Comparaison de l'intervention endoscopique et de l'intervention conventionnelle pour la prise en charge de la maladie de Crohn de l'intestin grêle.

Cette revue montre que la laparoscopie pour la maladie de Crohn de l'intestin grêle pourrait être aussi sûre que l'intervention chirurgicale conventionnelle. Il n'existe pas de différence significative au niveau des résultats périopératoires et des taux de récurrence de la maladie à long terme. Cependant, il n'existe actuellement que deux ECR (portant sur 120 patients) et aucune conclusion fiable ne peut être tirée concernant les bénéfices de la laparoscopie.

Conclusions des auteurs: 

La laparoscopie pour la MC de l'intestin grêle pourrait être aussi sûre que l'opération ouverte. Aucune différence significative n'a été observée au niveau des résultats périopératoires et des taux de ré-opération à long terme pour des complications liées et non liées à la maladie de Crohn.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La maladie de Crohn (MC) est une maladie intestinale inflammatoire chronique qui touche le plus souvent l'iléon et le colon (55 % des cas). Un traitement chirurgical est nécessaire pour environ 70 % des patients. Diverses procédures et des opérations à répétition sont nécessaires pour 30 à 70 % de l'ensemble des patients (Duepree 2002) ; cette maladie reste pourtant incurable.

La laparoscopie est de plus en plus fréquente en chirurgie gastro-intestinale puisqu'elle présente les avantages potentiels d'un retour plus rapide aux activités et à un régime alimentaire normaux, une réduction du séjour hospitalier, une diminution de la douleur postopératoire, une meilleure cosmétique (Duepree 2002, Dunker 1998, Milsom 2001, Reissman 1996), et une meilleure interaction sociale et sexuelle (Albaz 2000). De plus, son utilisation est acceptée pour les maladies colorectales bénignes et malignes. La laparoscopie offre l'avantage supplémentaire de laisser des cicatrices abdominales plus petites, un plus faible taux d'incidence de hernies et une réduction du taux d'occlusion de l'intestin grêle dû à des adhérences (Albaz 2000) par rapport à l'opération conventionnelle, ce qui réduit le besoin de recours à des procédures chirurgicales non liées à la maladie au sein de la population atteinte de la MC.

Il existe des inquiétudes concernant la possibilité de manquer des segments cachés de maladie et des strictures proximales critiques en raison de la capacité tactile limitée, une récurrence plus précoce en raison d'une éventuelle réponse immunitaire réduite induite par la laparoscopie, la difficulté technique due à un intestin enflammé fragile et mésentère et l'existence d'adhérences, de fistules et d'abcès (Uchikoshi 2004). Il est donc important d'évaluer les bénéfices et les risques potentiels de la laparoscopie versus la chirurgie ouverte chez les patients souffrant de la MC de l'intestin grêle (Lowney 2005).

Objectifs: 

Déterminer s'il existe une différence au niveau des résultats périopératoires et des taux de ré-opération pour récurrence de la maladie après une laparoscopie par rapport à une intervention chirurgicale ouverte en MC de l'intestin grêle.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés publiés et non publiés dans les bases de données électroniques suivantes :
le registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL) 2010 numéro 2
la base des revues systématiques Cochrane et la base des résumés des revues systématiques hors Cochrane (DARE) 2010 numéro 2
le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur le cancer colorectal
Ovid MEDLINE (1990 à 2010)
EMBASE (1990 à 2010)
la base de données Health Technology Assessment (HTA) (1990 à 2010)

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la laparoscopie et la chirurgie ouverte pour la MC de l'intestin grêle ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué les études et extrait les données de manière indépendante. RevMan 5.0 a été utilisé pour l'analyse statistique.

Résultats principaux: 

Deux ECR comparant la laparoscopie et la chirurgie ouverte pour la MC de l'intestin grêle ont été identifiés. Les résultats à long terme des patients dans les deux essais ont été publiés séparément et ont été inclus dans la revue.

La laparoscopie a été associée à une réduction du nombre d'infections de la plaie (1/61 vs 9/59) et des taux de ré-opération pour des complications non liées à la maladie (3/57 vs 7/54), mais la différence n'était pas significative statistiquement [les valeurs p étaient de 0,23 et 0,19 respectivement]. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée entre les résultats comparés entre la laparoscopie et la chirurgie ouverte pour la prise en charge de la MC de l'intestin grêle.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.