Prise d'antibiotiques avant un transfert d'embryons par TPA

La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation assistée (TPA) durant laquelle une femme subit une stimulation ovarienne, un prélèvement chirurgical de ses ovules, une fécondation extra-corporelle de ses ovules et, pour finir, un transfert du ou des embryons dans l'utérus à l'aide d'une procédure de transfert d'embryons (TE). Lors d'un TE, le ou les embryons sont transférés dans le col de l'utérus à l'aide d'un cathéter. Plusieurs variables influent sur les chances de grossesse après un TE, notamment la qualité des embryons, les facteurs utérins et la technique de transfert d'embryons utilisée. Des niveaux élevés de bactéries et d'autres organismes présents dans les voies génitales supérieures ont des effets nocifs sur les taux de grossesse après un TE. L'administration d'antibiotiques avant un TE peut réduire la prolifération de ces organismes et améliorer les résultats d'une FIV. L'objectif de cette revue était de déterminer si les antibiotiques administrés à tout moment avant un TE influent sur les taux de grossesse et d'autres résultats importants d'une FIV.

Dans la seule étude répondant à cette question, le recours à un schéma posologique à base d'antibiotiques (amoxicilline et acide clavulanique) n'avait aucun effet sur les taux de grossesse clinique malgré une diminution de la colonisation dans les voies génitales supérieures. Les effets sur les taux de naissances vivantes sont indéterminés.

Les résultats de cette revue ne permettent pas de recommander le recours à un schéma posologique à base d'antibiotiques (amoxicilline et acide clavulanique) avant un TE afin d'améliorer la réussite d'une FIV. Les effets de ces régimes posologiques alternatifs sur les résultats d'une FIV sont indéterminés et nécessitent des recherches supplémentaires.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue suggère que l'administration d'amoxicilline et d'acide clavulanique avant un transfert d'embryons réduisait la contamination microbienne des voies génitales supérieures, mais qu'elle n'altérait pas les taux de grossesse clinique. Les effets de cette intervention sur les taux de naissances vivantes sont indéterminés. Il n'existe aucune donnée provenant d'essais contrôlés randomisés permettant de recommander ou de déconseiller l'administration d'autres schémas posologiques à base d'antibiotiques dans ce contexte.

D'autres recherches devront être réalisées afin d'évaluer l'efficacité de schémas posologiques alternatifs à base d'antibiotiques. Les chercheurs devront évaluer les taux de naissances vivantes en tant que principal critère de jugement et résoudre ces problèmes de colonisation microbienne en tant que critère de jugement secondaire.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Un transfert d'embryons (TE) consiste à placer un ou plusieurs embryons dans la cavité utérine, en insérant généralement un cathéter dans le col de l'utérus. Le TE correspond à l'étape finale d'un cycle de la technique de procréation assistée (TPE), au cours duquel une femme a subi une stimulation ovarienne contrôlée, un prélèvement de ses ovules et une fécondation in vitro de ses ovules. Malgré le transfert d'embryons de très bonne qualité, de nombreux TE n'aboutissent pas à une grossesse. Il existe de nombreux facteurs pouvant influer sur la réussite d'un TE, notamment la présence d'une colonisation microbienne dans les voies génitales supérieures. L'administration d'antibiotiques avant un TE a été suggérée comme intervention destinée à réduire les niveaux de colonisation microbienne et, par conséquent, à améliorer les taux de grossesse.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la tolérance liées à l'administration d'antibiotiques avant un TE pendant les cycles de la TPA.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), The Cochrane Library, MEDLINE, Ovid MEDLINE® In-Process & Other Non-Indexed Citations, Ovid MEDLINE® Daily et Ovid MEDLINE® (depuis sa date de création jusqu'à février 2011), Ovid EMBASE (de janvier 2010 à février 2011), Ovid PsycINFO, CINAHL, LILACS, les registres d'essais en cours et enregistrés, les index bibliographiques, ClinicalStudyResults, PubMed, la base de données OpenSIGLE, ainsi que des revues et protocoles de traitements complémentaires à base de plantes médicinales.

Critères de sélection: 

Seuls les essais contrôlés randomisés ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Un seul auteur de la revue a analysé l'éligibilité des titres et résumés des articles identifiés par les recherches. Puis, deux auteurs de la revue ont indépendamment examiné le texte intégral des articles afin de déterminer s'ils pouvaient être inclus dans la revue. Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait des données.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié quatre études potentielles, dont trois ont été exclues.

L'essai inclus signalait des taux de grossesse clinique, mais pas de taux de naissances vivantes. Il n'y avait aucune preuve faisant état d'une différence au niveau des taux de grossesse clinique entre les femmes bénéficiant d'une combinaison d'antibiotiques (amoxicilline et acide clavulanique) (64/178 : 36 %) et l'absence de traitement (61/172 : 35,5 %) (RC 1,02, IC à 95 % 0,66 à 1,58). La colonisation des voies génitale avait sensiblement diminué chez les femmes bénéficiant de ce régime posologique à base d'antibiotiques (RC 0,59, IC à 95 % 0,37 à 0,95).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.