours après la naissance). Nous avons exclu les études dans lesquelles les femmes ont été recrutées et ont bénéficié d'une intervention pendant la période prénatale (même si l'intervention a été poursuivie pendant la période postnatale) et les études ayant recruté uniquement des femmes appartenant à des groupes à haut risque spécifiques. (par exemple des femmes ayant des problèmes de toxicomanie ou d’alcoolisme).

Recueil et analyse des données: 

Au moins deux auteurs de la revue ont évalué l'éligibilité des études. Au moins deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait des données et évalué les risques de biais. Les données ont été saisies dans le logiciel Review Manager.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus des données issues de 12 essais randomisés fournissant des données pour plus de 11 000 femmes. Les essais ont été réalisés dans différents pays à travers le monde, et aussi bien dans des pays à haut revenu que dans des pays à faible revenu. Dans les pays à faible revenu, les femmes recevant des soins standard peuvent ne pas avoir reçu de soins postnataux supplémentaires après une sortie précoce de l'hôpital.

Les interventions et les conditions de contrôle variaient considérablement entre les études avec des essais consacrés à trois grands types de comparaisons : les calendriers prévoyant plus versus moins de visites postnatales à domicile (cinq études), les calendriers prévoyant différents modèles de soins (trois études), et des examens postnataux cliniques à domicile versus à l'hôpital (quatre études). Dans toutes les études incluses sauf deux, les soins postnataux à domicile ont été dispensés par des professionnels de santé. L'objectif de toutes les interventions était généralement d'évaluer le bien-être des mères et de leurs bébés, et d'apporter une éducation et un soutien, même si certaines interventions avaient des buts plus spécifiques comme le fait d'encourager l'allaitement au sein, ou de proposer un soutien pratique.

Une ou deux études seulement ont fourni des données pour la plupart de nos critères de jugement et les résultats globaux étaient contradictoires.

Il n'y avait aucune preuve que les visites à domicile ont été associées à des améliorations de la mortalité maternelle et néonatale, et aucune preuve solide que des visites postnatales à domicile plus nombreuses ont été associées à des améliorations de la santé maternelle. Il semble que des calendriers plus intensifs de visites à domicile n'ont pas amélioré la santé psychologique maternelle et les résultats obtenus dans deux études ont suggéré que les femmes bénéficiant de visites plus nombreuses avaient obtenu des scores de dépression moyens plus élevés. La raison de cette constatation n'était pas claire. Il existait certaines preuves indiquant que les soins postnataux à domicile peuvent réduire l'utilisation des services de santé pour les nourrissons au cours des semaines qui suivent la naissance, et que des visites à domicile plus nombreuses peuvent encourager davantage de femmes à allaiter leurs bébés exclusivement au sein. Il existe certaines preuves indiquant que les visites à domicile sont associées à une satisfaction maternelle accrue s'agissant des soins postnataux.

Notes de traduction: 
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.