Soins de la peau à la chlorhexidine pour la prévention de la mortalité et des infections chez les nouveau-nés

Contexte

Les infections sont la première cause de mortalité néonatale dans le monde et sont responsables de près d'un tiers des décès néonatals. Des interventions au coût abordable, facilement réalisables et efficaces sont nécessaires pour réduire les infections néonatales et améliorer la survie néonatale. La chlorhexidine, un agent antiseptique à large spectre, agit contre les organismes communément responsables des infections périnatales. L'utilisation de la chlorhexidine pour les soins néonatals de la peau, du cordon ou des deux pour prévenir l'infection représente donc une stratégie possible pour améliorer la survie néonatale. Dans cette revue, nous avons évalué les effets des soins de la peau ou du cordon du nouveau-né à la chlorhexidine par rapport aux soins habituels ou à l'absence de traitement sur la survie néonatale et les infections chez les nourrissons nés à l'hôpital ou en communauté.

Caractéristiques des études

Nous avons recherché dans la littérature médicale des études effectuées dans les hôpitaux et les communautés ayant évalué les infections et les décès chez des nouveau-nés assignés au hasard pour recevoir soit des soins à la chlorhexidine soit les soins standard. Ces recherches ont été effectuées jusqu'à novembre 2013. Douze études pertinentes ont été trouvées, dont sept en milieu hospitalier et cinq en communauté. Dans quatre études, un lavage vaginal maternel avec de la chlorhexidine a été réalisé en plus des soins néonatals de la peau et du cordon. La durée des études incluses variait de 6 à 37 mois. Le nombre de participants allait de 112 à 29 760. Aucun conflit d'intérêt n'a été déclaré dans les études incluses, dont aucune n'était financée par un laboratoire pharmaceutique.

Principaux résultats

Nettoyage de la peau ou du cordon du nouveau-né à la chlorhexidine comparé aux soins habituels à l'hôpital

Par rapport aux soins secs du cordon, le nettoyage du cordon à la chlorhexidine pourrait ne pas entraîner de différence dans la mortalité néonatale. Cependant, le nettoyage du cordon à la chlorhexidine réduit probablement le risque d'omphalite ou d'infections.

Par rapport aux soins secs du cordon, le nettoyage de la peau à la chlorhexidine pourrait ne pas entraîner de différence dans l'incidence d'omphalite ou d'infections (aucune des études dans cette comparaison n'a rapporté l'effet des traitements sur la mortalité néonatale).

Nettoyage de la peau ou du cordon du nouveau-né à la chlorhexidine comparé aux soins habituels en communauté

Par rapport aux soins secs du cordon, le nettoyage du cordon à la chlorhexidine réduit la mortalité néonatale et l'incidence d'omphalite ou d'infections. Aucune différence n'a été constatée entre le nettoyage de la peau à la chlorhexidine et les soins habituels de la peau en termes de mortalité néonatale (aucune des études dans cette comparaison n'a rapporté l'effet des traitements sur l'incidence d'omphalite ou d'infections).

Chlorhexidine vaginale maternelle en plus de la toilette corporelle comparée à l'absence d'intervention (solution saline stérile) à l'hôpital

Par rapport à l'absence d'intervention, la chlorhexidine vaginale maternelle en plus de la toilette corporelle n'entraîne probablement aucune différence dans la mortalité et les infections néonatales. La toilette vaginale maternelle en plus de la toilette corporelle augmente le risque d'hypothermie.

Chlorhexidine vaginale maternelle en plus de la toilette corporelle comparée à l'absence d'intervention (solution saline stérile) en communauté

Par rapport à l'absence d'intervention, la chlorhexidine vaginale maternelle en plus de la toilette corporelle pourrait ne pas entraîner de différence dans la mortalité néonatale. Par rapport à l'absence d'intervention, la chlorhexidine vaginale maternelle en plus de la toilette corporelle réduit probablement le risque d'infections néonatales (aucune des études incluses dans cette comparaison n'a rapporté l'effet sur l'incidence d'omphalite).

Qualité des preuves

Notre confiance dans l'estimation de l'effet (qualité des preuves) pour ce qui est des effets de la chlorhexidine sur la mortalité néonatale et l'incidence d'omphalite ou d'infections variait (faible, modérée et élevée). Les principales raisons pour déclasser la qualité des preuves étaient la mauvaise réalisation de l'étude et le manque de données.

Conclusions des auteurs: 

