Méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée au cours de la grossesse

Il n'existe aucune preuve issue d'essais contrôlés randomisés permettant de déterminer la meilleure méthode d'administration d'héparine sous-cutanée aux femmes enceintes.

Les femmes enceintes présentent un risque accru de thromboembolie veineuse (TEV) comparé aux femmes non-enceintes en raison des changements concernant la coagulation. La TEV comprend la thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire (EP). La TVP est provoquée par un caillot dans les veines profondes des jambes bloquant la circulation sanguine ; certaines parties du caillot peuvent se fragmenter, être transportées dans le sang jusqu'aux poumons et former une EP. La TVP est potentiellement mortelle et l'EP est clairement mortelle, tant pour la mère que pour le bébé. Les femmes enceintes ayant des antécédents de TEV, de carence en antithrombine ou d'autres facteurs de risque de TEV présentent un risque encore plus grand et ont besoin d'héparine pour prévenir la TEV (prophylaxie). Bien que l'administration d'héparine sous-cutanée (soit de l'héparine non-fractionnée (HNF) soit de l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM)) soit la principale option pour la prévention de la TEV durant la grossesse, la prise en charge de la thromboprophylaxie chez la femme enceinte se fonde principalement sur des preuves provenant de participantes non-enceintes. Les méthodes d'administration d'héparine par voie sous-cutanée comprennent une injection à intervalles réguliers ou l'utilisation d'un cathéter à demeure et d'une pompe à perfusion. La satisfaction des femmes concernant l'administration d'héparine sous-cutanée est extrêmement importante, car la thromboprophylaxie pendant la grossesse implique un coût financier, un inconfort et des effets secondaires du fait d'une durée plus longue. Il est possible que certaines femmes ne puissent pas s'administrer elles-même l'héparine et qu'elles doivent avoir recours à d'autres personnes pour leurs injections ; dans le cas contraire, elles arrêtent d'utiliser l'héparine et s'exposent ainsi à un risque accru de TEV. Cependant, cette revue n'a trouvé aucun essai contrôlé randomisé montrant quelles méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée sont efficaces et sûres pour les femmes enceintes.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe aucune preuve issue d'essais contrôlés randomisés permettant d'évaluer l'efficacité et la sécurité de différentes méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée (HNF ou HBPM) aux femmes enceintes.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les femmes enceintes ayant des antécédents de thromboembolie veineuse (TEV), de carence en antithrombine ou d'autres facteurs de risque de TEV ont besoin d'une prophylaxie à l'héparine (héparine non-fractionnée (HNF) ou de l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM)), principalement par une administration sous-cutanée. Plusieurs méthodes d'administration d'héparine (HNF ou HBPM) par voie sous-cutanée ont été introduites pour prévenir les résultats de grossesse indésirables. L'efficacité et la sécurité des différentes méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée (HNF ou HBPM) au cours de la grossesse n'ont pas été évaluées de façon systématique.

Objectifs: 

Comparer l'efficacité et la sécurité de différentes méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée (HNF ou HBPM) à des femmes enceintes.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 janvier 2013) et dans les références bibliographiques des études trouvées.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés (individuels ou en grappes) comparant l'efficacité et la sécurité de différentes méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée (HNF ou HBPM) au cours de la grossesse. Les études rapportées uniquement sous la forme de résumés étaient éligibles à l'inclusion et ont été placées dans les études en attente d'évaluation jusqu'à la publication complète de leurs résultats. Les études quasi-randomisées et les essais croisés n'étaient pas éligibles pour l'inclusion.

Les méthodes d'administration d'héparine sous-cutanée comprennent l'injection intermittente versus les cathéters à demeure ou les pompes à perfusion externes (automatiques) programmables ou tout autre dispositif facilitant l'administration sous-cutanée d'héparine (HNF ou HBPM) au cours de la grossesse.

Recueil et analyse des données: 

Si des essais éligibles avaient été identifiés, leur qualité aurait été évaluée et les données auraient été extraites par des auteurs de la revue, de manière ouverte et indépendante.

Résultats principaux: 

Aucun essai n’a rempli les critères d’inclusion de la revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.