Conseils d'hygiène bucco-dentaire individuels pour la santé bucco-dentaire

Problématique de la revue

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets des conseils d'hygiène bucco-dentaire individuels fournis par un membre de l'équipe dentaire en structure spécialisée sur la santé bucco-dentaire, l'hygiène, le comportement et les attitudes des patients par rapport à l'absence de conseils ou de conseils sous une forme différente.

Contexte

De mauvaises habitudes d'hygiène bucco-dentaire sont connues pour être associées à des taux élevés de caries dentaires et de maladies des gencives. L'équipe dentaire évalue régulièrement les méthodes d'hygiène bucco-dentaire, la fréquence et l'efficacité ou non des routines d'hygiène bucco-dentaire effectuées par leurs patients ; des conseils personnalisés sont régulièrement donnés par les membres de l'équipe dentaire dans le but de motiver les individus et d'améliorer leur santé bucco-dentaire. La méthode la plus efficace pour donner des conseils personnalisés en milieu dentaire n'est pas claire. L'objectif de cette revue est de déterminer si la prestation de conseils d'hygiène bucco-dentaire personnalisés en milieu dentaire est efficace et, le cas échéant, quelle est la meilleure façon de donner ces conseils.

Caractéristiques de l’étude

Les auteurs de Cochrane Oral Health ont effectué cette revue et les preuves sont à jour jusqu'au 10 novembre 2017. Nous avons inclus les recherches dans lesquelles des patients individuels avaient reçu des conseils d'hygiène bucco-dentaire d'un professionnel dentaire individuellement dans une clinique dentaire avec un suivi minimum de 8 semaines.

Au total, dans les 19 études identifiées, des conseils en hygiène buccodentaire ont été fournis par une hygiéniste dans huit études, un dentiste dans quatre études, une infirmière dentaire dans une étude, un dentiste ou une hygiéniste dans une étude, une infirmière dentaire et une hygiéniste dentaire dans une étude, et des conseils en hygiène buccodentaire par une infirmière dentaire au groupe témoin avec plus d’auto-administration de l’intervention dans une étude. Dans trois des études, il n'était pas clair quel membre de l'équipe dentaire a effectué l'intervention. Plus de la moitié des études (10 sur 19) ont été menées en milieu hospitalier, dont cinq seulement dans un cabinet de dentistes généralistes (où la majorité des conseils en hygiène buccodentaire sont donnés).

Résultats principaux

Dans l'ensemble, nous avons trouvé trop peu de données probantes pour recommander une méthode particulière de conseils d'hygiène buccodentaire individuels comme étant plus efficace qu'une autre pour maintenir ou améliorer la santé buccodentaire.

Les études que nous avons trouvées variaient considérablement quant à la façon dont les conseils en matière d'hygiène buccodentaire étaient donnés, par qui et quels critères de jugement étaient examinés. En raison de cela, il était difficile de comparer ces études et d'autres études bien conçues devraient être menées pour donner une conclusion plus précise quant à la méthode la plus efficace de maintenir ou d'améliorer la santé buccodentaire grâce à des conseils d'hygiène buccodentaire individuels donnés par un professionnel de soins dentaires dans un établissement spécialisé.

Qualité des données probantes

Nous avons jugé que la qualité des données probantes était très faible en raison de problèmes liés à la conception des études.

Conclusions des auteurs: 

Il n'y avait pas suffisamment de données probantes de grande qualité pour recommander une méthode particulière de CHBD individuels comme étant efficace pour améliorer la santé buccodentaire ou comme étant plus efficace que toute autre méthode. D'autres essais cliniques comparatifs randomisés de grande qualité sont nécessaires pour déterminer la méthode la plus efficace et la plus efficiente de CHBD individuels pour le maintien et l'amélioration de la santé buccodentaire. La conception de ces essais devrait tenir compte des limites des données probantes disponibles présentées dans la présente revue Cochrane.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Des mesures d'hygiène bucco-dentaire efficaces et régulières sont essentielles au maintien d'une bonne santé bucco-dentaire. Les conseils d'hygiène bucco-dentaire individuels (CHBD) en milieu dentaire sont souvent donnés pour motiver les gens et les aider à améliorer leur santé bucco-dentaire. Toutefois, il n'est pas clair si les CHBD individuels dans un contexte dentaire sont efficaces pour améliorer la santé buccodentaire et quelle(s) méthode(s) pourrai(en)t être la(les) plus efficace(s) et la(les) plus efficiente(s).

