Offrir un entraînement locomoteur aux personnes atteintes d'une lésion de la moelle épinière afin d'améliorer leur capacité à marcher

Une lésion de la moelle épinière (LME) traumatique est une atteinte à des éléments nerveux de la moelle épinière pouvant entraîner un degré quelconque de déficit sensoriel et moteur, de dysautonomie ou de dysfonctionnement de l'intestin. L'entraînement locomoteur pour la marche est utilisé en rééducation après une lésion de la moelle épinière (LME) et pourrait contribuer à améliorer la capacité de la personne à marcher. Toutefois, de nombreuses stratégies existent pour améliorer cette fonction, comme l'entraînement sur tapis roulant avec et sans support de poids corporel, l'entraînement à la marche assisté par robot et la stimulation électrique.

Cinq essais contrôlés randomisés ont été identifiés portant sur 309 personnes souffrant de lésions de la moelle épinière. Aucune des interventions locomotrices n'avait eu d'effet bénéfique ou néfaste sur les participants. Dans aucune des cinq études il n'y avait eu de différence entre les groupes au niveau des événements indésirables ou des sorties d'étude. Il n'y a pas suffisamment de données pour déterminer quelle stratégie d'entrainement locomoteur est plus efficace à améliorer la capacité de marche chez les personnes souffrant d'une lésion de la moelle épinière, ou pour conclure que l'entrainement locomoteur est meilleur pour la capacité de marche de la personne que d'autres formes de rééducation.

Conclusions des auteurs: 

Les résultats des ECR ne permettent pas de conclure qu'une stratégie d'entraînement locomoteur spécifique améliore mieux qu'une autre la fonction de marche pour les personnes atteintes de lésion médullaire. Les effets, en particulier de l'entraînement locomoteur assisté par robot, ne sont pas clairs et l'on a donc besoin de recherches prenant la forme de vastes ECR, tout particulièrement concernant l'entraînement robotisé. Des questions précises sur le type d'entraînement locomoteur pouvant être le plus efficace pour améliorer la fonction de la marche chez les personnes atteintes de lésion médullaire devront être étudiées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Une lésion de la moelle épinière (LME) traumatique est une atteinte à des éléments nerveux de la moelle épinière pouvant entraîner un degré quelconque de déficit sensoriel et moteur, de dysautonomie ou de dysfonctionnement de l'intestin. L'amélioration de la fonction locomotrice est l'un des principaux objectifs pour les personnes souffrant de LME. L'entraînement locomoteur pour la marche est utilisé en rééducation après lésion médullaire et pourrait contribuer à améliorer la capacité de la personne à marcher. Toutefois, une revue systématique des données est nécessaire pour évaluer les effets et l'acceptabilité de l'entraînement locomoteur après lésion médullaire.

Objectifs: 

Évaluer les effets de l'entraînement locomoteur sur l'amélioration de la marche chez les personnes souffrant de lésions médullaires traumatiques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures (en novembre 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 4), MEDLINE (Ovid) (de 1966 à novembre 2011), EMBASE (Ovid) (de 1980 à novembre 2011), CINAHL (de 1982 à novembre 2011), AMED (Allied and Complementary Medicine Database) (de 1985 à novembre 2011), SPORTDiscus (de 1949 à novembre 2011), PEDro (the Physiotherapy Evidence database) (recherche menée en novembre 2011), COMPENDEX (bases de données d'ingénierie) (de 1972 à novembre 2011) et INSPEC (de 1969 à novembre 2011). Nous avons également consulté les bases de données d'essais en ligne Current Controlled Trials (www.controlled-trials.com/isrctn) et Clinical Trials (www.clinicaltrials.gov). Nous avons recherché manuellement dans des actes de conférence adéquats, vérifié les références bibliographiques d'articles publiés pertinents et contacté des auteurs d'études dans le but d'identifier des essais publiés, non publiés ou en cours.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) impliquant des personnes atteintes de lésion médullaire et ayant comparé l'entraînement locomoteur à un contrôle constitué par un autre exercice ou l'absence de traitement.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais à inclure, évalué leur qualité et extrait les données de façon indépendante. Les principaux critères de jugement étaient la vitesse de marche et la capacité de marche en fin de suivi.

Résultats principaux: 

Cinq ECR totalisant 309 femmes sont inclus dans cette revue. Au total, les résultats n'étaient pas concluants. Il n'y avait pas d'effet supérieur statistiquement significatif d'un quelconque entraînement locomoteur sur la fonction de marche après lésion médullaire, en comparaison avec tout autre type de rééducation physique. L'utilisation de l'entraînement sur tapis roulant avec support du poids corporel comme entraînement locomoteur pour les personnes après lésion médullaire n'avait pas augmenté significativement la vitesse de marche (0,03 m/s avec intervalle de confiance (IC) à 95 % -0,05 à 0,11 ; P = 0,52; I2 = 22 %) ni la capacité de marche (-1,3 mètres (IC à 95% -41 à 40) ; P = 0,95 ; I2 = 62 %). Cependant, dans une étude portant sur 74 personnes, le groupe ayant reçu un entraînement locomoteur assisté par robot avait eu une capacité de marche réduite par rapport aux personnes ayant bénéficié de toute autre intervention ; ce résultat nécessite des investigations supplémentaires. Dans aucune des cinq études il n'y avait eu de différence entre les groupes au niveau des événements indésirables ou des sorties d'étude.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.