Interventions chirurgicales ouvertes pour le traitement des hernies incisionnelles

Une hernie incisionnelle est une saillie de tissu ou d'organe à travers la cicatrice chirurgicale de la paroi abdominale. Les hernies incisionnelles se produisent chez 10 à 23 % des patients subissant une opération abdominale.
Cette revue remet en question le choix de la technique de réparation chirurgicale ouverte, quelque peu controversée en raison d'un taux d'échec élevé pouvant atteindre 54 %. La réparation ouverte avec filet présente un taux d'échec (récidive) inférieur à celui de la réparation ouverte avec suture, mais la réparation avec filet est associée à davantage d'infections de la plaie. Aucune conclusion ne peut être présentée concernant le type de filet à utiliser compte tenu de l'absence d'essais en la matière. De même, aucune conclusion ne peut être présentée concernant la position du filet (en dessous ou au-dessus du fascia). D'autres essais cliniques randomisés sont nécessaires afin de répondre à toutes les questions en suspens.

Conclusions des auteurs: 

Trois essais apportent des preuves solides indiquant que la réparation ouverte avec filet est supérieure à la réparation avec suture en termes de récidive, mais inférieure en termes d'infection de la plaie. Six essais apportaient des preuves insuffisantes concernant le type de filet ou la position de filet (suprafasciale ou infrafasciale) à utiliser. Les preuves étaient également insuffisantes pour recommander l'utilisation de la technique de séparation des composants.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les hernies incisionnelles sont fréquentes après une chirurgie abdominale et peuvent entraîner des complications graves. Le choix de la réparation chirurgicale ouverte la plus appropriée est controversé. Il est difficile de déterminer le type de réparation chirurgicale ouverte à utiliser car le taux de récidive peut atteindre 54 %. Il s'agit ici d'une mise à jour d'une version antérieure.

Objectifs: 

Identifier les meilleures techniques chirurgicales ouvertes disponibles dans le traitement des hernies incisionnelles.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données électroniques MEDLINE, EMBASE et le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) ont été consultés de 1990 au 14 septembre 2010, et des essais ont été identifiés dans les références bibliographiques des essais connus.

Critères de sélection: 

Les études étaient éligibles lorsqu'il s'agissait d'essais randomisés comparant différentes techniques chirurgicales ouvertes dans le traitement des hernies incisionnelles.

Recueil et analyse des données: 

Des analyses statistiques ont été effectuées en utilisant le modèle à effets fixes. Les résultats ont été exprimés sous forme de risque relatif pour les résultats dichotomiques, et de différence moyenne pondérée pour les résultats continus, avec des intervalles de confiance à 95 %.

Résultats principaux: 

Huit essais comparant différentes réparations ouvertes pour les hernies incisionnelles ont été identifiés ; un essai a été exclu. Les études incluses recrutaient 1 141 patients. Les résultats de trois essais comparant une réparation avec sutures à une réparation avec filet ont été combinés. La récidive de la hernie était plus fréquente et l'infection de la plaie l'était moins dans le groupe de la suture directe par rapport aux groupes du filet suprafascial ou infrafascial. Les taux de récidive de deux essais comparant les positions suprafasciale et infrafasciale ont été combinés. Cette comparaison ne révélait aucune différence en termes de récidive (deux études combinées), mais la durée de l'opération était inférieure dans le groupe suprafascial (une étude). Aucune différence n'était observée en termes de récidive, de satisfaction vis-à-vis du résultat esthétique ou d'infection entre les groupes du filet suprafascial standard et de l'autogreffe de peau, suite à l'analyse combinant les deux bras de traitement. Néanmoins, l'analyse révélait que la douleur était inférieure dans le groupe de l'autogreffe de peau. Les autres essais comparant différents matériaux ou positions de filet, ou comparant un filet à la technique de séparation des composants, sont décrits individuellement. La comparaison entre un filet léger et un filet standard montrait une tendance à la hausse des récidives dans le groupe du filet léger. La comparaison entre le positionnement suprafascial et intrapéritonéal du filet révélait une réduction non significative des récidives de la hernie, une formation de séromes inférieure et davantage de douleur postopératoire dans le groupe du positionnement intrapéritonéal. Aucune différence n'était observée entre la technique de séparation des composants et le filet intrapéritonéal en termes de taux de récidive.

Une mise à jour effectuée en octobre 2010 n'a pas permis d'identifier d'autres études.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.