Lavage articulaire contre l'arthrose du genou

Ce résumé d’une revue systématique Cochrane présente les connaissances actuelles issues de la recherche sur l’effet du lavage articulaire sur l'arthrose du genou. La revue montre que chez les personnes atteintes d’arthrose, le lavage articulaire :

- n’améliorerait pas la douleur et la fonction par rapport à un traitement placebo ou à l’absence de traitement.

Souvent, nous ne disposons pas d’informations précises concernant les effets secondaires et les complications. Ceci est particulièrement vrai pour les effets secondaires rares mais graves. 

Qu’est-ce que l'arthrose et qu'est-ce que le lavage articulaire ?

L'arthrose est la forme d'arthrite la plus courante. Elle peut toucher les mains, les hanches et les genoux. Chez les patients atteints d'arthrose, le cartilage se brise et peut entraîner tuméfaction et douleur. L'arthrose peut se produire sur différentes zones du genou ou sur tout le genou.Lorsque le cartilage se brise, des morceaux de tissu restent autour de l’articulation, ce qui peut augmenter l’inflammation et empêcher l’articulation de fonctionner correctement.
Le lavage articulaire consiste à éliminer tout tissu lâche ou débris se trouvant dans l’espace articulaire. Il implique l’insertion temporaire de petits tubes à un ou plusieurs points d'entrée dans le genou.

Cette revue systématique porte sur trois types de lavage du genou.Le lavage articulaire par irrigation alternée n’utilise qu’un point d’entrée pour alternativement injecter le liquide et l'éliminer. Le lavage articulaire non-arthroscopique utilise deux points d’entrée : l’un pour injecter le liquide et l’autre pour l’éliminer. Aucune inspection visuelle du genou n’est réalisée. Le lavage articulaire arthroscopique est un lavage articulaire formel associé à une inspection visuelle postérieure des structures articulaires du genou.

Conclusions des auteurs: 

Le lavage articulaire ne présente pas de bénéfice important pour les patients atteints d’arthrose du genou en termes de soulagement de la douleur ou d’amélioration de la fonction.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'arthrose est la maladie articulaire la plus courante et la principale cause de douleur et d'incapacité physique. Des études observationnelles suggèrent que le lavage articulaire présente un bénéfice, mais des essais contrôlés contre placebo récents ont donné des résultats contradictoires, suggérant que le lavage articulaire n’est pas efficace.

Objectifs: 

Comparer le lavage articulaire et une intervention placebo, un placebo ou l’absence d’intervention en termes d'effets sur les résultats de douleur, fonction et sécurité chez des patients atteints d’arthrose du genou.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE et CINAHL, jusqu'au 3 août 2009), vérifié des actes de conférences et des listes de références et pris contact avec des auteurs.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les études qui étaient des essais randomisés ou quasi-randomisés comparant le lavage arthroscopique et non-arthroscopique avec une intervention témoin, chez des patients atteints d'arthrose du genou. Aucune restriction de langue n’a été appliquée.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue indépendants ont extrait les données à l'aide de formulaires standardisés. Des investigateurs ont été contactés pour obtenir des résultats manquants. Les différences moyennes standardisées (DMS) ont été calculées pour la douleur et la fonction et les rapports de risque pour les résultats de sécurité. Les essais ont été combinés en utilisant une méta-analyse à effets aléatoires et inverse de la variance.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus sept essais avec 567 patients. Trois essais examinaient le lavage articulaire arthroscopique, deux le lavage non-arthroscopique et deux l’irrigation alternée. La qualité méthodologique et la qualité de notification était faible et nous avons identifié un niveau d'hétérogénéité modéré à élevé parmi les études (I2 = 65%). Nous avons trouvé peu de preuves en faveur du lavage articulaire en termes de soulagement de la douleur à trois mois (DMS -0,11, IC à 95% entre -0,42 et 0,21), ce qui correspond à une différence des scores de douleur entre le lavage articulaire et le groupe témoin de 0,3 cm sur une échelle visuelle analogique (EVA) de 10 cm. Les résultats de l’amélioration de la fonction à trois mois étaient similaires (DMS -0,10, IC à 95% entre -0,30 et 0,11), ce qui correspond à une différence des scores de fonction entre le lavage articulaire et le groupe témoin de 0,2 cm sur une sous-échelle d’incapacité WOMAC de 0 à 10. En ce qui concerne la douleur, les estimations des tailles d'effet variaient de quelques degrés selon le type de lavage, mais cette variation était certainement expliquée par des différences de crédibilité des interventions témoins : les essais utilisant des interventions placebo pour imiter le processus de lavage articulaire ont donné un effet nul. La consignation des événements indésirables et des taux d’abandon n'était pas satisfaisants, et nous n'avons pas pu tirer des conclusions à partir de ces résultats secondaires.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.