Pentoxifylline pour le traitement de la néphropathie diabétique

La néphropathie se développe chez 25 % à 40 % des patients diabétiques, généralement 20 à 25 ans après l'apparition des premiers signes du diabète. Environ un tiers des personnes atteintes d'une néphropathie diabétique (ND) vont évoluer vers une néphropathie terminale (NT) et exiger un traitement par dialyse à long terme ou éventuellement bénéficier d'une transplantation rénale. Toutefois, beaucoup de patients risquent de décéder des suites d'une maladie coronarienne associée ou d'autres causes cardiovasculaires avant l'apparition d'une NT. La pentoxifylline est décrite comme offrant des propriétés pouvant être bénéfiques pour les patients atteints d'une ND. Nous avons passé en revue 17 études contrôlées randomisées, impliquant 991 patients atteints d'une ND, qui comparaient la pentoxifylline à un placebo, un traitement systématique ou des médicaments antihypertenseurs.

Comparée à un placebo, la pentoxifylline réduisait de façon significative la créatinine sérique (CrS), l'albuminurie et la protéinurie manifeste, mais pas la clairance de la créatinine (ClCr). Comparée à un traitement systématique seul, la pentoxifylline ne réduisait pas la CrS ou la pression artérielle, mais réduisait l'albuminurie et la protéinurie de façon significative. Comparée au captopril ou à la clonidine / méthyldopa, il n'y avait aucune différence significative en termes de CrS, d'albuminurie, de protéinurie ou de pression artérielle chez les patients atteints d'une ND de type 1 et de type 2. La ClCr avait augmenté de façon significative lors de la comparaison de la pentoxifylline à la clonidine / méthyldopa, mais pas au captopril. Aucune donnée n'était disponible concernant l'incidence de la NT, le délai jusqu'à la NT, la qualité de vie ou la mortalité toutes causes confondues. Les événements indésirables de la pentoxifylline étaient légers ; aucun événement indésirable grave n'était signalé parmi les études incluses.

La pentoxifylline semblait avoir certains effets bénéfiques en termes d'amélioration de la fonction rénale et de réduction de l'albuminurie et de la protéinurie (qui peuvent indiquer la santé rénale) chez les patients atteints d'une ND et n'était associée à aucun effet indésirable majeur. Toutefois, les preuves actuelles concernant les effets de la pentoxifylline chez les patients atteints d'une ND étaient insuffisantes pour émettre des recommandations thérapeutiques. Des études randomisées à plus grande échelle et de haute qualité devront être réalisées afin de mieux éclairer la prise de décisions cliniques concernant l'administration de pentoxifylline à des patients atteints d'une ND.

Conclusions des auteurs: 

D'après les preuves disponibles, la pentoxifylline semble offrir quelques effets bénéfiques au niveau de l'amélioration de la fonction rénale et de la diminution de l'albuminurie et de la protéinurie, sans générer d'effets indésirables graves et flagrants chez les patients atteints d'une ND. Toutefois, la majorité des études étaient à petite échelle, mal reportées et manquaient de rigueur sur le plan méthodologique. Les preuves pour corroborer le recours à la pentoxifylline pour le traitement de la ND étaient insuffisantes pour développer des recommandations quant à son administration chez les patients. Des études portant sur la pentoxifylline pour le traitement de la ND, conçues de façon rigoureuse, randomisées, multicentriques et à grande échelle devront être réalisées pour mieux évaluer ses effets thérapeutiques.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La néphropathie diabétique (ND) est liée à une morbidité et une mortalité accrues, principalement en raison de complications cardiovasculaires. L'intérêt de l'inflammation a fait l'objet d'études au cours des dernières années lors de la pathogénèse de la ND qui a révélé que les marqueurs inflammatoires sont plus élevés chez les personnes atteintes d'une ND par rapport à la population générale. La pentoxifylline est un inhibiteur de la phosphodiestérase méthylxanthine doté d'effets anti-inflammatoires favorables et de propriétés immunorégulatrices. Les effets anti-inflammatoires conférés par la pentoxifylline peuvent être bénéfiques pour la gestion de la ND.

