Examens médicaux préopératoires de routine dans la chirurgie de la cataracte

Objectif de la revue
Le but de cette revue Cochrane était de déterminer s'il est nécessaire d'effectuer des examens médicaux préopératoires avant une chirurgie de la cataracte.

Principaux messages
Les examens médicaux préopératoires n'ont pas réduit le risque d'effets indésirables subis pendant ou après une chirurgie de la cataracte comparativement aux examens sélectifs ou à l'absence d’un examen médical.

Sujet de la revue
La chirurgie de la cataracte est une pratique courante et des ressources importantes sont consacrées à l'augmentation de l’activité de chirurgie de la cataracte dans les pays à revenu faible et moyen. Étant donné le volume actuel de chirurgies de la cataracte et les augmentations prévues dans le futur, il est essentiel de pouvoir optimiser non seulement la sécurité, mais aussi la rentabilité de la procédure. La plupart des cataractes sont liées à l'âge et, par conséquent, les chirurgies sont pratiquées sur des personnes âgées souffrant d'autres problèmes de santé et de problèmes oculaires. Il est probable que les examens préopératoires permettront de détecter des conditions médicales, mais on peut se demander si ces conditions devraient empêcher le patient de subir une chirurgie de la cataracte ou modifier leur gestion périopératoire.

Principaux résultats de la revue
Cette revue inclut trois études. Une étude provenait du Canada et des États-Unis, une autre du Brésil et la troisième d'Italie. Les études ont comparé les examens médicaux préopératoires de routine aux examens sélectifs ou à l'absence d’un examen. Les participants aux études ont été suivis d'une semaine à deux mois après l'intervention.

Dans l'ensemble, la revue démontre que :

• Les examens médicaux préopératoires n'ont pas réduit le risque d'effets indésirables subis pendant ou après une chirurgie de la cataracte comparativement aux examens sélectifs ou à l'absence d’un examen (données de valeur probante élevée). Dans les trois études, on a présenté les résultats de 21 531 chirurgies de la cataracte avec un total de 707 effets indésirables médicaux liés à la chirurgie, dont 61 hospitalisations et trois décès. Parmi les 707 effets indésirables signalés, 353 se sont produits dans le groupe pré-examen et 354 dans le groupe qui n’a pas subi d’examen médical préopératoire.
• On n'a observé aucune différence évidente quant à la fréquence des effets indésirables oculaires pendant ou après l'intervention chirurgicale (données de valeur probante moyenne).
• Une étude a évalué les coûts, estimant qu'ils étaient 2,55 fois plus élevés chez les patients qui avaient subi des examens médicaux préopératoires de routine que chez ceux ayant subi des examens préopératoires sélectifs (données probantes de certitude modérée).
• On n'a pas observé de différence quant à l'annulation de la chirurgie entre les patients qui ont subi un examen médical préopératoire de routine et ceux dont les examens préopératoires étaient sélectifs ou non-existants (données de valeur probante élevée).
• Aucune étude n'a signalé de changement de la prise en charge chirurgicale (autre que l'annulation de la chirurgie) ni dans les mesures de la qualité de vie (manque de données probantes).

Dans quelle mesure cette revue est-elle à jour ?
Nous avons cherché des études qui avaient été publiées jusqu'au 29 juin 2018.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue a démontré que les examens préopératoires de routine n'augmentent pas la sécurité de la chirurgie de la cataracte. Des solutions de rechange aux examens médicaux préopératoires de routine ont été proposés , y compris des questionnaires sur la santé autoadministrés, qui pourraient se substituer aux antécédents recueillis par les prestataires de soins et aux examens physiques. Une telle approche peut mener à des moyens rentables d'identifier les personnes qui courent un risque accru de subir des effets indésirables médicaux liés à la chirurgie de la cataracte. Toutefois, malgré la rareté de ces cas, les effets indésirables précipités par la chirurgie de la cataracte demeurent préoccupants en raison du grand nombre de patients âgés atteints de multiples comorbidités médicales qui subissent une chirurgie de la cataracte dans de divers contextes. Les études présentées dans cette revue devraient aider à formuler des recommandations sur les normes de soins pour la chirurgie de la cataracte, au moins dans les milieux à revenu faible et moyen. Malheureusement, dans ce contexte, les questionnaires sur les antécédents médicaux peuvent s'avérer inutiles pour dépister les risques, car peu de gens ont déjà consulté un médecin et encore moins ont reçu un diagnostic de maladie chronique.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La chirurgie de la cataracte est une pratique courante et des ressources importantes sont consacrées à l'augmentation de l’activité de chirurgie de la cataracte dans les pays à revenu faible et moyen. Étant donné le volume actuel de chirurgies de la cataracte et les augmentations prévues dans le futur, il est essentiel de pouvoir optimiser non seulement la sécurité, mais aussi la rentabilité de la procédure. La plupart des chirurgies de la cataracte sont effectuées sur des personnes âgées avec des comorbidités systémiques et oculaires élevées associées à leur âge avancé. Il est probable que les examens médicaux préopératoires de routine permettront de détecter des conditions médicales, mais on peut se demander si ces conditions devraient empêcher le patient de subir une chirurgie de la cataracte ou modifier leur gestion périopératoire.

