Les flavonoïdes pour le traitement des ulcères de jambe veineux

Les ulcères de jambe veineux (qui ont l'apparence de plaies ouvertes) peuvent être provoqués par une obstruction ou une perforation des veines des jambes. La compression de la jambe, au moyen de bandages ou de compressions élastiques (bas), est réputée pour aider à la cicatrisation des ulcères. Les flavonoïdes, qui sont couramment utilisés comme compléments alimentaires, se rencontrent dans toute une variété d'aliments et de boissons à base de plantes, comme le cacao, le chocolat, le thé et le vin rouge. Ils sont parfois utilisés pour tenter de favoriser la cicatrisation des ulcères de jambe. Cette revue d'essais cliniques a conclu qu'il existe des preuves que les flavonoïdes peuvent aider à guérir les ulcères de jambe veineux ; toutefois, le compte-rendu de nombreux essais n'avait pas été bien fait, et nous ne pouvions pas savoir avec certitude si les effets bénéfiques apparents étaient réels ou non. Cela signifiait que nous n'avons pas pu tirer de conclusions définitives, ni recommander une utilisation systématique des flavonoïdes pour les personnes souffrant d'ulcères de jambe. Des essais de plus grande taille et mieux menés seront nécessaires pour évaluer le véritable effet clinique des flavonoïdes.

Conclusions des auteurs: 

Bien que l'estimation globale du nombre d'ulcères cicatrisés semblait montrer un effet significatif en faveur des flavonoïdes (tant FFPM que HR), ce résultat doit être interprété avec prudence car ces essais avaient pour la plupart des comptes-rendus médiocres et présentaient donc un risque incertain de biais quant à la randomisation, l'assignation secrète, la mise en aveugle et les méthodes pour gérer les données de résultat incomplètes. Il y avait aussi une possibilité de biais de publication.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les ulcères de jambe veineux sont un problème majeur de santé : chaque année, dans le seul Royaume-Uni, ils coûtent environ 400 millions de GBP au NHS. Les flavonoïdes sont un groupe diversifié de composés veinotoniques naturels qui influencent certains paramètres de la microcirculation veineuse impliqués dans la physiopathologie des ulcères de jambe.

Objectifs: 

Évaluer les effets cliniques des flavonoïdes sur la cicatrisation des ulcères de jambe veineux.

La stratégie de recherche documentaire: 

En février 2013 nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2013, numéro 1), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations), Ovid EMBASE et EBSCO CINAHL. Aucune restriction n'a été appliquée sur la date ou la langue. Nous avons effectué des recherches dans les bibliographies des essais inclus et contacté des sociétés pharmaceutiques.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) ayant examiné l'efficacité d'un composé contenant des flavonoïdes sur la cicatrisation des ulcères de jambe veineux chez l'adulte.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les essais pour la revue et les désaccords ont été renvoyés à un troisième auteur. Tous les articles rejetés ont été revérifiés par un troisième auteur. L'évaluation du risque de biais et l'extraction des données ont été réalisées indépendamment par deux auteurs, les divergences ont été résolues par renvoi au troisième auteur.

Résultats principaux: 

Sur les neuf études (soit 1075 participants) : cinq avaient examiné la Fraction Flavonoïde Purifiée Micronisée (FFPM) et quatre les hydroxyéthylrutosides (HR).

La méta-analyse portant sur 723 participants à cinq essais - dont quatre étaient caractérisés par un mauvais compte-rendu - a montré que plus d'ulcères de jambe veineux avaient cicatrisé dans les groupes à FFPM que dans les groupes témoins (RR 1,36 ; IC 95% 1,07 à 1,74). Toutefois, l'essai le plus rigoureusement mené, qui présentait un faible risque de biais, n'avait pas mis en évidence de bénéfice supplémentaire de la FFPM (RR 0,94 ; IC 95% 0,73 à 1,22). Comme cet essai n'avait pas été publié, il faut admettre la possibilité d'un biais de publication dans les essais impliquant des flavonoïdes. Dans l'ensemble, la qualité de compte-rendu des essais sur les HR était aussi médiocre. Le regroupement de trois essais, tous à risque incertain de biais, impliquant 279 participants a montré un effet statistiquement significatif en faveur des HR quant au nombre d'ulcères cicatrisés (RR 1,70 ; IC 95% 1,24 à 2,34).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.