Milrinone pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né

L'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né (HTAPPN) est une pathologie dans laquelle la circulation systémique et pulmonaire continue de suivre le schéma circulatoire prénatal au lieu d'adopter le schéma postnatal normal. L'hypertension persistante des vaisseaux pulmonaires entraîne une réduction du débit sanguin vers les poumons, ce qui limite la quantité d'oxygène atteignant les organes. La milrinone pourrait permettre de détendre les vaisseaux pulmonaires afin d'accroître la distribution d'oxygène dans l'organisme. Néanmoins, la revue n'a identifié aucun essai portant sur l'utilisation de milrinone chez les bébés atteints d'hypertension artérielle pulmonaire persistante. Des recherches sont nécessaires afin de déterminer les effets de la milrinone dans l'HTAPPN.

Conclusions des auteurs: 

L'efficacité et l'innocuité de la milrinone dans le traitement de l'HTAPPN ne sont pas établies, et son utilisation devrait être limitée au contexte des ECR. Ces études devraient examiner une comparaison entre de la milrinone et un placebo (dans les situations cliniques où l'ONi n'est pas disponible) ou, dans les pays disposant des ressources nécessaires, une comparaison entre de la milrinone et de l'ONi, ou de la milrinone en complément de l'ONi par rapport à de l'ONi seul.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né (HTAPPN) est un syndrome clinique caractérisé par une oxygénation sous-optimale due à une augmentation prolongée de la résistance vasculaire pulmonaire après la naissance. À l'heure actuelle, le gonflement optimal des poumons et la vasodilatation sélective à l'aide d'oxyde nitrique inhalé (ONi) constituent les piliers du traitement de l'HTAPPN. Néanmoins, l'ONi n'est pas disponible dans tous les pays et tous les nourrissons ne répondent pas au traitement. La milrinone est un inhibiteur de la phosphodiestérase III qui induit une vasodilatation pulmonaire en agissant sur la voie de signalisation médiée par l'adélynate monophosphate cyclique.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité chez les nourrissons atteints d'HTAPPN recevant : de la milrinone par rapport à un placebo ou à une absence de traitement ; de la milrinone par rapport à de l'ONi ; de la milrinone en complément de l'ONi par rapport à de l'ONi seul ; de la milrinone par rapport à des traitements potentiels de l'HTAPPN autres que l'ONi.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (Bibliothèque Cochrane, numéro 2, 2010) et les bases de données MEDLINE et EMBASE depuis leur création jusqu'en janvier 2010. Nous avons examiné les références bibliographiques des études potentiellement pertinentes sans restriction de langue.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR dûment publiés comparant de la milrinone à un placebo, de l'ONi ou des traitements potentiels autres que l'ONi chez des nouveau-nés atteints d'HTAPPN ont été inclus lorsqu'ils rapportaient des résultats cliniques.

Recueil et analyse des données: 

Aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion de cette revue.

Résultats principaux: 

Aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion de cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.