Objectifs: 

1. Etudier les données probantes quant à la réduction des effets indésirables au moyen des examens médicaux préopératoires.

2. Estimer le coût moyen des examens médicaux de routine

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons cherché dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (qui contient le registre des essais du groupe Cochrane sur l’ophtalmologie) (2018, numéro 6) ; Ovid MEDLINE ; Embase.com ; PubMed ; LILACS BIREME, le méta-registre des essais contrôlés (mRCT) (dernière recherche le 5 janvier 2012) ; ClinicalTrials.gov et le Système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP). On a effectué ces recherches le 29 juin 2018, à l'exception du mRCT qui n'est plus en service. Nous avons cherché d'autres études pertinentes dans les références des études incluses, sans restriction quant à la langue ou à la date de publication.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais cliniques randomisés dans lesquels les examens médicaux préopératoires de routine étaient comparés à l'absence d'un examen ou aux examens sélectifs préalables à une chirurgie de la cataracte liée à l'âge.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de cette revue ont, de manière indépendante, évalué des résumés d'articles afin d'identifier les essais pouvant être inclus. Pour chaque étude incluse, deux auteurs ont documenté de façon indépendante les caractéristiques de l'étude, les données extraites et le risque de biais évalué.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié trois essais cliniques randomisés qui comparaient les examens médicaux préopératoires de routine à des examens sélectifs ou aucun examen préopératoire pour 21 531 chirurgies de la cataracte. Le plus grand essai, au cours duquel 19 557 chirurgies ont été randomisées, a été réalisé au Canada et aux États-Unis. Une autre étude a été menée au Brésil et la troisième en Italie. Bien que les études présentaient certains problèmes de biais en ce qui concerne le rendement et la détection dus à l'absence de mise en aveugle (risque élevé pour une étude, peu clair pour deux études), nous avons évalué que les trois présentaient un faible risque global de biais.

Les trois essais cliniques randomisés inclus dans cette revue avaient rendu compte des résultats de 21 531 opérations totales de la cataracte avec en tout 707 effets indésirables médicaux associés, dont 61 hospitalisations et trois décès. Parmi les 707 effets indésirables signalés, 353 se sont produits dans le groupe pré-examen et 354 dans le groupe qui n’a pas subi d’examen médical préopératoire (rapport de cotes (RC) de 1,00, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,86 à 1,16 ; données de valeur probante élevée). La plupart des effets indésirables étaient de nature cardio-vasculaire et sont survenus pendant la période peropératoire. Les examens médicaux préopératoires de routine n'ont pas réduit le risque d'effets indésirables oculaires peropératoires (RC de 0,99, IC à 95 % : 0,71 à 1,38) ou postopératoires (RC de 1,11, IC à 95 % : 0,74 à 1,67) comparativement aux examens sélectifs ou à l'absence d'un examen (2 études ; 2281 opérations de cataracte ; données de valeur probante moyenne). Une étude a évalué les économies possibles, estimant que les coûts étaient 2,55 fois plus élevés chez les patients ayant subi des examens médicaux préopératoires que chez ceux n'en ayant pas subi (1 étude ; 1005 opérations de cataracte ; données de valeur probante moyenne). Il n’y avait pas de différence quant à l'annulation de l'intervention chirurgicale entre les patients ayant subi un examen médical préopératoire et ceux ayant subi un examen sélectif ou aucun examen, selon deux études comportant 20 582 opérations de la cataracte (RC 0,97, IC à 95 % : 0,78 à 1,21 ; données de valeur probante élevée). Aucune étude n'a fait état des résultats liés aux changements de la prise en charge clinique (autre que l'annulation) ou à des scores de qualité de vie.

Notes de traduction: 

Post-édition effectuée par Dara O’Connor et Cochrane France. Une erreur de traduction ou dans le texte d'origine ? Merci d'adresser vos commentaires à : traduction@cochrane.fr

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.