Endoscopie ou chirurgie pour les patients souffrant de pancréatite chronique et de dilatation du canal pancréatique

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'endoscopie et la chirurgie sont les traitements pratiqués chez les patients souffrant de pancréatite chronique et de dilatation du canal pancréatique. Dans cette revue, nous avons comparé ces deux modalités d'intervention. Nous avons constaté que la chirurgie parvenait à soulager la douleur chez une proportion plus élevée de patients que l'endoscopie. La chirurgie avait aussi d'autres avantages comme une meilleure qualité de vie et un risque réduit de développer une insuffisance pancréatique exocrine. Les études n'ont apparemment montré aucune différence entre l'endoscopie et la chirurgie quant aux complications après l'intervention, mais elles manquaient de puissance pour établir ceci avec une fiabilité suffisante. Nous avons également comparé la chirurgie au traitement conservateur. Les résultats d'un essai suggéraient que la chirurgie pratiquée à un stade précoce de la maladie permettait de mieux soulager la douleur et de mieux préserver la fonction pancréatique. Cet essai était cependant petit, ce qui empêchait de tirer des conclusions fiables.

Conclusions des auteurs: 

Pour les patients souffrant de pancréatite chronique obstructive et de dilatation du canal pancréatique, cette revue a montré que la chirurgie est supérieure à l'endoscopie en termes de contrôle de la douleur. La morbidité et la mortalité ne semblaient pas différer entre les deux modalités d'intervention, mais les essais identifiés étaient de trop petite taille pour fournir la puissance nécessaire à la détection des petites différences attendues dans ce domaine.

En ce qui concerne la comparaison de l'intervention chirurgicale avec le traitement conservateur, cette revue a montré que l'intervention chirurgicale à un stade précoce de la pancréatite chronique semble être une approche prometteuse en termes de contrôle de la douleur et de la fonction pancréatique. Ces résultats doivent être confirmés par d'autres essais en raison des limitations méthodologiques et du faible nombre de patients sur lesquels sont basées les preuves actuelles.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'endoscopie et la chirurgie sont les modalités de traitement utilisées pour les patients souffrant de pancréatite chronique obstructive. Les médecins sont amenés à choisir entre l'endoscopie et la chirurgie pour des patients de ce type, sans qu'existe un consensus clair.

Objectifs: 

Évaluer et comparer l'efficacité et les complications des interventions chirurgicales et endoscopiques dans la gestion de la douleur liée à la pancréatite chronique obstructive.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché dans The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE et le Conference Proceedings Citation Index ; nous avons aussi effectué une recherche de références croisées. Deux auteurs ont effectué la sélection des essais de manière indépendante.

Critères de sélection: 

Tout essai randomisé contrôlé (ERC) étudiant les interventions endoscopiques ou chirurgicales pour la pancréatite chronique obstructive. Tous les essais ont été inclus sans tenir compte du masquage, du nombre de patients randomisés ou de la langue de l'article.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont extrait les données des articles de manière indépendante. La qualité méthodologique des essais inclus a été évaluée. Des informations supplémentaires ont été demandées aux auteurs en cas de données manquantes.

Résultats principaux: 

Nous avons examiné 2 082 publications et identifié trois essais éligibles. Deux essais comparaient l'intervention endoscopique à l'intervention chirurgicale. Ils incluaient au total 111 patients, 55 dans le groupe d'endoscopie et 56 dans le groupe de chirurgie. Une proportion plus élevée de patients ont bénéficié d'un soulagement de la douleur dans le groupe chirurgical que dans le groupe endoscopique (soulagement total ou partiel de la douleur : RR 1,62, intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,11 à 2,37 ; soulagement total de la douleur : RR 2,45, IC à 95 % 1,18 à 5,09). Dans un essai, l'intervention chirurgicale débouchait sur une meilleure qualité de vie et une meilleure conservation de la fonction pancréatique exocrine. Le nombre de patients ne permettait pas une comparaison fiable de la morbidité et de la mortalité entre les deux modalités de traitement. Un essai comparait l'intervention chirurgicale à un traitement conservateur. Il portait sur 32 patients : 17 dans le groupe chirurgical et 15 dans le groupe conservateur. Le résultat de cet essai était que l'intervention chirurgicale soulageait la douleur chez un pourcentage plus élevé de patients et préservait mieux la fonction pancréatique. L'essai souffrait de limitations méthodologiques et le nombre de patients était relativement faible.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.