Interventions facilitant l'observance des traitements de contention afin de favoriser la cicatrisation des ulcères variqueux des membres inférieurs

Contexte

Les ulcères variqueux du membre inférieur peuvent mettre plusieurs semaines, voire mois, à guérir. Cause de détresse pour les patients, ils sont très coûteux pour les systèmes de santé publique. Bien que la compression à l'aide de bandages ou de bas de contention favorise la guérison et prévienne la récidive, de nombreuses personnes ne respectent pas leur traitement de contention. On peut donc penser que des interventions visant à promouvoir le port d'une contention devraient améliorer la cicatrisation et prévenir la récidive des ulcères variqueux.

Caractéristiques de l'étude

Cette revue mise à jour (au 22 juin 2015) inclut trois essais contrôlés randomisés. Une étude réalisée en Australie comparait les soins standards de la plaie (traitement des ulcères veineux, conseil et soutien, soins de suite et soins préventifs) dans une clinique locale spécialisée appelée « Leg Club » (34 participants) avec les mêmes soins des plaies par un infirmier à domicile (33 participants). Une autre étude (184 participants) comparait un programme communautaire d'exercices et de modification des comportements appelé « Lively Legs », destiné à promouvoir l'observance du traitement de contention et l'activité physique, associé aux soins habituels (soins de la plaie, bandes de contention dans un service de consultations externes) aux seuls « soins habituels » chez 11 patients en consultation externe de dermatologie dans des cliniques aux Pays-Bas. Une troisième étude de petite taille (20 participants) comparait une intervention d'éducation des patients destinée à améliorer les connaissances des maladies veineuses et la prise en charge des ulcères. Cette intervention était exécutée au moyen soit de vidéos, soit de brochures écrites, au bénéfice des personnes fréquentant une clinique spécialisée dans la recherche sur la cicatrisation des plaies à Miami, aux États-Unis. Les participants de toutes les études étaient âgés de 60 ans ou plus et présentaient un ulcère variqueux du membre inférieur.

Principaux résultats

Le programme communautaire Leg Club® n'a pas mieux amélioré la cicatrisation des ulcères variqueux ni la qualité de vie que les soins infirmiers à domicile, mais il a peut-être diminué la douleur après six mois. Dix-sept personnes de plus sur 100 ont été guéries après avoir participé au Leg Club (46 participants au Leg Club sur 100 ont cicatrisé, contre 29 patients sur 100 recevant les soins habituels à domicile) ; cette différence n'était pas statistiquement significative et pourrait être due au hasard. Les participants au Leg Club ont évalué leur qualité de vie à 0,85 point de plus que les patients recevant des soins à domicile, sur une échelle de 10 points. Ils ont en outre noté leur score de douleur au bout de six mois à 12,75 points de moins que le groupe de soins à domicile, sur une échelle de 100 points. Cet essai n'a pas indiqué si le Leg Club améliorait l'observance de la contention, le délai de cicatrisation, ou prévenait mieux la récidive que les soins à domicile.

Il est difficile de dire si le programme communautaire d'auto-prise en charge Lively Legs® améliore la cicatrisation des ulcères ou la récidive après 18 mois par rapport aux soins habituels, ni s'il a une influence sur l'observance du traitement de contention. L'essai ne rapporte pas si le programme a amélioré le délai de cicatrisation des ulcères, réduit la douleur ou amélioré la qualité de vie mieux que les soins habituels dans une clinique de soins des plaies.

Il est difficile de dire si l'éducation dispensée par vidéo ou via une brochure améliore la cicatrisation ou la récidive car cette étude n'a mesuré aucun paramètre pertinent pour notre revue.

Aucune autre intervention n'a été identifiée.

Qualité des preuves

Il est difficile de savoir si les programmes communautaires destinés à promouvoir l'observance d'un traitement de contention encouragent l'observance ou s'ils améliorent la cicatrisation des ulcères et la récidive. Les preuves disponibles sont de mauvaise qualité en raison du risque de biais dans les études incluses et de la petite taille des échantillons, ce qui donne une imprécision et une incertitude importantes. Un seul petit essai évaluant une intervention didactique n'a pas réussi à mesurer les paramètres que nous avions jugés importants pour notre revue, tels que la cicatrisation des ulcères et la récidive d'une part, et d'autre part l'observance du traitement. D'autres études de bonne qualité changeront probablement les résultats de cette revue.

Nous savons que le traitement de contention est efficace, mais pas quelles interventions pourraient améliorer son observance.

Mis à jour en juin 2015.

