Antibiotiques prophylactiques pour réduire la morbidité et la mortalité chez les nouveau-nés ayant des cathéters intercostaux

Il n'existe aucune preuve permettant d'étayer ou de récuser l'utilisation d'antibiotiques préventifs chez les nouveau-nés ayant des drains insérés dans la poitrine. Les nouveau-nés malades nécessitent occasionnellement l'insertion d'un tuyau, à travers la peau, dans la cage thoracique afin de drainer l'air ou les liquides accumulés autour de leurs poumons. Ce processus impliquant de rompre la barrière cutanée, il y a un risque potentiel d'infection. Les bébés les plus susceptibles de nécessiter cette procédure sont aussi ceux qui sont les plus à risque de développer une infection durant leur séjour à l'hôpital. Les antibiotiques préventifs sont couramment utilisés quand il y a un risque d'infection, mais ils peuvent avoir des effets indésirables. Les auteurs de la revue n'ont trouvé aucune preuve permettant d'étayer ou de récuser l'utilisation en routine d'antibiotiques préventifs lorsque des cathéters intercostaux sont insérés chez des nouveau-nés.

Conclusions des auteurs: 

Il n'y a pas de données issues d'essais randomisés permettant d'étayer ou de récuser l'utilisation d'une prophylaxie antibiotique lors de l'insertion de cathéters intercostaux chez les nouveau-nés. Tout essai contrôlé randomisé sur la prophylaxie antibiotique devrait tenir compte du fait qu'un nouveau-né qui nécessite l'insertion d'un cathéter intercostal est susceptible de déjà recevoir des antibiotiques pour d'autres indications.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les cathéters intercostaux sont couramment utilisés chez les nouveau-nés pour le drainage de liquides intrathoraciques, y compris épanchement du pneumothorax et pleural. Le placement d'un drain intercostal est un facteur potentiel de risque d'infection nosocomiale en raison de la rupture de la barrière cutanée. Par conséquent, les nouveau-nés qui ont besoin d'un drainage intercostal, en particulier ceux dans les groupes à haut risque d'infection nosocomiale, pourraient tirer bénéfice d'une prophylaxie antibiotique. Cependant, l'utilisation abusive d'antibiotiques comporte le risque de favoriser l'émergence de souches de micro-organismes résistantes ou de modifier les pathogènes responsables d'infections.

Objectifs: 

Déterminer l'effet des antibiotiques prophylactiques, en comparaison avec l'utilisation sélective d'antibiotiques, sur la mortalité et la morbidité (en particulier la septicémie) chez les nouveau-nés qui subissent l'insertion d'un cathéter intercostal.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons utilisé la stratégie de recherche standard du groupe thématique Cochrane sur la néonatologie pour passer en revue le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 5), MEDLINE (de 1948 à juin 2011) et CINAHL (de 1982 à juin 2011).

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés ou certains types d'essais contrôlés non-randomisés (c'est-à-dire quasi-randomisés) de qualité convenable, dans lesquels des nouveau-nés ont été randomisés, individuellement ou en groupes, pour recevoir soit des antibiotiques prophylactiques soit un placebo ou aucun traitement.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons utilisé les méthodes standard du groupe thématique Cochrane sur la néonatologie.

Résultats principaux: 

Nous n'avons pas trouvé d'essais contrôlés randomisés répondant aux critères d'éligibilité.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.