[Titre simplifié]

[Résumé]

Conclusions des auteurs: 

L'IRMd semble plus sensible que la TDM pour la détection précoce de l'AVC ischémique chez des patients soigneusement sélectionnés. La qualité variable des études incluses et la présence de biais de spectre et d'incorporation entraînent cependant une incertitude quant à la fiabilité des résultats observés et la possibilité de les généraliser. D'autres études bien planifiées, exemptes de biais méthodologiques, portant sur des échantillons de patients plus représentatifs et intégrant des estimations des aspects pratiques et des coûts sont désormais nécessaires pour déterminer quels patients doivent être soumis à une IRM ou à une TDM lorsqu'un AVC aigu est soupçonné.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est de plus en plus utilisée pour diagnostiquer l'AVC ischémique aigu mais sa sensibilité pour la détection précoce de l'hémorragie intracérébrale fait débat. La tomodensitométrie (TDM) est largement utilisée pour le traitement clinique de l'AVC aigu, en particulier pour exclure rapidement la possibilité d'hémorragie intracérébrale.

Objectifs: 

Comparer la précision diagnostique de l'IRM de diffusion (IRMd) et de la TDM pour l'AVC ischémique aigu et estimer la précision diagnostique de l'IRM pour l'AVC hémorragique aigu.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté MEDLINE et EMBASE (janvier 1995 à mars 2009) et examiné les références bibliographiques des études pertinentes pour identifier des références supplémentaires.

Critères de sélection: 

Nous avons sélectionné les études comparant l'IRMd à la TDM chez les mêmes patients pour la détection de l'AVC ischémique ou examinant l'utilité de l'IRM pour la détection de l'AVC hémorragique, utilisant l'imagerie dans les 12 heures suivant le déclenchement de l'AVC et présentant suffisamment de données pour permettre la création de tableaux de contingence.

Recueil et analyse des données: 

Trois auteurs ont extrait les données relatives aux caractéristiques des études et aux mesures de la précision de manière indépendante. Les données relatives à l'AVC ischémique ont été évaluées au moyen de méta-analyses à effets aléatoires et à effets fixes.

Résultats principaux: 

Huit études portant sur un total de 308 participants étaient conformes aux critères d'inclusion. Sept études ont contribué à l'évaluation de l'AVC ischémique et deux études ont contribué à l'évaluation de l'AVC hémorragique. Le spectre de patients était relativement étroit dans toutes les études, les échantillons étaient de petite taille, le biais d'incorporation était substantiel et les procédures d'assignation en aveugle étaient souvent incomplètes. Parmi les patients chez lesquels un AVC ischémique aigu a été confirmé ultérieurement (161/226), l'estimation résumée pour l'IRMd était la suivante : sensibilité de 0,99 (IC à 95 %, entre 0,23 et 1,00), spécificité de 0,92 (IC à 95 %, entre 0,83 et 0,97). L'estimation résumée pour la TDM était la suivante : sensibilité de 0,39 (IC à 95 %, entre 0,16 et 0,69), spécificité de 1,00 (IC à 95 %, entre 0,94 et 1,00). Les deux études portant sur l'AVC hémorragique rapportaient des estimations élevées pour les séquences de diffusion et d'écho de gradient mais les étalons de référence utilisés étaient inégaux. Les estimations globales n'ont pas été calculées pour ces deux études. Les questions relatives aux aspects pratiques et à la rentabilité n'ont pas pu être évaluées.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.