Objectifs: 

Évaluer les effets des CHBD individuels, fournis par un membre de l'équipe dentaire en milieu dentaire, sur la santé buccodentaire, l'hygiène, le comportement et les attitudes des patients par rapport à l'absence de conseils ou de conseils sous une forme différente.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le spécialiste de l'information de Cochrane Oral Health a fait des recherches dans les bases de données suivantes : Registre des essais de Cochrane Oral Health (jusqu'au 10 novembre 2017) ; le Registre central des essais contrôlés Cochrane (CENTRAL ; 2017, numéro 10) dans la Bibliothèque Cochrane (consultée le 10 novembre 2017) ; MEDLINE Ovid (1946 au 10 novembre 2017) et Embase Ovid (1980 au 10 novembre 2017). Le registre des essais en cours du National Institute of Health des États-Unis (ClinicalTrials.gov) et la plateforme d'enregistrement des essais cliniques internationaux de l'Organisation Mondiale de la Santé ont également fait l'objet de recherches pour les essais en cours (10 novembre 2017). Aucune restriction de langue ou de date de publication n'a été imposée lors de la recherche dans les bases de données électroniques. Des listes de référence d'articles pertinents et de revues systématiques publiées antérieurement ont fait l'objet d'une recherche manuelle. Les auteurs des essais éligibles ont été contactés, dans la mesure du possible, pour identifier tout travail non publié.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés évaluant les effets des CHBD individuels administrée par un professionnel des soins dentaires dans un milieu dentaire avec un suivi minimum de 8 semaines. Nous avons inclus des participants en bonne santé ou des participants dont l'état de santé était bien défini.

Recueil et analyse des données: 

Au moins deux auteurs ont procédé à la sélection des études, à l'extraction des données et au risque de biais de façon indépendante et en double. Le consensus a été atteint par la discussion ou la participation d'un troisième auteur de la revue, au besoin.

Résultats principaux: 

Dix-neuf études répondaient aux critères d'inclusion dans la revue, avec des données disponibles pour un total de 4 232 participants. Les études incluses ont fait état d'une grande variété d'interventions, de populations étudiées, de résultats cliniques et de mesures des résultats. Il y avait une hétérogénéité clinique importante entre les études et il n'a pas été jugé approprié de regrouper les données dans une méta-analyse. Nous avons résumé les données en classant les interventions similaires dans des groupes de comparaison.

Comparaison 1 : Toute forme de CHBD individuels ou pas de CHBD

Quatre études ont comparé toute forme de CHBD individuels à l'absence de CHBD.

Deux études ont rapporté comme critère de jugement la gingivite. Bien qu'une petite étude ait donné des résultats contradictoires à 3 mois et à 6 mois, l'autre étude a montré des preuves de très faible qualité d'un avantage pour les CHBD à tous temps (données probantes de très faible qualité).

Les deux mêmes études ont rapporté comme critère de jugement la formation de plaque. Les données probantes de faible qualité montrent que ces interventions ont été bénéfiques pour les CHBD pour la réduction de la plaque dentaire à tous les stades de la maladie.

Deux études ont rapporté comme critère de jugement les caries dentaires à 6 mois et 12 mois respectivement. Les données probantes sur les bienfaits des CHBD à 12 mois étaient de très faible qualité.

Comparaison 2 : Les CHBD personnalisés individuels par opposition aux CHBD de routine individuels

Quatre études ont comparé les CHBD personnalisés aux CHBD de routine.

Il y avait peu de données probantes suggérant que l'une ou l'autre de ces interventions montre une différence dans les résultats sur la gingivite, de la plaque dentaire ou de la carie dentaire (très faible qualité).

Comparaison 3 : L'autogestion par opposition aux CHBD professionnels

Cinq essais ont comparé une certaine forme d'autogestion à une forme quelconque de CHBD professionnels.

Il y avait peu de preuves que l'une ou l'autre de ces interventions démontre une différence sur les résultats de la gingivite ou de la plaque dentaire (très faible qualité). Aucune des études n'a fait état des caries dentaires.

Comparaison 4 : CHBD individuels améliorés par rapport aux CHBD individuels

Sept essais ont comparé une forme de CHBD améliorés à une forme quelconque de CHBD de routine.

Il y avait peu de données probantes suggérant que l'une ou l'autre de ces interventions montre une différence dans les résultats sur la gingivite, de la plaque dentaire ou de la carie dentaire (très faible qualité).

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Amytis Heim et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.