Objectifs: 

Évaluer les effets bénéfiques et les dangers de la pentoxifylline pour le traitement de personnes atteintes d'une ND.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les reins (janvier 2012), CENTRAL (numéro 12, 2011), MEDLINE, EMBASE et quatre bases de données de la littérature biomédicale chinoise (disque CBM, de 1979 à juillet 2009), Chinese Science and Technique Journals Database (VIP, jusqu'à juillet 2009), China National Knowledge Infrastructure (CNKI, jusqu'à juillet 2009) et la base de données WanFang (jusqu'à juillet 2009).

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-randomisés étudiant les effets bénéfiques et les dangers de la pentoxifylline pour le traitement de la ND.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment extrait des données. Des méta-analyses étaient réalisées lorsque plusieurs études fournissaient des données concernant un résultat comparable chez un nombre suffisant de patients similaires. Les résultats dichotomiques étaient exprimés sous la forme de risques relatifs (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Les différences moyennes (D) étaient calculées pour évaluer les effets du traitement lorsque les résultats étaient exprimés sur des échelles continues et les différences moyennes standardisées (DMS) étaient calculées lorsque différentes échelles étaient utilisées. Les données étaient groupées à l'aide d'un modèle à effets aléatoires. Les effets indésirables étaient évalués en utilisant des techniques descriptives et, le cas échéant, les différences de risques (DR) avec un IC à 95 %.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié 17 études, totalisant 991 participants atteints d'une ND, qui répondaient à nos critères d'inclusion. Dans l'ensemble, la qualité méthodologique des études incluses était médiocre : la méthode de randomisation était indiquée dans 4/17 études alors que 13/17 études ne la mentionnaient pas ; aucune étude ne décrivait la méthode d'assignation aléatoire ; des risques de biais élevés étaient présumés dans 4/17 études et des risques incertains de données de résultats incomplètes étaient présumés dans 13/17 études ; des risques de biais faibles étaient présents dans 9/17 études et des risques de biais étaient incertains pour la signalisation de résultats sélectifs dans 8/17 études.

Comparée à un placebo, la pentoxifylline réduisait sensiblement la créatinine sérique (CrS) (DM - 0,10 mg/dl, IC à 95 % - 0,17 à - 0,03), l'albuminurie (DMS - 2,28, IC à 95 % - 3,85 à - 0,70) et la protéinurie manifeste (DM - 428,58 µg/min, IC à 95 % - 661,65 à - 195,50), mais il n'y avait aucune différence au niveau de la clairance de la créatinine (ClCr) (DM - 5,18 ml/min, IC à 95 % - 15,55 à 5,19). Comparée à un traitement systématique seul, la pentoxifylline ne réduisait pas significativement la CrS (DM 0,00 mg/dl, IC à 95 % - 0,06 à 0,07) ou la pression artérielle (systolique (PAS) : DM - 0,28 mm Hg, IC à 95 % - 2,20 à 1,63 ; diastolique (PAD) : DM - 0,15 mm Hg, IC à 95 % - 1,44 à 1,14), mais réduisait sensiblement l'albuminurie (DMS 0,62, IC à 95 % 0,18 à 1,07) et la protéinurie (DM 0,46 g/24 h, IC à 95 % 0,17 à 0,74). Il n'y avait aucune différence significative au niveau de la CrS (DM 0,00 mg/dl, IC à 95 % - 0,08 à 0,07), de l'albuminurie (DM - 8,79 µg/min, IC à 95 % - 27,18 à 9,59), de la protéinurie (DM - 0,01 g/24 h, IC à 95 % - 0,03 à 0,01) ou de la pression artérielle (PAS : DM 1,46 mm Hg, IC à 95 % - 0,57 à 3,50 ; PAD : DM 1,37 mm Hg, IC à 95 % - 0,23 à 2,98) entre la pentoxifylline et le comparateur actif (captopril ou clonidine / méthyldopa) chez les patients atteints d'une ND de type 1 et type 2. La ClCr avait augmenté de façon significative lors de la comparaison de la pentoxifylline à la clonidine / méthyldopa (DM 10,90 ml/min, IC à 95 % - 1,40 à 20,40), mais pas avec le captopril (DM 3,26 ml/min, IC à 95 % - 1,05 à 7,59). Aucune donnée n'était disponible concernant l'incidence de la néphropathie terminale (NT), le délai jusqu'à la NT, la qualité de vie ou la mortalité toutes causes confondues. Les événements indésirables de la pentoxifylline étaient légers ; aucun événement indésirable grave n'était signalé parmi les études incluses.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.