Macrolides dans le traitement de la panbronchiolite diffuse

Problématique de recherche

Effectuer une synthèse des preuves sur l'effet et la sécurité des antibiotiques macrolides dans la panbronchiolite diffuse (PBD).

Contexte

La PBD, qui se caractérise par une limitation progressive du flux respiratoire et une infection respiratoire (IR) récurrente, est une maladie respiratoire chronique qui affecte majoritairement les populations d'Asie orientale. La prévalence de la PBD au Japon est d'environ 11 cas pour 100 000 personnes ; sa prévalence en-dehors du Japon reste inconnue.

Les macrolides sont des antibiotiques utilisés pour lutter contre un large éventail de bactéries pathogènes et diverses maladies infectieuses. Ils constituent le traitement de premier choix dans la PBD depuis les années 1980, après que plusieurs études observationnelles aient montré qu'ils pouvaient entraîner une amélioration significative des résultats de la PBD. Néanmoins, les preuves de haute qualité corroborant leur efficacité ne sont pas claires.

Caractéristiques des études

Nous avons effectué une revue systématique des principales bases de données médicales afin d'identifier des essais de haute qualité examinant l'utilisation de macrolides dans la prise en charge de la PBD. Nous n'avons obtenu qu'un seul essai contrôlé randomisé (ECR) portant sur 19 participants, qui présentait une qualité méthodologique insuffisante.

Principaux résultats

L'essai inclus ne rendait compte d'aucun des critères principaux, ni de la plupart des critères secondaires spécifiés pour notre revue (par exemple, taux de survie à cinq ans, fonction pulmonaire ou réponse clinique). L'essai inclut indiquait que les résultats de la tomodensitométrie (TDM) de tous les participants recevant de faibles doses d'érythromycine à long terme s'amélioraient par rapport à l'inclusion, tandis que les résultats des participants non traités empiraient dans 71,4 % des cas et restaient inchangés dans 28,6 % des cas. Les effets indésirables n’ont pas été indiqués. Les preuves sont à jour jusqu'à juillet 2014 et aucun nouvel essai n'a été identifié pour l'inclusion ou l'exclusion.

Nous en concluons que l'utilisation de macrolides dans la PBD repose sur les résultats d'études non ECR ou rétrospectives et que les preuves issues d'ECR sont limitées. Les résultats de cette revue ne nous permettent pas d'émettre de recommandations. Néanmoins, en l'attente d'autres preuves issues de nouvelles études de haute qualité bien planifiées, il est justifié d'utiliser des macrolides à faible dose peu de temps après le diagnostic et de maintenir le traitement pendant au moins six mois, conformément aux protocoles actuels.

Qualité des preuves

Nous avons rétrogradé la qualité des preuves en raison de limitations dans la conception de l'étude indiquant un risque élevé de biais potentiel et une trop petite taille de l'échantillon.

Conclusions des auteurs: 

Peu de preuves étayent l'efficacité des macrolides dans le traitement de la PBD. Nous ne sommes donc pas en mesure d'émettre de nouvelles recommandations. Il pourrait être justifié d'utiliser des macrolides à faible dose peu de temps après le diagnostic et de maintenir le traitement pendant au moins six mois, conformément aux protocoles actuels.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La panbronchiolite diffuse (PBD) est une maladie respiratoire chronique qui affecte majoritairement les populations d'Asie orientale. Les macrolides, une classe d'antibiotiques, sont considérés comme le traitement principal de la PBD sur la base de preuves issues d'études rétrospectives non randomisées.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité et l'innocuité des macrolides dans la PBD.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté CENTRAL (2014, numéro 6), MEDLINE (de 1966 à la 1ère semaine de juillet 2014), EMBASE (de 1974 à juillet 2014), Chinese Biomedical Literature Database (CBM) (de 1978 à juillet 2014), China National Knowledge Infrastructure (CNKI) (de 1974 à juillet 2014), KoreaMed (de 1997 à juillet 2014) et la base de données Japana Centra Revuo Medicina (de 1983 à juillet 2014).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) ou quasi-ECR évaluant les effets des macrolides dans la PBD.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué de manière indépendante la qualité des études et le risque de biais subséquent à l'aide de l'outil d'évaluation du risque de biais de la Collaboration Cochrane. Les critères de jugement principaux étaient le taux de survie à cinq ans, la fonction pulmonaire et la réponse clinique. Nous avons utilisé les risques relatifs (RR) pour l'analyse des données des essais individuels et mesuré tous les critères de jugement avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux: 

Un seul ECR (19 participants), qui présentait des limitations méthodologiques significatives, a été inclus dans cette revue. Cet essai indiquait que les résultats de la tomodensitométrie de tous les participants recevant une faible dose de macrolide (érythromycine) à long terme s'amélioraient par rapport à l'inclusion, tandis que les résultats des participants du groupe témoin (non traités) empiraient dans 71,4 % des cas et demeuraient inchangés dans 28,6 % des cas. Les effets indésirables n’ont pas été indiqués. Cette revue a été publiée précédemment en 2010 et 2013. Pour cette mise à jour de 2014, nous n'avons identifié aucun nouvel essai pour inclusion ou exclusion.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.