Des incertitudes persistent quant à l'effet de l'application de la chlorhexidine sur le cordon ombilical du nouveau-né en milieu hospitalier en termes de mortalité néonatale. Pour ce qui est de l'effet sur l'infection, les preuves sont de qualité modérée pour l'application sur le cordon et de qualité faible pour l'application cutanée. Des preuves de qualité élevée indiquent qu'en milieu communautaire, les soins de la peau ou du cordon à la chlorhexidine se traduisent par une réduction de 50 % dans l'incidence d'omphalite et une réduction de 12 % dans la mortalité néonatale. Par rapport aux soins habituels, la chlorhexidine vaginale maternelle n'entraîne probablement aucune différence en termes de mortalité néonatale en milieu hospitalier. Toujours par rapport aux soins habituels, la chlorhexidine vaginale maternelle n'entraîne aucune différence dans le risque d'infections en milieu hospitalier. L'incertitude concernant l'effet de la chlorhexidine vaginale maternelle sur les résultats de mortalité reflète la petite taille des échantillons et les taux d'événements faibles en milieu communautaire.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Des interventions au coût abordable, facilement réalisables et efficaces sont nécessaires pour réduire les infections néonatales et améliorer la survie néonatale. La chlorhexidine, un agent antiseptique topique à large spectre qui agit contre les organismes aérobies et anaérobies, réduit la colonisation bactérienne néonatale et pourrait également réduire l'infection.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des soins néonatals de la peau ou du cordon à la chlorhexidine par rapport aux soins habituels ou à l'absence de traitement dans la prévention des infections chez les nouveau-nés à terme et peu prématurés en milieu hospitalier et communautaire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté CENTRAL, dernier numéro de la Bibliothèque Cochrane, MEDLINE (de 1966 à novembre 2013), EMBASE (de 1980 à novembre 2013) et CINAHL (de 1982 à novembre 2013). Des essais en cours ont été identifiés en recherchant dans les bases de données www.clinicaltrials.govet www.controlled-trials.com.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés en grappes et par patient sur l'utilisation de la chlorhexidine (pour les soins de la peau, du cordon, ou les deux) chez les nouveau-nés à terme ou peu prématurés en milieu hospitalier et communautaire étaient admissibles pour l'inclusion. Trois auteurs ont indépendamment évalué et sélectionné les études à inclure.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont extrait les données et évalué les risques de biais des études de façon indépendante. Les critères GRADE ont été utilisés pour évaluer la qualité des preuves venant appuyer chaque critère de jugement. Nous avons calculé les risques relatifs (RR) et les différences de risque (DR) globaux avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % et présenté les résultats dans des tableaux de Résumé des résultats GRADE.

Résultats principaux: 

Douze essais ont été inclus dans cette revue. Sept études avaient été menées en milieu hospitalier et cinq en communauté. Dans quatre études, une toilette vaginale maternelle à la chlorhexidine a été effectuée en plus des soins néonatals de la peau et du cordon.

Nettoyage de la peau ou du cordon du nouveau-né à la chlorhexidine comparé aux soins habituels à l'hôpital

Des preuves de faible qualité issues d'un essai montrent que, par rapport aux soins secs du cordon, le nettoyage du cordon à la chlorhexidine pourrait ne pas entraîner de différence dans la mortalité néonatale (RR 0,11 ; IC à 95 % de 0,01 à 2,04). Des preuves de qualité modérée issues de deux essais montrent que, par rapport aux soins secs du cordon, le nettoyage du cordon à la chlorhexidine réduit probablement le risque d'omphalite/d'infections (RR 0,48 ; IC à 95 % de 0,28 à 0,84).

Des preuves de faible qualité issues de deux essais montrent que, par rapport aux soins secs du cordon, le nettoyage de la peau à la chlorhexidine pourrait ne pas entraîner de différence dans l'incidence d'omphalite/d'infections (RR 0,88 ; IC à 95 % de 0,56 à 1,39). Aucune des études incluses dans cette comparaison ne rapportait les effets des traitements sur la mortalité néonatale.

Nettoyage de la peau ou du cordon du nouveau-né à la chlorhexidine comparé aux soins habituels en communauté

Des preuves de qualité élevée issues de trois essais montrent que, par rapport aux soins secs du cordon, le nettoyage du cordon à la chlorhexidine réduit la mortalité néonatale (RR 0,81 ; IC à 95 % de 0,71 à 0,92) et l'incidence d'omphalite/d'infections (RR 0,48 ; IC à 95 % de 0,40 à 0,57).

Des preuves de qualité élevée issues d'un essai ne mettent en évidence aucune différence entre le nettoyage de la peau à la chlorhexidine et les soins habituels de la peau en termes de mortalité néonatale (RR 1,03 ; IC à 95 % de 0,87 à 1,23). Aucune des études incluses dans cette comparaison ne rapportait les effets des traitements sur l'incidence d'omphalite/d'infections.

Chlorhexidine vaginale maternelle associée à la toilette corporelle comparée à l'absence d'intervention (solution saline stérile) à l'hôpital

Des preuves de qualité modérée issues d'un essai ne mettent en évidence aucune différence entre la chlorhexidine vaginale maternelle associée à la toilette corporelle et l'absence d'intervention en termes de mortalité néonatale (RR 0,98 ; IC à 95 % de 0,67 à 1,42). Des preuves de qualité élevée issues de deux essais ne mettent en évidence aucune différence entre la chlorhexidine vaginale maternelle associée à la toilette corporelle et l'absence d'intervention en termes de risque d'infections (RR 0,93 ; IC à 95 % de 0,82 à 1,16).

Les résultats d'un essai montrent que la toilette vaginale maternelle en plus de la toilette corporelle entraîne un risque accru d'hypothermie (RR 1,33 ; IC à 95 % de 1,19 à 1,49).

Chlorhexidine vaginale maternelle associée à la toilette corporelle comparée à l'absence d'intervention (solution saline stérile) en communauté

Des preuves de faible qualité issues d'un essai ne mettent en évidence aucune différence entre la chlorhexidine vaginale maternelle associée à la toilette corporelle et l'absence d'intervention en termes de mortalité néonatale (RR 0,20 ; IC à 95 % de 0,01 à 4,03). Des preuves de qualité modérée issues d'un essai montrent que, par rapport à l'absence d'intervention, la chlorhexidine vaginale maternelle associée à la toilette corporelle réduit probablement le risque d'infections néonatales (RR 0,69 ; IC à 95 % de 0,49 à 0,95). Ces études ne rapportaient pas l'effet sur l'incidence d'omphalite.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.