Changements de comportement pour modifier l'alimentation et l'exercice physique chez les adultes en surpoids et obèses

Question de la revue

Quels sont les effets des interventions portant sur le régime alimentaire ou l'exercice physique, ou les deux, basées sur le modèle transthéorique (MTT) des étapes du changement (EDC) pour produire une perte de poids durable (un an et plus) chez les adultes en surpoids et obèses ?

Contexte

Généralement, les programmes de perte de poids comportent des interventions portant sur le régime alimentaire et l'activité physique. Le MTT décrit une série de cinq EDC que franchit une personne lorsqu'elle passe d'un comportement malsain à un comportement sain. Dans cette revue, nous avons évalué l'utilisation du MTT dans les programmes de gestion du poids pour adultes en surpoids et obèses, surtout en termes d'effet sur la perte de poids, les habitudes alimentaires, l'activité physique et les changements comportementaux.

L'obésité (indice de masse corporelle au moins 30 kg/m²) et le surpoids (indice de masse corporelle compris entre 25 et 30 kg/m²) sont de plus en plus reconnus comme d'importants problèmes de santé publique. Ensemble, ils occasionnent de graves problèmes de santé et à des coûts économiques considérables dans le monde. L'indice de masse corporelle (IMC) est une mesure de la graisse corporelle, calculée comme le poids de la personne en kilogrammes divisé par le carré de la taille en mètres (kg/m²). L'IMC doit être considérée comme une simple indication, car elle est principalement utilisée pour les populations entières et peut ne pas correspondre au même degré de corpulence chez des individus différents (par exemple, les athlètes et les personnes physiquement inactives).

Caractéristiques des études

Nous avons inclus trois études dans notre revue systématique. Au total, les études évaluaient 2 971 participants, avec 1 467 participants assignés aux groupes d'intervention et 1 504 aux groupes témoins. Les études avaient une durée d'intervention de 9, 12 et 24 mois respectivement.

Ce résumé en langage simplifié est à jour en date du décembre 2013.

Résultats principaux

L'utilisation du MTT en association avec un régime alimentaire ou l'activité physique, ou les deux, ainsi qu'avec autres interventions dans les études incluses a fourni des preuves non concluantes concernant l'impact de ces interventions sur la perte de poids durable (la différence moyenne en faveur du MTT était entre 2,1 kg et 0,2 kg à 24 mois). Cependant, d'autres effets positifs ont été notés, tels que des changements dans l'activité physique et les habitudes alimentaires, y compris une augmentation de la durée et de la fréquence d'exercice, une réduction de l'absorption des graisses et une augmentation de la consommation de fruits et légumes. Les études ne rendaient pas compte d'autres critères de jugement importants tels que la qualité de vie liée à la santé, les maladies (la morbidité) et les coûts économiques.

Qualité des preuves

Dans l'ensemble, la qualité des preuves était faible ou très faible. Les principales limitations comprenaient la notification incomplète des résultats, des lacunes méthodologiques, une utilisation extensive des mesures déclarées et une évaluation insuffisante de la durabilité en raison du manque d'évaluation à long terme.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves en soutien de l'utilisation du MTT dans les interventions de perte de poids sont limitées par le risque de biais et les imprécisions, ne permettant pas de formuler de conclusions définitives. Associé à un régime alimentaire ou à l'activité physique, ou les deux, ainsi qu'à d'autres interventions, nous avons trouvé des preuves de très faible qualité indiquant qu'il pouvait conduire à de meilleures habitudes alimentaires et d'activité physique. Cette revue systématique souligne le besoin d'ECR bien conçus appliquant les principes du MTT de façon appropriée pour produire des preuves concluantes concernant l'effet sur la perte de poids et sur d'autres critères de jugement relatifs à la santé des interventions portant sur les habitudes de vie basées sur le MTT.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'obésité est une menace pour la santé publique au niveau mondial. Le modèle transthéorique (MTT) des étapes du changement (EDC) a longtemps été considéré comme une approche d'intervention utile dans des programmes de modification des habitudes de vie, mais son efficacité pour produire une perte de poids durable chez les personnes en surpoids et obèses s'est montrée très variable.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des interventions portant sur le régime alimentaire ou l'activité physique, ou les deux, et d'autres interventions basées sur le modèle transthéorique (MTT) des étapes du changement (EDC) pour produire une perte de poids durable (un an et plus) chez les adultes en surpoids et obèses.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des études ont été obtenues à partir de recherches dans de multiples bases de données bibliographiques électroniques. Nous avons effectué des recherches dans la Bibliothèque Cochrane, MEDLINE, EMBASE et PsycINFO. La date de la dernière recherche, pour toutes les bases de données, était le 17 décembre 2013.

Critères de sélection: 

Les essais ont été inclus s'ils répondaient aux critères suivants : essais cliniques contrôlés randomisés (ECR) utilisant le MTT comme modèle, c.-à-d. un cadre ou une ligne directrice théorique pour la conception de stratégies de modification des habitudes de vie, principalement des interventions portant sur le régime alimentaire et l'activité physique, par rapport à une intervention de comparaison correspondant aux soins habituels ; une des mesures de résultats de l'étude était la perte de poids, mesurée en tant que changement de poids ou d'indice de masse corporelle (IMC) ; les participants étaient uniquement des adultes en surpoids ou obèses ; et l'intervention a été conduite par des professionnels de santé ou par d'autres personnels formés dans un contexte hospitalier ou communautaire, y compris à domicile.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait les données, évalué le risque de biais ainsi que la qualité globale des études conformément à la méthode GRADE (Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation). Nous avons résolu les désaccords par la discussion ou par consultation avec un tiers. Une analyse narrative descriptive a été réalisée pour la revue systématique.

Résultats principaux: 

Un total de trois études remplissaient les critères d'inclusion, assignant 2 971 participants aux groupes d'intervention et témoin. Le nombre total de participants randomisés pour les groupes d'intervention était de 1 467, tandis que 1 504 ont été randomisés dans les groupes témoins. La durée de l'intervention était de 9, 12 et 24 mois dans les différents essais. L'utilisation du MTT en association avec un régime alimentaire ou l'activité physique, ou les deux, et avec d'autres interventions dans les études incluses a fourni des preuves non concluantes que les interventions basées sur le MTT aient conduit à une perte de poids durable (la différence moyenne entre les groupes d'intervention et témoin variait de 2,1 kg à 0,2 kg à 24 mois ; 2 971 participants ; 3 essais ; preuves de faible qualité). Après l'application du MTT, il y a eu des améliorations dans l'activité physique et les habitudes alimentaires, telles qu'une augmentation de la durée et de la fréquence d'exercice, une réduction de l'apport alimentaire en matières grasses et une augmentation de la consommation de fruits et légumes (preuves de très faible qualité). La prise de poids était rapportée en tant qu'événement indésirable dans un des essais inclus. Aucun des essais ne rapportait de résultats sur la qualité de vie liée à la santé, la morbidité ou les coûts économiques. Le petit nombre d'études et leur qualité méthodologique variable limitent l'applicabilité des résultats à la pratique clinique. Les principales limitations incluent une notification inadéquate des résultats et des méthodes pour l'assignation, la randomisation et la mise en aveugle ; une utilisation extensive des mesures déclarées pour estimer les effets des interventions sur plusieurs critères de jugement, notamment la perte de poids, la consommation alimentaire et les niveaux d'activité physique ; et une évaluation insuffisante de la durabilité en raison du manque d'évaluation post-intervention.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.