La chimiothérapie après la chirurgie par rapport à la chirurgie seule pour un cancer de l'estomac

Le cancer de l'estomac est la deuxième cause de mortalité liée au cancer dans le monde. La chirurgie est le seul traitement curatif proposé aux patients souffrant de ce cancer. Cependant, les taux de survie, sont encore médiocres. La chimiothérapie administrée après chirurgie a été développée afin d'améliorer ces résultats. Nous avons identifié 34 essais totalisant 7824 patients qui randomisaient les patients à la chirurgie avec chimiothérapie post-opératoire par rapport à la chirurgie seule. Le groupe ayant reçu de la chimiothérapie avait un bénéfice en termes de survie et d’amélioration de la survie sans maladie (15% et 21%, respectivement), bien que tous les essais présentaient un risque élevé de biais. Il n'y avait aucune différence significative en raison du stade de la maladie ou de l'agent de chimiothérapie utilisé.

Conclusions des auteurs: 

La chimiothérapie post-opératoire devrait être systématiquement utilisée pour le cancer gastrique résécable lorsque c'est possible. D'autres ECR sont nécessaires afin de déterminer sa place à chaque stade de la maladie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Pour le cancer gastrique la chirurgie est le pilier du traitement. La chimiothérapie semble améliorer les résultats de survie. Toutefois, la chimiothérapie n'est pas un traitement sans complication et son rôle a été remis en cause par certains essais.

Objectifs: 

Déterminer si la chimiothérapie post-opératoire doit être systématiquement utilisée dans le cancer gastrique résécable.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane , MEDLINE, EMBASE et Science Citation Index Expanded (juillet 2013).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la chimiothérapie post-opératoire par rapport à la chirurgie seule pour le cancer gastrique résécable.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué les essais à inclure et extrait les données de manière indépendante. Nous avons analysé les données avec le modèle à effets fixes et le modèle à effets aléatoires en utilisant le logiciel d'analyse RevMan. Nous avons calculé le hazard ratio (HR) avec un intervalle de confiance (IC) à 95% sur la base d'intention de traiter ou d'une analyse des cas disponibles.

Résultats principaux: 

Les auteurs ont identifié 34 études (7824 patients) rendant compte de la survie globale (SG) et seulement 15 rendant compte aussi de la survie sans maladie (SSM). La chimiothérapie post-opératoire a montré une amélioration de la SG (HR 0,85; IC à 95% 0,80 à 0,90) et une amélioration de la SSM (HR 0,79; IC à 95% 0,72 à 0,87), bien que tous les essais présentaient un risque élevé de biais.

L'analyse prévue de la qualité de vie, le retour au travail, et le nombre d'admissions à l'hôpital a été impossible à mener à bien car les données des résultats nécessaires à l'analyse n'étaient disponibles pour aucun essai.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.