Test du virus du papillome humain versus cytologie à répétition pour le triage des lésions cytologiques cervicales mineures

Conclusions des auteurs: 

Le triage HPV par HC2 peut être recommandé pour les femmes avec ASCUS, car sa précision est plus grande (sensibilité significativement plus élevée et spécificité similaire) que celle de la cytologie à répétition.

Pour le triage des femmes avec LSIL, le test HC2 a une sensibilité significativement plus élevée, mais une spécificité significativement plus faible, que la cytologie à répétition. En conséquence, les recommandations pratiques pour la prise en charge des femmes avec LSIL doivent être balancées et tenir compte des circonstances locales.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les cellules squameuses atypiques de signification indéterminée (ASCUS) et les lésions squameuses intra-épithéliales de bas grade (LSIL) sont des lésions mineures de l'épithélium cervical qui sont détectables par examen cytologique des cellules recueillies à la surface du col de l'utérus d'une femme.

Généralement, les femmes à ASCUS et LSIL ne sont pas atteintes d'un (pré-) cancer du col de l'utérus, mais une proportion importante d'entre elles ont une néoplasie intraépithéliale cervicale de haut grade (CIN de grade 2 ou 3) sous-jacente et ont donc un risque accru de développer un cancer du col. Par conséquent, un triage précis des femmes avec ASCUS ou LSIL est nécessaire pour identifier celles nécessitant une prise en charge.

Cette revue évalue deux façons de trier les femmes avec ASCUS ou LSIL : la répétition du test cytologique et les tests ADN pour le virus du papillome humain à haut risque (hrHPV) - le principal facteur causal du cancer du col de l'utérus.

Objectifs: 

Objectif principal

Comparer la précision du test hrHPV au moyen de l'Hybrid Capture 2 (HC2) avec celle de la cytologie à répétition pour la détection de la néoplasie intraépithéliale cervicale sous-jacente de grade 2 ou pire (CIN2 +) ou de grade 3 ou pire (CIN3+), chez les femmes avec ASCUS ou LSIL. Pour le test HC2, le résultat positif a été défini comme suggéré par le fabricant. Pour la cytologie à répétition, différents seuils ont été utilisés pour définir la positivité : Cellules squameuses atypiques de signification indéterminée ou pire (ASCUS+), lésions squameuses intra-épithéliales de bas grade ou pire (LSIL+) ou lésions squameuses intra-épithéliales de haut grade ou pire (HSIL+).

Objectif secondaire

Évaluer la précision du test HC2 pour la détection de la CIN2 + ou de la CIN3+ chez les femmes avec ASCUS ou LSIL dans un plus large groupe de rapports d'études ayant appliqué le test du hrHPV et le standard de référence (coloscopie et biopsie), qu'une cytologie à répétition ait été ou non effectuée.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons réalisé une recherche documentaire exhaustive qui comprenait le registre Cochrane des études sur la précision des tests diagnostiques, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE (via PubMed) et EMBASE (dernière recherche le 6 janvier 2011).  Certains journaux susceptibles de contenir des articles pertinents ont été passés au crible manuellement de 1992 à 2010 (décembre). Nous avons également recherché dans CERVIX, la base de données bibliographiques de l'Unité d'épidémiologie du cancer à l'Institut Scientifique de Santé Publique (Bruxelles, Belgique), qui contient plus de 20 000 références sur le cancer du col de l'utérus.

Des recherches plus récentes, jusqu'à décembre 2012, ont ciblé des rapports sur l'exactitude du triage des ASCUS ou des LSIL avec d'autres test ADN du HPV, ou des tests ARN du HPV et autres marqueurs moléculaires. Ces recherches seront utilisées pour de nouvelles revues Cochrane ainsi que pour les mises à jour de la présente revue.

Critères de sélection: 

Les études éligibles à l'inclusion dans la revue devaient inclure : des femmes présentant un résultat cytologique cervical d'ASCUS ou de LSIL, qui avaient subi tant le test HC2 que la cytologie à répétition, ou le test HC2 seul, et à qui avaient ensuite été appliquée la méthode standard de référence de vérification par colposcopie et de biopsie sous colposcopie pour vérification histologique.

Recueil et analyse des données: 

Les auteurs ont, de manière indépendante, extrait les données des études sélectionnées et obtenu des données supplémentaires d'auteurs de rapports.

Deux groupes de méta-analyses ont été effectués : le groupe I concernait le triage des femmes à ASCUS et le groupe II concernait les femmes à LSIL.

Le modèle bivarié (macro METADAS dans SAS) a été utilisé pour évaluer la précision absolue des essais de triage dans les deux groupes, ainsi que les différences de précision entre les tests de triage.

Résultats principaux: 

La sensibilité groupée du HC2 était significativement plus élevée que celle de la cytologie à répétition au seuil ASCUS+ pour la détection de la CIN2+ dans le triage tant des ASCUS que des LSIL (sensibilité relative de 1,27 (IC à 95% 1,16 à 1,39 ; P <0,0001) et de 1,23 (IC à 95% 1,06 à 1,4 ; P = 0,007) respectivement). Il n'y avait pas de différence significative entre les méthodes de triage des ASCUS pour ce qui concerne la spécificité groupée (spécificité relative : 0,99 (IC à 95% 0,97 à 1,03 ; P = 0,98)). La spécificité du HC2 était toutefois sensiblement, et significativement, inférieure à celle de la cytologie à répétition dans le triage des LSIL (spécificité relative : 0,66 (IC à 95% 0,58 à 0,75) P < 0,0001).

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux pour la France: Minist�re en charge de la Sant�

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.