Traitement pharmacologique de la coagulation intravasculaire disséminée chez les patients atteints de leucémie aiguë et chronique

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La coagulation intravasculaire disséminée (CID) est une complication thrombo-hémorragique (impliquant la coagulation du sang ou des saignements) qui se caractérise par un dépôt de fibrine (une protéine fibreuse) dans le courant sanguin, qui se produit au cours de différentes maladies incluant la leucémie aiguë et chronique. La CID n'est jamais considérée comme une entité clinique isolée et représente une urgence hématologique. La CID implique donc le traitement et la résolution de la maladie sous-jacente en plus des autres approches, telles que le traitement antibiotique, le remplacement des produits sanguins et la thérapie liquidienne, qui sont considérées comme étant des interventions de 'soins primaires' ou 'soins conventionnels'. La CID est accompagnée par une hyperfibrinolyse (dissolution accrue des caillots sanguins) et une réduction des anticoagulants naturels (protéines de la cascade de coagulation), par conséquent les interventions pharmacologiques telles que l'acide tranexamique (un agent antifibrinolytique) et l'héparine (un anticoagulant) ont été utilisées pour traiter des patients présentant cette affection acquise. Toutefois, cette pratique n'est pas considérée comme un traitement standard et son efficacité soulève beaucoup de controverses. Nous avons donc réexaminé l'efficacité clinique et l'innocuité du traitement anticoagulant et antifibrinolytique pour traiter la CID chez les patients atteints de leucémie aiguë ou chronique.

Cette revue a constaté que les preuves actuelles ne sont soutenues que par quatre essais cliniques qui ont évalué la protéine C activée humaine, la thrombomoduline humaine recombinante soluble, l'acide tranexamique et le dermatan sulfate dans lesquels 126 patients ont été traités. Les essais contrôlés randomisés (ECR) inclus ont été classés ainsi : 1) inclusion de patients avec ou sans leucémie, et 2) inclusion de patients atteints de leucémie uniquement. Le premier groupe des essais n'a pas rendu compte du sous-groupe de la leucémie. Nous n'avons pas été en mesure de regrouper les résultats issus des études en raison de l'incohérence des modes de mesure et de la notification des données sur la mortalité et les saignements. En outre, ces essais présentent un risque élevé de biais qui exclut la possibilité de déterminer quelle intervention est bénéfique ou préjudiciable.

Conclusions des auteurs: 

Nous avons trouvé quatre ECR qui ont rapporté des données sur la mortalité et les saignements. Il n'est pas possible de déterminer si la protéine C activée humaine, la thrombomoduline humaine recombinante soluble, l'acide tranexamique et le dermatan sulfate sont efficaces ou préjudiciables chez les patients présentant une CID associée à une leucémie aiguë ou chronique. Les effets de ces interventions doivent être testés dans le cadre d'essais contrôlés randomisés ayant une puissance suffisante. Les critères de jugement mesurés devraient inclure la mortalité à l'hôpital toutes causes, la mortalité globale, l'incidence de la résolution de l'insuffisance respiratoire, l'insuffisance rénale, le choc et l'innocuité. La définition des saignements devrait être standardisée chez ces patients.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La coagulation intravasculaire disséminée (CID) est un syndrome acquis qui se caractérise par une activation systémique de la coagulation intravasculaire, entraînant le dépôt de fibrine dans le courant sanguin, qui peut se produire chez les patients atteints de leucémie aiguë et chronique.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité clinique et l'innocuité des interventions pharmacologiques pour le traitement de la CID dans la leucémie aiguë ou chronique.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche comprenait le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, numéro 12), MEDLINE (de 1950 jusqu'au 28 octobre 2010), EMBASE (de 1980 jusqu'au 10 octobre 2010), LILACS (de 1982 jusqu'au 19 août 2010) et African Index Medicus (de 1993 jusqu'au 19 août 2010). Il n'existait aucune restriction concernant la langue. Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés (ECR) supplémentaires dans le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et dans les bibliographies des études originales identifiées.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant l'efficacité des interventions pour le traitement de la coagulation intravasculaire disséminée (CID) chez les patients atteints de leucémie aiguë et chronique.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont procédé à la sélection des études, à l'évaluation du risque de biais et à l'extraction des données de façon indépendante.

Résultats principaux: 

Quatre ECR (soit 126 participants) ont rempli les critères d'inclusion. Ces essais ont évalué la protéine C activée humaine, la thrombomoduline humaine recombinante soluble, l'acide tranexamique et le dermatan sulfate. Les ECR inclus ont rapporté des données sur la mortalité et les saignements. Les essais contrôlés randomisés (ECR) inclus ont été classés ainsi : 1) inclusion de patients avec ou sans leucémie, et 2) inclusion de patients atteints de leucémie uniquement. Toutefois, les données n'ont pas été rapportées pour le sous-groupe de la leucémie. Nous n'avons pas été en mesure de regrouper les résultats issus des études en raison de l'incohérence des modes de mesure et de la notification des données sur la mortalité et les saignements. Les études incluses présentaient un risque élevé de biais.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.