Chirurgie destinée aux patients souffrant d'un traumatisme instable

A tous les âges, le traumatisme est l'une des principales causes de mortalité. Certains patients souffrant d'un traumatisme abdominal majeur développent ce que l'on appelle la « triade létale », à savoir altération de la coagulation, acidose métabolique et hypothermie. Il s'agit d'une affection qui peut mettre le pronostic vital en jeu et qui contribue de manière significative à la morbidité et à la mortalité. Afin de prévenir cette triade létale, les médecins doivent contrôler les hémorragies et prévenir toute perte de chaleur supplémentaire.

La gestion traditionnelle du traumatisme abdominal majeur implique une intervention chirurgicale destinée à réparer les organes ou le tissu abdominal déchirés. Pour les patients souffrant d'un traumatisme, la chirurgie immédiate peut entraîner un risque, car le patient peut se trouver dans un état instable en raison de la perte de sang.

La chirurgie de contrôle des lésions (CCL) est une approche alternative. Elle comporte trois étapes destinées à aider le patient. Tout d'abord, un chirurgien répare les déchirures majeures, et le patient est pris en charge en unité de soins intensifs. Une fois que le patient est dans un état stable, les chirurgiens l'opèrent afin de réparer toutes les petites déchirures restantes. L'avantage de l'approche CCL est que les chirurgiens ne pratiquent l'intervention chirurgicale plus fine, et donc plus longue, qu'une fois que le patient est stable. De ce fait, il se peut que le risque de résultat défavorable, par exemple de décès suite à une perte de sang sévère, soit réduit.

Les auteurs n'ont trouvé aucun essai contrôlé randomisé publié ou en attente comparant la CCL à la réparation immédiate et définitive chez les patients souffrant d'un traumatisme abdominal majeur. Les données corroborant l'efficacité de la CCL par rapport à la laparotomie traditionnelle sont donc limitées.

Conclusions des auteurs: 

Les données corroborant l'efficacité de la chirurgie de contrôle des lésions par rapport à la laparotomie traditionnelle chez les patients souffrant d'un traumatisme abdominal majeur sont limitées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Dans tous les groupes d'âge, le traumatisme est l'une des principales causes de mortalité. La « triade létale », à savoir acidose, hypothermie et coagulopathie, est admise comme constituant une cause importante de mortalité chez les patients présentant des lésions traumatiques. Afin de prévenir la triade létale, deux facteurs sont essentiels : le contrôle précoce de l'hémorragie et la prévention de toute perte de chaleur supplémentaire. Chez les patients souffrant d'un traumatisme abdominal majeur, la chirurgie de contrôle des lésions (CCL) permet d'éviter les procédures lourdes sur les patients instables, de stabiliser les problèmes potentiellement mortels au moment de l'opération initiale, et d'appliquer une chirurgie en plusieurs temps lorsque la réanimation initiale a été couronnée de succès. Actuellement, on ignore si la CCL est plus efficace que la chirurgie immédiate chez les patients souffrant d'un traumatisme abdominal majeur.

Objectifs: 

Évaluer les effets de la chirurgie de contrôle des lésions par rapport au traitement chirurgical définitif immédiat traditionnel chez les patients souffrant d'un traumatisme abdominal majeur.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures, ainsi que dans CENTRAL (The Cochrane Library 2012, numéro 12 sur 12), MEDLINE, EMBASE, Web of Science : Science Citation Index & ISI Proceedings, Current Controlled Trials MetaRegister, Clinicaltrials.gov, Zetoc et CINAHL pour trouver tous les essais contrôlés randomisés publiés et non publiés. Nous n'avons pas limité les recherches par langue, date ou statut de publication. La recherche a été réalisée jusqu'en décembre 2012.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant la chirurgie de contrôle des lésions à la réparation chirurgicale immédiate traditionnelle ont été inclus dans cette revue. Nous avons inclus les patients souffrant d'un traumatisme abdominal majeur (score sur l'échelle AIS (Abbreviated Injury Scale) > 3) qui subissaient une intervention chirurgicale. La sélection des patients était cruciale puisque les patients présentant des lésions abdominales relativement simples ne doivent pas subir de procédures superflues.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué les résultats des recherches.

Résultats principaux: 

Nos recherches ont permis d'identifier un total de 2 551 études. Aucun essai contrôlé randomisé comparant la CCL à la réparation immédiate et définitive chez les patients souffrant d'un traumatisme abdominal majeur n'a été trouvé. Au total, 2 551 études ont été exclues puisqu'elles n'étaient pas pertinentes pour le sujet de la revue et deux études ont été exclues pour certaines raisons après examen de l'intégralité du texte.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.