Thérapie par micro-ondes dans l'ectropion cervical

Dans les pays occidentaux, l'ectropion cervical, ou érosion cervicale, provoqué par le débordement de l'épithélium cylindrique sur la partie vaginale du col de l'utérus est considéré comme un processus physiologique normal ne nécessitant pas d'intervention. En Chine, cependant, l'ectropion cervical est considéré comme l'un des types les plus courants de cervicite chronique et est souvent traité. L'un des traitements topiques largement utilisés est la coagulation des tissus par micro-ondes (CTMO). A partir des bases de données chinoises, les auteurs ont identifié 131 essais cliniques contrôlés randomisés (ECR) potentiels qui comparaient la thérapie par micro-ondes à l'absence de traitement ou à d'autres traitements. Seules trois de ces études, portant sur un total de 540 participantes, ont été identifiées comme étant des ECR. Deux études (420 participantes) comparaient CTMO versus laser et une étude (120 participantes) comparait la CTMO à un suppositoire d'interféron alpha. La période de suivi des ECR était adéquate. Aucune des études n'a évalué le soulagement des symptômes ou la qualité de vie et la satisfaction, qui sont très importants pour les femmes. Les auteurs de la revue ont considéré qu'ils ne pouvaient pas répondre à la question de la revue concernant l'usage approprié de la thérapie par micro-ondes, car seuls ces trois ECR de qualité médiocre ont été trouvés. Bien que les essais aient montré un meilleur aspect du col de l'utérus avec le traitement par micro-ondes comparé à la thérapie de contrôle, il n'a pas été possible de déterminer si les femmes présentaient des symptômes avant le traitement. Le protocole de la revue exigeait également que les participantes présentent des symptômes avec une sécrétion muco-purulente ou qu'elles aient des saignements vaginaux par contact avant le traitement. A l'heure actuelle, l'intervention dans le cadre de l'ectropion cervical inflammatoire reste controversée.

Conclusions des auteurs: 

Il n'a été trouvé aucun ECR portant sur des femmes atteintes d'ectropion cervical et comparant la thérapie par micro-ondes à un autre traitement ou à l'absence de traitement. Bien que la thérapie par micro-ondes ait amélioré l'aspect du col de l'utérus comparé à la thérapie par laser ou par suppositoire d'interféron alpha, les autres bénéfices potentiels pour les femmes n'ont pas été clairs.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

En médecine occidentale, l'ectropion cervical est considéré comme une situation normale qui ne nécessite pas de traitement, malgré l'aspect rouge et enflammé du col de l'utérus. Cependant, l'ectropion cervical est considéré comme l'un des types les plus courants de cervicite chronique en Chine. Les traitements topiques contre l'ectropion cervical, notamment la coagulation des tissus par micro-ondes, sont largement utilisés dans de nombreux hôpitaux en Chine où on estime qu'ils sont susceptibles de réduire les risques de développement d'une métaplasie ou d'une infection.

Objectifs: 

Comparer l'efficacité et les effets secondaires potentiels de la coagulation des tissus par micro-ondes à ceux d'autres interventions ou de l'absence d'intervention dans le traitement de l'ectropion cervical.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, Chinese Biomedical Literature Database (CBM), Chinese Medical Current Contents (CMCC), CAJ Full-text Database et la Chinese Scientific Journals Database. Nous avons également recherché de la littérature afférente sur internet à l'aide de moteurs de recherche, tels que Google, et avons procédé à des recherches dans les bibliographies d'articles, ainsi qu'à des recherches manuelles dans des revues chinoises pertinentes. Les recherches dans ces bases de données ont été effectuées depuis leur origine jusqu'à mai 2009.

Critères de sélection: 

Seuls les véritables essais contrôlés randomisés (ECR) ont été pris en compte.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont interrogé indépendamment les auteurs d'origine des ECR publiés en Chine, puis ont évalué le risque de biais de trois ECR et extrait des données.

Résultats principaux: 

Aucune étude répondant aux critères d'inclusion des participantes du protocole n'a été trouvée. Cent trente-trois études ont été signalées comme des ECR, mais seules trois études ont été identifiées comme de véritables ECR. Toutefois, il n'a pas été possible de confirmer que les participantes présentaient des symptômes avant le traitement et la qualité méthodologique des trois ECR était généralement médiocre. Aucun essai ne comparait le traitement à l'absence d'intervention et la plupart des essais n'évaluaient pas le soulagement des symptômes ou la qualité de vie et la satisfaction, qui sont très importants pour les femmes.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.