Injection d'un matériau gonflant autour de l'anus pour le traitement de l'incontinence fécale chez l'adulte

La perte de contrôle de la défécation, appelée aussi incontinence fécale, peut être un problème terrible. Elle affecte des hommes et des femmes de tous âges jusqu'à représenter 15% de la population adulte. L'incontinence fécale peut affecter radicalement la vie quotidienne, car beaucoup de personnes ne peuvent quasiment plus quitter la maison et deviennent incapables d'exécuter des tâches simples, telles que faire des courses, par crainte de fuites fécales.

L'incontinence fécale peut être due à un problème au niveau des deux muscles entourant l'anus. Ces muscles peuvent être endommagés ou s'affaiblir en raison d'une blessure à l'accouchement ou d'opérations pour le traitement d'affections anales telles que les hémorroïdes et les fistules (communications anormales entre la peau et l'anus). Les muscles de l'anus deviennent alors incapables de retenir les selles jusqu'à ce que la personne atteigne les toilettes. La bague interne ou muscle du sphincter anal interne maintient normalement l'anus fermé en permanence sauf lors de la défécation, empêchant ainsi la fuite passive de selles. Un traitement a été développé pour l'incontinence fécale, qui consiste à injecter une substance dans ou à proximité de ce muscle pour le rendre plus volumineux afin que l'anus soit mieux fermé. Il a été préconisé en tant qu'option simple et sûre.

Dans cette revue, un essai à grande échelle avait montré que l'injection de dextranomère stabilisé dans de l'acide hyaluronique améliore les symptômes de l'incontinence à court terme chez un peu plus de la moitié de ceux ayant reçu le traitement. Les quatre autres essais examinés étaient d'une utilité limitée parce qu'ils étaient généralement de qualité méthodologique médiocre et de petite taille. Aucun résultat à long terme de ce traitement n'avait été rapporté.

Conclusions des auteurs: 

Un grand essai contrôlé randomisé a montré que ce type de traitement au moyen de dextranomère dans de l'acide hyaluronique stabilisé (NASHA Dx) améliore à court terme la continence chez un peu plus de la moitié des patients. Le nombre d'essais identifiés était toutefois limité et la plupart présentaient des faiblesses méthodologiques.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'incontinence fécale est une maladie complexe et pénible aux implications médicales et sociales importantes. L'injection périanale d'agents gonflants est utilisée pour traiter les symptômes de l'incontinence fécale passive. Toutefois, différents agents ont été utilisés sans qu'il y ait une technique standardisée ; le bénéfice supposé du traitement est essentiellement de l'ordre du ouï dire et la base de recherche clinique est limitée.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité de l'injection périanale d'agents gonflants pour le traitement de l'incontinence fécale chez l'adulte.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé d'essais cliniques du groupe Cochrane sur l’incontinence (25 mai 2012), ainsi que dans des registres d'essais cliniques et dans les références bibliographiques d'articles pertinents.

Critères de sélection: 

Tous les essais randomisés ou quasi-randomisés ayant comparé l'utilisation d'agents gonflants injectables pour l'incontinence fécale à d'autres traitements ou à un placebo ont été examinés afin d'évaluer les effets thérapeutiques. Des études cas-témoin et de cohorte ont également été examinées pour évaluer les risques et les complications associés aux traitements.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue (YM et CN) ont évalué la qualité méthodologique des essais éligibles et ont extrait indépendamment les données des essais inclus en utilisant une série de mesures de résultat prédéfinies.

Résultats principaux: 

Cinq essais randomisés éligibles ont été identifiés, totalisant 382 patients. Quatre de ces essais étaient à risque incertain ou élevé de biais.

La plupart des essais avaient rendu compte d'un bénéfice à court terme des injections quel que soit le matériau utilisé, y compris l'injection de placebo salin. Une étude avait démontré que le dextranomère dans de l'acide hyaluronique stabilisé (NASHA Dx) était plus efficace que l'injection simulée, mais avec plus d'effets indésirables. Le dextranomère dans de l'acide hyaluronique stabilisé (NASHA Dx) était supérieur aux injections simulées après six mois (pour 65/136, 48% versus 48/70, 69 % des participants il n'y avait pas eu d'amélioration, c.-à-d. que la réduction des épisodes d'incontinence était de moins de 50%, RR 0,70 , IC à 95% 0,55 à 0,88), avec plus de jours sans incontinence (3,1 jours versus 1,7 dans le groupe à traitement simulé, DM 1,40 jours, IC à 95% 0,33 à 2,47). Une autre étude ayant comparé un matériau de silicone (PTQ™) aux injections de solution saline était de trop petite taille pour mettre en évidence un bénéfice clinique.

Un biomatériau de silicone (PTQ™) s'est avéré présenter certains avantages et était plus sûr à court terme pour le traitement de l'incontinence fécale que les billes revêtues de carbone (Durasphere®).

Il y avait de même des bénéfices à court terme de l'injection sous contrôle échographique par rapport au guidage digital.

Il n'y avait aucun élément probant sur des résultats à long terme, et les données disponibles ne permettent pas d'autres conclusions. Aucune des études n'avait rendu compte d'une évaluation des résultats par les patients et il est donc difficile d'apprécier si l'amélioration des scores d'incontinence correspond à une amélioration des symptômes pratiques qui sont importants pour les patients.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.