La substitution hormonale contre l'ostéoporose chez les femmes atteintes d'une cirrhose biliaire primitive

Les patients atteints de cirrhose biliaire primitive sont principalement des femmes âgées qui sont naturellement sujettes à l'ostéoporose. La substitution hormonale a été utilisée dans le monde entier pour traiter les symptômes de la ménopause et pour prévenir des maladies chroniques comme l'ostéoporose. Cependant, la substitution hormonale est associée à un accroissement des effets indésirables, dont plusieurs sont graves. Cette étude a évalué l'effet de la substitution hormonale sur le traitement de l'ostéoporose chez les femmes ayant une cirrhose biliaire primitive. Nous n'avons trouvé aucune preuve d'un effet de la substitution hormonale sur la mortalité et les fractures chez les femmes ayant une cirrhose biliaire primitive. Il semble que la substitution hormonale donnée aux femmes ayant une cirrhose biliaire primitive est associée à une augmentation significative de la survenue d'effets indésirables, comparativement à un placebo ou à l'absence d'intervention. La substitution hormonale semble n'avoir aucun effet sur la densité minérale osseuse lombaire comparativement à un placebo ou à l'absence d'intervention. La substitution hormonale est susceptible de diminuer la densité minérale osseuse mesurée au niveau du fémur proximal. Les données trouvées ne permettent pas de valider l'utilisation de la substitution hormonale contre l'ostéoporose chez les femmes atteintes de cirrhose biliaire primitive..

Conclusions des auteurs: 

Les données trouvées ne permettent pas de valider l'utilisation de la substitution hormonale chez les femmes atteintes de cirrhose biliaire primitive. Il semble que la substitution hormonale soit liée à une augmentation significative de la survenue d'événements indésirables.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les femmes ayant une cirrhose biliaire primitive souffrent souvent d'ostéoporose pos-tménopausique en raison de leur âge, ou d'ostéoporose secondaire due à leur maladie hépatique ou aux traitements reçus pour leur maladie hépatique. La substitution hormonale augmente la densité minérale osseuse et diminue la fréquence des fractures chez les femmes ménopausées. En revanche, la substitution hormonale augmente le risque de divers événements indésirables. Nous ne sommes parvenus à identifier aucune méta-analyse ni aucune revue systématique sur la substitution hormonale chez les femmes ayant une cirrhose biliaire primitive

Objectifs: 

Évaluer les effets bénéfiques et nocifs de la substitution hormonale dans l'ostéoporose chez les femmes ayant une cirrhose biliaire primitive.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais contrôlés du groupe Cochrane sur les affections hépato-biliaires, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) de The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, Science Citation Index Expanded, LILACS, clinicaltrials.gov, le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS et dans des textes intégraux, jusqu'à novembre 2011. Des fabricants et des auteurs ont été contactés durant le déroulement de la revue.

Critères de sélection: 

Tout essai clinique randomisé comparant la substitution hormonale dans la cirrhose biliaire primitive, quelque soit la voie d'administration, le régime, ou la dose, à un placebo ou à l'absence d'intervention.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont extrait les données. Nous avons utilisé RevMan pour effectuer l'analyse statistique des données dichotomiques avec le ratio de risque (RR) ou la différence de risque (DR) et des données en continu avec la différence moyenne (DM), toujours avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Des domaines méthodologiques ont été utilisés pour évaluer les risques d'erreurs systématiques (biais). L'analyse séquentielle des essais a été utilisée pour contrôler les erreurs aléatoires (jeux de hasard).

Résultats principaux: 

Deux essais impliquant au total 49 participants ont été inclus. Un essai était à faible risque de biais. L'autre essai présentait un risque élevé de biais. La substitution hormonale n'a eu aucun effet sur la mortalité toutes causes (DR 0,00 ; IC à 95 % -0,11 à 0,11 ; I² = 0 %) ou sur les fractures (DR -0,08 ; IC à 95 % -0,24 à 0,07 ; I² = 0 %). La substitution hormonale a accru de façon significative les effets indésirables et un certain nombre de patientes ont dû arrêter la substitution hormonale en raison d'effets indésirables (RR 5,26 ; IC à 95 % 1,26 à 22,04 ; I² = 0 %). La substitution hormonale n'a eu aucun effet significatif sur la densité minérale osseuse du rachis lombaire (DM 1,25 g/cm² annéeֿ¹ ; IC à 95 % -0,91 à 3,42 ; I² = 0 %). En revanche, une augmentation significative de la densité minérale osseuse du fémur proximal a été observée dans le groupe de contrôle (DM 2,24 g/cm² annéeֿ¹ ; IC à 95 % 0,74 à 3,74 ; I² = 0 %). La substitution hormonale n'a eu aucun effet significatif sur la mortalité liée au foie, sur la transplantation du foie ou sur la morbidité liée au foie. La substitution hormonale n'a eu aucun effet significatif sur la concentration de bilirubine sérique (DM 4,60 µmol/L ; IC à 95 % -3,42 à 12,62 ; I² = 0 %).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.