Hydroxyzine pour le traitement du trouble d'anxiété généralisée

L'hydroxyzine est un antihistaminique qui a également été étudié dans les troubles anxieux. Cette revue montre que l'hydroxyzine est plus efficace que le placebo dans le traitement des symptômes d'anxiété chez les patients atteints de trouble d'anxiété généralisée (TAG). Les données étaient insuffisantes pour tirer des conclusions concernant l'efficacité et la tolérance de l'hydroxyzine par rapport aux benzodiazépines et à la buspirone. Compte tenu des solides preuves d'efficacité des antidépresseurs dans le TAG, ces résultats suggèrent que l'hydroxyzine ne devrait pas être recommandée dans le traitement de première intention du TAG.

Conclusions des auteurs: 

Les études incluses ne documentaient pas tous les critères de jugement prédéfinis dans le protocole de cette revue. Bien que l'hydroxyzine soit plus efficace que le placebo, le risque de biais élevé des études incluses, le nombre limité d'études et les effectifs globalement réduits ne nous permettent pas de la recommander en tant que traitement de première intention fiable dans le TAG.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le trouble d'anxiété généralisée (TAG) est un trouble psychiatrique courant, chronique et de longue durée qui est particulièrement fréquent en soins primaires. Il existe plusieurs options de traitement non pharmacologiques (thérapie cognitivo-comportementale) et pharmacologiques. Parmi les interventions pharmacologiques, les antidépresseurs, la buspirone et les benzodiazépines (BDZ) ont été étudiés dans le TAG. L'hydroxyzine est un antihistaminique qui est également utilisé dans le traitement de l'anxiété.

Objectifs: 

1. Déterminer l'efficacité de l'hydroxyzine par rapport à un placebo ou à tout autre agent actif pour soulager les symptômes aigus du TAG.
2. Examiner l'acceptabilité de l'hydroxyzine par rapport à un placebo ou à tout autre agent actif.
3. Examiner les effets indésirables de l'hydroxyzine par rapport à d'autres agents actifs.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les registres des essais contrôlés du groupe Cochrane sur la dépression, l'anxiété et la névrose (études et références du CCDANCTR) ont été consultés le 1er mars 2010. L'équipe d'auteurs a effectué des recherches complémentaires dans MEDLINE, CINAHL et PsycINFO, et examiné les références bibliographiques des études incluses, des précédentes revues systématiques et des ouvrages de référence sur les troubles anxieux. Des contacts personnels ont également été établis avec des sociétés pharmaceutiques et des experts de ce domaine.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisant des patients atteints de TAG pour de l'hydroxyzine, un placebo et/ou un autre anxiolytique.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont extrait les données de façon indépendante. Les informations extraites comprenaient les caractéristiques des études, les caractéristiques des participants, les détails de l'intervention et les mesures de résultat en termes d'efficacité (nombre de patients qui répondaient au traitement ou présentaient une rémission), d'acceptabilité (nombre de patients qui n'allaient pas jusqu'au bout de l'étude) et de tolérance (profil d'effets secondaires).

Résultats principaux: 

La recherche nous a permis d'identifier 39 études. Nous avons inclus cinq études dans cette revue, pour un total de 884 participants. Nous avons exclu 31 études et en avons placé trois en attente d'évaluation. Les données des études incluses apportent certaines preuves indiquant que l'hydroxyzine est plus efficace que le placebo dans le TAG (rapport des cotes de 0,30, IC à 95 %, entre 0,15 et 0,58) et qu'elle est également mieux acceptée/tolérée (rapport des cotes de 1,00, IC à 95 %, entre 0,63 et 1,58) (rapport des cotes de 1,49, IC à 95 %, entre 0,92 et 2,40). L'hydroxyzine était équivalente à d'autres anxiolytiques (benzodiazépines et buspirone) en termes d'efficacité, d'acceptabilité et de tolérance (hydroxyzine versus chlordiazépoxide : RC 0,75, IC à 95% entre 0,35 et 1,62 ; hydroxyzine versus buspirone, efficacité, rapport des cotes de 0,76, IC à 95 %, entre 0,40 et 1,42). En termes d'effets secondaires, l'hydroxyzine était associée à un taux supérieur de fatigue/somnolence par rapport aux comparateurs actifs (rapport des cotes de 1,74, IC à 95 %, entre 0,86 et 3,53). Un risque de biais élevé était cependant observé dans les études incluses.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.