Les pansements d'alginate pour guérir les ulcères du pied chez les personnes souffrant de diabète

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Le diabète, une affection qui conduit à des concentrations élevées de glucose dans le sang, est une maladie courante qui touche environ 2,8 millions de personnes au Royaume-Uni (approximativement 4,3 % de la population). Les pansements sont largement utilisés pour traiter les ulcères du pied chez les personnes souffrant de diabète. Il est possible d'utiliser de nombreux types de pansements dont le coût varie également considérablement. Cette revue (six études portant sur un total de 375 participants) n'a identifié aucune preuve issue des recherches suggérant que les pansements d'alginate étaient plus efficaces pour guérir les ulcères du pied diabétique que d'autres types de pansement. Il est nécessaire d'effectuer de nouvelles recherches de meilleure qualité.

Conclusions des auteurs: 

À l'heure actuelle, il n'existe aucune preuve issue des recherches suggérant que les pansements d'alginate sont plus efficaces pour guérir les ulcères du pied chez les personnes diabétiques que d'autres types de pansement, cependant de nombreux essais dans ce domaine sont de petite taille. Les décideurs pourraient prendre en compte des aspects tels que le coût du pansement et les propriétés de traitement des plaies qu'offre chaque type de pansement, par exemple le traitement des exsudats.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les ulcères du pied chez les personnes souffrant de diabète sont un problème de santé grave et courant à l'échelle mondiale. Les pansements représentent une partie essentielle du traitement des ulcères, et les cliniciens et les patients peuvent choisir parmi différents types, notamment les pansements d'alginate. Une évaluation claire et à jour des preuves actuelles est nécessaire pour faciliter la prise de décision concernant l'usage des pansements.

Objectifs: 

Comparer les effets des pansements d'alginate à l'absence de pansement ou à d'autres pansements sur la guérison des ulcères du pied chez les personnes souffrant de diabète.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (recherche du 04 janvier 2012) ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 4) ; Ovid MEDLINE (de 1950 à la semaine 3 du mois de décembre 2011) ; Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 03 janvier 2012) ; Ovid EMBASE (de 1980 à la semaine 52 de l’année 2011) et EBSCO CINAHL (de 1982 au 30 décembre 2011). Il n’y avait aucune restriction basée sur la langue ou la date de publication.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) publiés ou non publiés qui ont comparé les effets sur la guérison des ulcères des pansements d'alginate par rapport à d'autres pansements ou à l'absence de pansement dans le traitement des ulcères du pied chez les personnes souffrant de diabète.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont procédé à la sélection des études, l'évaluation du risque de biais et l'extraction des données de façon indépendante.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus six études (375 participants) dans cette revue ; celles-ci comparaient les pansements d'alginate aux pansements de contact classiques, aux pansements en mousse et à un pansement hydrocolloïde fibreux contenant de l'argent. Une méta-analyse de deux études n'a trouvé aucune différence statistiquement significative entre les pansements d'alginate et les pansements de contact classiques : risque relatif (RR) 1,09 (IC à 95 % 0,66 à 1,80). Les données regroupées de deux études comparant les pansements d'alginate aux pansements en mousse n'ont trouvé aucune différence statistiquement significative en termes de guérison des ulcères (RR 0,67, IC à 95 % 0,41 à 1,08). Aucune différence statistiquement significative n'a été constatée concernant le nombre d'ulcères du pied diabétique soignés lorsqu'un pansement hydrocolloïde (à l'argent) antimicrobien était comparé à un pansement d'alginate classique (RR 1,40, IC à 95 % 0,79 à 2,47). Toutes les études avaient des suivis de courte durée (six à 12 semaines) et des échantillons de petite taille.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.