Port de bas de contention pour le traitement des varices

Les preuves obtenues à l’issue d’essais contrôlés randomisés sont insuffisantes pour déterminer si les bas de contention, utilisés comme traitement unique et initial, sont efficaces pour traiter les premiers signes des varices. Les varices sont des veines dilatées et tortueuses qui sont visibles à la surface de la peau des jambes. Elles ne sont généralement pas la source de problèmes médicaux, bien que de nombreuses personnes atteintes de varices demandent conseil à leur médecin. Les symptômes éventuels se caractérisent par des douleurs, un gonflement des chevilles, des jambes lourdes, des fourmillements, des crampes nocturnes, des sensations de lourdeur, des démangeaisons et un aspect esthétique disgracieux. Des complications (œdème, pigmentation, inflammation et ulcération) peuvent également se développer. Les bas de contention sont fréquemment utilisés comme première ligne de traitement et sont disponibles en plusieurs longueurs, demi-jambes ou jambes entières, et appliquent des pressions variables afin de permettre la circulation du flux sanguin.

Cette revue se compose de sept études regroupant 356 participants atteints de varices sans ulcère veineux. Une étude a comparé l’utilisation de chaussettes de contention à l’absence de chaussettes de contention. Les six autres ont comparé différents types ou pressions de bas allant de 10 à 50 mmHg. La qualité méthodologique des essais inclus était imprécise et seules quelques études ont comparé les mêmes critères de jugement. Une étude n’incluait que des femmes enceintes alors que d’autres incluaient des patients figurant sur des listes d’attente afin de subir une intervention chirurgicale, c’est-à-dire des patients ayant sollicité une intervention médicale pour le traitement de leurs varices.

Les symptômes subjectifs des patients, le gonflement des pieds et le flux sanguin (mesures physiologiques), se sont améliorés dans l’ensemble des études ayant évalué ces résultats lorsque des bas de contention étaient portés. Mais ces évaluations n’ont pas comparé un bras randomisé à un bras témoin dans la même étude. Les conclusions tirées des études individuelles concernant la pression optimale fournie par des bas de contention étaient contradictoires, bien que les résultats d’une étude aient révélé que des bas de contention exerçant une pression inférieure (20 mmHg) peuvent être aussi efficaces que des bas de contention exerçant une pression supérieure (30 à 40 mmHg) pour atténuer les symptômes. Les conclusions concernant la longueur optimale des bas de contention n’étaient pas probantes. Aucun effet secondaire grave ou prolongé n’a été signalé.

Conclusions des auteurs: 

Il n’existe pas assez de preuves de bonne qualité pour déterminer si les bas de contention sont ou non efficaces dans le traitement unique et initial des varices chez les personnes sans ulcère veineux cicatrisé ou actif ou si un type est supérieur à un autre. Les recherches futures doivent avoir recours à un large ECR composé de participants présentant des varices tronculaires portant ou pas des bas de contention, afin d’évaluer l’efficacité de cette intervention. Si le port de bas de contention se révèle être bénéfique, d’autres études comparant la longueur et la pression les plus efficaces doivent alors être réalisées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les chaussettes ou bas de contention servent fréquemment de traitement de première ligne des varices chez les personnes sans ulcère veineux cicatrisé ou actif. Des preuves doivent être établies afin de déterminer si l’utilisation de bas de contention permet de soulager et de traiter les premiers symptômes des varices. Mise à jour d'une revue initialement publiée en 2011.

Objectifs: 

Évaluer l’efficacité des bas de contention pour le traitement initial des varices chez des patients sans aucun ulcère veineux cicatrisé ou actif.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour, le groupe Cochrane Maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans son registre spécialisé (dernière recherche effectuée en août 2013) et CENTRAL (2013, numéro 5). 

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) ont été inclus lorsque les participants étaient diagnostiqués avec des varices tronculaires sans ulcère veineux cicatrisé ou actif (classification clinique, étiologique, anatomique, physiopathologique (CEAP) C2 à C4). Les essais inclus ont comparé des bas de contention à l’absence de traitement, des bas de contention à des bas placebo, ou des bas de contention combinés à une intervention médicamenteuse à une intervention médicamenteuse seule. Les essais comparant des longueurs et pressions de bas de contention différentes ont également été inclus. Les essais concernant d’autres types de traitement des varices (que ce soient comparateurs de bas ou traitement initial non randomisé), notamment la sclérothérapie et la chirurgie, ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué l’inclusion et la qualité des essais (SS et LR). SS a procédé à l’extraction des données qui ont été vérifiées par LR. En cas de données manquantes ou imprécises, les auteurs des essais ont été contactés.

Résultats principaux: 

Sept études ont été incluses concernant 356 participants avec des varices et sans ulcère veineux cicatrisé ou actif. Dans ces études, différents niveaux de pression des bas, allant de 10 à 50 mmHg, ont été appliqués. Une étude a comparé l’utilisation de chaussettes de contention à l’absence de chaussettes de contention. Les six autres études ont comparé différents types ou pressions de bas. La qualité méthodologique de tous les essais inclus était imprécise, principalement en raison de rapports inadaptés.

Les symptômes se sont subjectivement améliorés grâce au port de bas lors des essais qui ont évalués ce résultat, mais ces évaluations n’ont pas comparé un bras randomisé d’une étude à un bras témoin et sont donc sujettes au biais.

Aucune méta-analyse n’a été réalisée en raison de rapports inadaptés et d’une hétérogénéité affichant des niveaux élevés, réels ou suspects.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.