Événements indésirables graves avec traitement de fond de salmétérol et de corticoïdes inhalés

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Certaines inquiétudes ont été soulevées sur la possibilité d'une augmentation des événements indésirables suivant l'administration de salmétérol un bêta2-agoniste à longue durée d'action chez les asthmatiques. Nous avons analysé les données de 30 études chez l'adulte et trois chez l'enfant qui comparaient le salmétérol en traitement de fond associé aux corticoïdes inhalés, par rapport à la même dose de corticoïdes inhalés. Le taux de décès était trop rare dans les essais pour tirer des conclusions rassurantes et savoir si le salmétérol en traitement de fond associé à des corticoïdes inhalés réduisait le risque de mortalité ou en fait, ne l'augmentait pas. Les événements indésirables graves n'ont pas augmenté de façon significative chez les adultes ou chez les enfants lorsqu’un traitement de salmétérol a été ajouté aux corticoïdes inhalés en tant que traitement randomisé, mais les résultats sont trop imprécis pour conclure que le risque ne soit pas accru.

Conclusions des auteurs: 

Aucune différence significative n'a été trouvée dans les événements indésirables graves mortels ou non mortels dans les essais dans lesquels du salmétérol en traitement de fond avait été assigné au hasard avec des corticoïdes inhalés, par rapport à l'assignation de corticoïdes inhalés au même dosage. Bien que 10 873 adultes et 1 173 enfants aient été inclus dans les essais, le nombre de patients souffrant d'événements indésirables est trop faible, et les résultats sont trop imprécis pour écarter avec confiance une augmentation relative du taux de mortalité toutes causes confondues ou des événements indésirables non mortels. Il n'est de ce fait pas possible de déterminer si l'augmentation des événements indésirables graves non mortels toutes causes confondues rapportée dans les méta-analyses précédentes sur le salmétérol seul en traitement de fond, est éradiquée par l'utilisation de corticoïdes inhalés en traitement de fond. La différence absolue entre les groupes dans le risque d'événements indésirables graves était faible. Aucun décès lié à l'asthme n'a été rapporté et peu d'événements indésirables graves liés à l'asthme. Les décisions et les informations aux patients concernant l'usage régulier de salmétérol doivent prendre en compte l'équilibre entre les effets bénéfiques symptomatiques du salmétérol et le degré d'incertitude et d'inquiétude associé à ses effets néfastes potentiels.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Des preuves épidémiologiques ont suggéré un lien entre les bêta2-agonistes, et l'augmentation de décès due à l'asthme. De nombreux débats autour des liens de causalité possibles pour cette association ont été menés et aussi sur la question de la sécurité autour des bêta2-agonistes à longue durée d'action (dans un usage quotidien).

Objectifs: 

Le but de cette revue est d'évaluer le risque d'événements indésirables graves fatals ou non, dans les essais qui ont randomisé les patients souffrant d'asthme chronique avec du salmétérol et des corticoïdes inhalés par rapport à la même dose de corticoïdes inhalés seuls.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les essais ont été identifiés en examinant le registre Cochrane des groupes spécialisés d'essais sur les voies respiratoires. Les sites Internet des registres des essais cliniques ont été vérifiés, les données d'essais non publiées et les soumissions à la Food and Drug Administration (FDA) en rapport au salmétérol ont aussi été vérifiées. La recherche la plus récente est datée d'octobre 2008.

Critères de sélection: 

Les essais cliniques contrôlés parallèles sur les patients de tout âge et de différentes gravités d'asthme ont été inclus s'ils randomisaient les patients au traitement de salmétérol en traitement de fond et de corticoïdes inhalés (dans des inhalateurs séparés ou combinés), et s'ils étaient d'une durée d'au moins 12 semaines.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont sélectionné indépendamment des essais à inclure dans la revue. Les données de résultats ont été extraites indépendamment par deux auteurs. Les données non publiées sur la mortalité et les événements indésirables graves ont été obtenues des sponsors, et des soumissions à la FDA.

Résultats principaux: 

La revue a inclus 30 études (10 873 participants), chez des adultes et des adolescents, et trois études (1 173 participants) chez des enfants. Le risque général de biais était faible, et les données sur des événements indésirables graves ont été obtenues de toutes les études.

Six décès ont été observés chez 5 710 adultes sous traitement de fond de salmétérol avec corticoïdes inhalés, et cinq décès chez 5 163 adultes sous traitement de fond de corticoïdes au même dosage. La différence n'était pas statistiquement significative (Peto RC 1,05; IC à 95% entre 0,32 et 3,47) et la différence absolue entre les groupes dans le risque de décès était de 0,00005 (IC à 95% entre -0,002 et 0,002). Aucun décès n'a été rapporté chez les 1 173 enfants, et aucun décès n'a été rapporté comme étant lié à l'asthme.

Aucun événement indésirable non mortel grave n'a été rapporté chez les 134 adultes sous salmétérol en traitement de fond avec corticoïdes inhalés, comparé aux 103 adultes sous traitement de fond de corticoïdes inhalés; encore une fois, ceci n'était pas une augmentation significative (Peto RC 1,17; IC à 95%, entre 0,90 et 1,52). La différence absolue dans le risque d'événements indésirables graves non mortels, était de 0,003 (IC à 95% entre -0,002 et 0,009).

Trois des 586 enfants ont présenté des événements indésirables graves sous traitement de fond de salmétérol avec corticoïdes inhalés, comparés à quatre sur 587 sous traitement de fond de corticoïdes inhalés. aucune différence significative n'a été notée entre les traitements (Peto RC 0,75; IC à 95% entre 0,17 et 3,31).

Les événements indésirables graves conséquents à l'asthme ont été rapportés chez 23 et 21 adultes dans chaque groupe respectivement, une différence non-significative (Peto RC 0,95; IC à 95% entre 0,52 et 1,73), et un seul événement a été rapporté chez l'enfant.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.