Interventions visant à gérer la double pratique (le fait d'avoir plus d'un emploi) chez les travailleurs de santé

Des chercheurs de la collaboration Cochrane ont entrepris de mener une revue des études portant sur les effets des interventions visant à réguler ou à mettre un terme à la double pratique (le fait d'avoir plus d'un emploi) chez les travailleurs de santé. Après avoir recherché toutes les études pertinentes, ils n'ont identifié aucune étude conforme à leurs critères d'inclusion pour cette revue systématique.

Interventions visant à réguler la double pratique

De nombreux professionnels de santé ont deux emplois ou plus. C'est ce que l'on appelle la double pratique. Dans de nombreux pays à faibles et moyens revenus, les bas salaires et les conditions de travail difficiles poussent de nombreux travailleurs de santé du secteur public à ouvrir un cabinet privé pour augmenter leurs revenus. En plus de ces revenus supplémentaires, le secteur privé peut également offrir d'autres avantages, tels qu'un statut supérieur, un meilleur contrôle des horaires de travail et de meilleures opportunités professionnelles.

En permettant aux travailleurs de santé du secteur public à compléter leurs revenus, il est plus facile pour l'État de retenir ses travailleurs qualifiés. Ce type de double pratique pourrait également inciter les travailleurs de santé à consacrer moins de temps à leur emploi public et entraîner une augmentation de l'inefficacité et de la corruption. Ils pourraient par exemple quitter leur lieu de travail sans permission pour aller travailler dans leur cabinet privé ; ils pourraient également offrir des services de moins bonne qualité dans le secteur public pour attirer les patients dans leur cabinet privé ; ou utiliser des ressources publiques, telles que des moyens de transport et des médicaments, pour leur cabinet privé.

Dans certains pays, les gouvernements ont interdit la double pratique ou ont tenté de réguler le nombre d'heures que les travailleurs de santé pouvaient consacrer à leur cabinet privé ou les revenus qu'ils pouvaient obtenir de la pratique privée en imposant des licences obligatoires et un plafonnement du prix des consultations. Dans d'autres pays, les travailleurs de santé font l'objet d'incitations spéciales, telles que des salaires plus élevés et des promotions, s'ils acceptent de travailler exclusivement dans le secteur public, tandis que d'autres pays ont autorisé une pratique privée limitée au sein des établissements publics.

Que se passe-t-il lorsque des mesures sont prises pour réguler la double pratique ?

Ces mesures visant à réguler la double pratique chez les travailleurs de santé n'ont pas été correctement évaluées et les auteurs de la revue n'ont pas trouvé d'études conformes aux exigences applicables à ce type de plans d'étude. Cette revue montre que nos connaissances sont très insuffisantes concernant l'efficacité des interventions politiques visant à réguler la double pratique chez les travailleurs de santé.

Conclusions des auteurs: 

Il est nécessaire d'évaluer avec rigueur les effets des interventions mises en œuvre pour gérer la double pratique chez les travailleurs de santé. On en sait encore trop peu concernant la double pratique. Dans le cadre de la conception des études permettant d'évaluer les effets des interventions visant à gérer la double pratique, il pourrait être important d'utiliser les études existantes pour évaluer les diverses manifestations de la double pratique, sa prévalence et ses effets probables sur la fourniture des services de santé. Ces informations pourraient être utilisées pour concevoir des études permettant d'évaluer les interventions visant à gérer la double pratique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La double pratique (le fait pour les travailleurs de santé d'avoir deux emplois ou plus) est un phénomène courant partout dans le monde. Dans les pays à faibles et moyens revenus dont les ressources sont limitées, la double pratique constitue une menace pour l'efficacité, la qualité et l'équité des services de santé, en particulier dans le secteur public. Il est donc important d'identifier les interventions efficaces pour gérer la double pratique.

Objectifs: 

Évaluer les effets des réglementations mises en œuvre pour gérer la double pratique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données suivantes ont été consultées : Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), 2011, Numéro 4, intégré à la Bibliothèque Cochrane www.thecochranelibrary.com, y compris le registre spécialisé du groupe de revue Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins (EPOC) (recherche effectuée le 26 mai 2011) ; MEDLINE In-Process & Other Non-Indexed Citations, 24 mai 2011 (recherche effectuée le 26 mai 2011) ; MEDLINE, Ovid (1948 à la 2ème semaine de mai 2011) (recherche effectuée le 26 mai 2011) ; EMBASE, Ovid (de 1980 à la semaine 20 de 2011) (recherche effectuée le 26 mai 2011) ; Science Citation Index et Social Sciences Citation Index, ISI Web of Science (1975 à nos jours) (recherche effectuée le 04 décembre 2009) ; LILACS (recherche effectuée en janvier 2010) ; et AIM (décembre 2009) (recherche effectuée le 18 décembre 2009).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés, les essais contrôlés non randomisés, les études contrôlées avant-après et les études de séries chronologiques interrompues. La double pratique est définie comme le fait d'avoir plus d'un emploi. Les études devaient porter sur des interventions visant à gérer la double pratique chez les professionnels de santé employés dans le secteur de la santé publique.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont appliqué les critères d'inclusion et d'exclusion de manière indépendante lors de l'examen des titres et résumés identifiés. Les deux mêmes auteurs de revue ont examiné de manière indépendante les rapports complets des références bibliographiques sélectionnées. À chaque étape, les résultats ont été comparés et les divergences ont été résolues par discussion.

Résultats principaux: 

Aucune étude conforme aux critères d'inclusion n'a été identifiée.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.