Aucune preuve solide ne démontre que le cisapride soulage les symptômes liés à la constipation ou au syndrome de l'intestin irritable.

Le cisapride est utilisé en tant que procinétique pour traiter la constipation, mais il a été démontré qu'il comporte des effets secondaires graves et a été directement associé à des décès à la suite de ces effets secondaires. Bien qu'il ait été retiré du marché et qu'il ne soit plus utilisé dans la plupart des instituts de santé dans le monde entier, il peut encore être prescrit dans certaines situations et il est facile de se le procurer par Internet. Nous avons réalisé une revue systématique pour évaluer si le cisapride soulage effectivement la constipation et contrôle les symptômes du syndrome de l'intestin irritable, en plus de chercher à savoir si ces effets justifient son utilisation par rapport aux risques des dangereux effets secondaires de ce médicament. Un examen détaillé de la littérature ne nous a pas permis de trouver des preuves solides suggérant que le cisapride permet de contrôler les symptômes associés à la constipation ou au SII et nous estimons que cela ne compense pas le risque de ses effets secondaires d'arythmie potentiellement mortels.

Conclusions des auteurs: 

Aucun bénéfice évident ne peut être démontré avec le cisapride. Nous ne pensons pas que l'utilisation de cisapride soit justifiée pour la constipation chronique ou le syndrome de l'intestin irritable attendu ses effets secondaires d'arythmie et les 175 décès associés à ce médicament qui ont été rapportés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cisapride est un agent propulsif qui a été retiré de la plupart des instituts de santé dans le monde en raison des décès rapportés en plus de graves effets secondaires comme des arythmies graves. Cependant, il est largement disponible dans des pays du tiers monde et peut facilement être acheté par Internet. Nous avons réalisé une revue systématique pour évaluer son innocuité et son efficacité pour soulager la constipation.

Objectifs: 

L'objectif primaire est d'évaluer le rôle du cisapride et son innocuité en tant que médicament procinétique dans la prise en charge de la constipation et du syndrome de l'intestin irritable à constipation prédominante (SII-C).

L'objectif secondaire est d'évaluer l'efficacité du cisapride pour améliorer les symptômes de la constipation et du SII.

La stratégie de recherche documentaire: 

La méthodologie Cochrane a été suivie pour identifier des ECR disponibles évaluant l'efficacité du cisapride.

Bases de donnés électroniques consultées en novembre 2009 :

Registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL) dans Cochrane Library 2009, numéro 4

MEDLINE (à partir de 1966)

EMBASE (à partir de 1980)

Critères de sélection: 

Tous les ECR comparant le cisapride à un placebo ou à des comparateurs actifs ont été inclus. Nous avons inclus des patients de tous âges souffrant de constipation fonctionnelle ou du SII-C.

Recueil et analyse des données: 

Huit ECR ont été inclus ; ils comparaient le cisapride à un placebo chez des patients souffrant de constipation ou du SII-C. Les études ont été combinées et analysées et un effet combiné a été calculé dans une méta-analyse.

Résultats principaux: 

8 essais inclus dans le revue, pour un total de 424 patients qui étaient randomisés au cisapride ou au placebo, dont 157 étaient des enfants et 284 de sexe féminin. La durée de l'intervention était de 8 à 12 semaines. Le dosage de cisapride chez l'adulte et l'enfant dans les essais était de 5mg TDS et 0,2 mg/Kg/dose TDS respectivement.

L'évaluation du cisapride par les investigateurs a mis en évidence un bénéfice significatif dans l'amélioration clinique (OR : 0,45, P=0,03), la probabilité d'émissions de selles quotidiennes (OR : 0,22, P<0,001), les émissions de selles normales (OR : 0,06, P<0,001) et la durée totale de transit gastro-intestinal (DM : -19,47, P < 0,00001) Cependant le cisapride ne présentait aucun bénéfice pour l'amélioration globale des symptômes (DM : 0,11, P=0,99), douleur abdominale (DM : 1,94, P=0,56), fréquence des selles : hebdomadaire (DM : 3,36, P=0,11), échelle visuelle analogue (DM : -0,23, P=0,66), consistance des selles (DM : 0,32, P=0,50), ballonnements (DM : 3,93, P=0,44), ballonnements persistants (OR : 1,11, P=0,83), sentiment d'évacuation incomplète (DM : -3,80, P=0,08), efforts lors de l'émission de selles (DM -0,95, p=0,19).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.