Conclusions des auteurs: 

Il est difficile de savoir si les interventions conçues pour aider les patients à observer leur traitement de contention améliorent la cicatrisation des ulcères variqueux et réduisent les récidives. Il n'y a pas suffisamment d'essais portant sur des interventions visant à promouvoir l'observance du traitement de contention des ulcères variqueux.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La cicatrisation des ulcères veineux chroniques est un problème clinique complexe qui nécessite l'intervention d'équipes qualifiées, multidisciplinaires et coûteuses. S'il est démontré que le traitement de contention aide à la cicatrisation des ulcères veineux et réduit les récidives, on ne sait pas quelles interventions peuvent aider les patients à bien suivre leur traitement. La présente revue est une mise à jour d'une précédente revue Cochrane.

Objectifs: 

Évaluer les bénéfices et inconvénients des interventions conçues pour aider les personnes à adhérer au traitement de contention des ulcères variqueux du membre inférieur afin d'améliorer la cicatrisation et de prévenir les récidives après cicatrisation.

La stratégie de recherche documentaire: 

En juin 2015, pour cette première mise à jour, nous avons effectué des recherches dans : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library) ; Ovid MEDLINE ; Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations) ; Ovid EMBASE et EBSCO CINAHL. Nous avons également effectué des recherches dans les registres d'essais et les références bibliographiques des publications pertinentes afin de trouver des essais publiés et en cours. Nous n'avons imposé aucune restriction concernant la langue ou la date de publication.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur des interventions visant à aider les personnes souffrant d'ulcères variqueux du membre inférieur à adhérer aux traitements de contention en comparaison avec les soins habituels, avec l'absence d'intervention ou avec une autre intervention active. Nos critères d'évaluation principaux étaient la cicatrisation des ulcères, leur récidive, la qualité de vie, la douleur, l'observance et le nombre de personnes ayant connu des événements indésirables.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné indépendamment les études à inclure, extrait les données, évalué le risque de biais de chaque essai inclus et évalué la qualité globale des données pour les principaux critères de jugement dans des tableaux de « Résumé des résultats ».

Résultats principaux: 

Un essai contrôlé randomisé a été ajouté à cette mise à jour, ce qui donne un total de trois. Une étude en cours a également été identifiée.

Un essai (67 participants) comparait un programme communautaire nommé Leg Club®, qui consistait en des mécanismes d'entraide, d'aide à la fixation d'objectifs et d'interactions sociales, avec des soins à domicile. Il n'y a eu aucune différence claire dans les taux de cicatrisation à trois mois (12 personnes dans le groupe Leg Club sur 28 contre 7 sur 28 dans le groupe des soins à domicile ; risque relatif (RR) 1,71, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,79 à 3,71) ou à six mois (15 personnes dans le groupe Leg Club sur 33 contre 10 sur 34 dans le groupe des soins à domicile ; RR 1,55, IC à 95 % de 0,81 à 2,93), ou dans les résultats de qualité de vie à six mois (DM 0,85 points, IC à 95 % de -0,13 à 1,83 ; échelle de 0 à 10 points). Le Leg Club apporte peut-être une petite réduction de la douleur au bout de six mois, qui pourrait ne pas être cliniquement significative (DM -12,75 points, IC à 95 % de -24,79 à -0,71 ; échelle de 0 à 100 points, une réduction de 15 points est généralement considérée comme le minimum pour une différence cliniquement importante) (données probante de mauvaise qualité, rétrogradées à cause du risque de biais de sélection et de l'imprécision).

Un autre essai (184 participants) a comparé un programme communautaire d'auto-prise en charge sous la direction d'infirmiers, administré pendant une durée de six mois afin de promouvoir l'activité physique (marche et exercices des jambes) et l'observance du traitement de contention par des conseils et une modification comportementale (Lively Legs®), avec les soins habituels dans une clinique de soins des plaies. Au bout de 18 mois de suivi, il n'y avait aucune différence claire dans les taux de cicatrisation (51 personnes dans le groupe Lively Legs sur 92 contre 41 sur 92 dans le groupe des soins habituels ; RR 1,24 (IC à 95 % de 0,93 à 1,67)), le taux de récidive des ulcères variqueux (32 personnes dans le groupe Lively Legs sur 69 contre 38 sur 67 dans le groupe des soins habituels ; RR 0,82 (IC à 95 % de 0,59 à 1,14)) ou l'observance du traitement de contention (42 personnes sur 92 adhérent complètement au traitement dans le groupe Lively Legs contre 41 sur 92 dans le groupe des soins habituels ; RR 1,02 (IC à 95 % de 0,74 à 1,41)). Les preuves de cet essai ont également été jugées de mauvaise qualité en raison du risque de biais de sélection et de l'imprécision.

Une seule étude a comparé l'éducation des patients administrée par vidéo avec l'éducation dispensée par le texte (brochure). Toutefois, elle ne rapporte aucun des critères d'évaluation pertinents pour notre revue.

Nous n'avons trouvé aucune étude examinant d'autres interventions visant à promouvoir l'observance d'un traitement de contention.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Suzanne Assénat et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.