La pose de stent du côlon n'offre aucun avantage décisif par rapport à l'intervention chirurgicale en urgence.

La décompression chirurgicale en urgence est le traitement traditionnel de choix pour les tumeurs colorectales malignes se présentant sous la forme d'une obstruction aiguë. Elle est associée à une morbidité et à une mortalité supérieures en raison de la nature urgente de la procédure en plus des autres comorbidités existantes. Cette revue systématique de cinq essais randomisés montre des taux supérieurs de soulagement clinique de l'obstruction dans l'intervention chirurgicale d'urgence. Il n'a pas été démontré que le stent du côlon était aussi efficace que l'intervention chirurgicale d'urgence dans les obstructions colorectales malignes. Cependant, l'utilisation d'un stent du côlon est associée à une mortalité et à une morbidité comparables, avec l'avantage d’entrainer une durée d’hospitalisation et une durée de procédure plus courtes, et une perte de sang réduite. Des essais contrôlés randomisés supplémentaires ayant une taille d'échantillon supérieure et un plan d'étude robuste sont nécessaires sur ce sujet.

Conclusions des auteurs: 

L'utilisation d'un stent du côlon en cas d'obstruction colorectale maligne semble n'offrir aucun avantage par rapport à l'intervention chirurgicale en urgence. Le taux de réussite clinique était statistiquement plus élevé dans le groupe de patients ayant subi une intervention chirurgicale d'urgence. Cependant, l'utilisation de stents colorectaux semble être aussi sûre dans l'obstruction colorectale maligne que l'intervention chirurgicale d'urgence, sans différence statistiquement significative de mortalité et de morbidité. Les stents colorectaux sont associés à des taux acceptables de perforation, de migration et d'obstruction du stent. Les avantages des stents colorectaux comprennent une durée d’hospitalisation et une durée de procédure plus courtes, et une perte de sang réduite. Cependant, en raison de la variabilité de la taille des échantillons et du plan expérimental des essais inclus, des essais randomisés supplémentaires ayant une taille d'échantillon supérieure et un plan d'étude bien défini sont nécessaires pour obtenir des preuves solides.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cancer colorectal est l'un des cancers les plus répandus dans les pays occidentaux. L'obstruction aiguë du côlon est l'une des formes courantes que prend le cancer du côlon. La décompression chirurgicale d'urgence est traditionnellement le traitement de choix mais elle est associée à une morbidité et à une mortalité élevées. Au cours des dernières années, les stents du côlon ont été utilisés pour lever l'obstruction.

Objectifs: 

L'objectif était de comparer la pose d'un stent du côlon et la décompression chirurgicale d'urgence en termes de bénéfices et de risques.

Stratégie de recherche documentaire: 

Des recherches ont été effectuées en mai 2010 dans la base de données spécialisée du groupe Cochrane sur le cancer colorectal, le registre Cochrane des essais contrôlés, Ovid MEDLINE, Ovid EMBASE et Ovid CINAHL.

Critères de sélection: 

Des essais cliniques randomisés comparant la pose d'un stent du côlon et la décompression chirurgicale dans l'obstruction des cancers colorectaux ont été examinés en vue d'une éventuelle inclusion.

Recueil et analyse des données: 

Des données sur les caractéristiques de l'essai, la qualité méthodologique des essais, la mortalité, la morbidité, le taux de réussite technique et clinique, la durée de fonctionnement, la durée d'hospitalisation et autres critères de jugement secondaires mesurés ont été collectées pour chaque essai. Les données ont ensuite été analysées en utilisant à la fois un modèle à effets fixes et un modèle à effets aléatoires à l'aide de RevMan. Pour chaque résultat, le risque relatif approché (RRA) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % basé sur l'analyse des données disponibles a été calculé.

Résultats principaux: 

Cinq essais randomisés ont été identifiés sur un total de 207 participants, 102 portant sur la pose d'un stent colorectal et 105 sur l'intervention chirurgicale d'urgence. Le taux de réussite clinique était statistiquement plus élevé dans le groupe de patients ayant subi une intervention chirurgicale d'urgence. La durée moyenne de soulagement clinique de l'obstruction était de 0,66 jour dans le groupe de patients porteurs d'un stent du côlon et était de 3,55 jours dans le groupe de patients ayant subi une intervention chirurgicale d'urgence. L'insertion du stent était un succès dans 86,02 % des tentatives de mise en place d'un stent. Il n'y avait aucune différence statistiquement significative de mortalité à 30 jours entre les deux groupes. Le taux de mortalité à 30 jours était identique dans les deux groupes, à 2,3 %. Le taux de perforation liée au stent était de 5,88 %. Le taux de migration du stent était de 2,13 %. Le taux d'obstruction du stent était de 2,13 %. Il n'y avait aucune différence statistiquement significative de taux global de complications entre les deux groupes. Le taux de complications était de 39,22 % dans le groupe de patients porteurs d'un stent du côlon et était de 45,71 % dans le groupe de patients ayant subi une intervention chirurgicale d'urgence. La durée moyenne d’hospitalisation était de 11,53 jours dans le groupe de patients porteurs d'un stent du côlon et était de 17,15 jours dans le groupe de patients ayant subi une intervention chirurgicale d'urgence. La durée moyenne de la procédure/intervention était de 113,93 minutes dans le groupe de patients porteurs d'un stent du côlon à comparer à 143,85 minutes dans le groupe de patients ayant subi une intervention chirurgicale d'urgence. La perte médiane de sang était de 50 ml dans le groupe de patients porteurs d'un stent du côlon et de 350 ml dans le groupe de patients ayant subi une intervention chirurgicale d'urgence.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.