La rétroaction biologique pour traiter la douleur pendant le travail

La rétroaction biologique est un traitement qui a pour but d'entraîner les femmes à reconnaître certains signaux que lui envoient le corps, tels que la fréquence cardiaque, la tension musculaire ou la température et, par conséquent, modifie les réponses du corps à l'aide d'instruments électroniques qui transmettent un signal. Cette approche alternative vise à permettre aux femmes de maîtriser leurs réponses corporelles, par exemple en se concentrant sur leur fréquence, leur rythme et leur type de respiration. En outre, elle a été utilisée comme thérapie comportementale destinée à traiter de nombreux problèmes de santé, dont la douleur. L'objectif de cette revue a été de montrer si la rétroaction biologique, enseignée en cours prénataux, a un effet sur le soulagement de la douleur lors du travail. Cette revue comprend quatre études (incluant 186 femmes enceintes pour la première fois). Les études contrôlées randomisées se sont révélées très différentes, et de qualité médiocre, rendant ainsi difficile de tirer des conclusions définitives. La plupart d'entre elles avaient pour objet l'évaluation des effets relatifs à la rétroaction biologique électromyographique qui mesure le tonus musculaire. Il n'existait aucune preuve significative d'une différence entre la rétroaction biologique et les groupes témoins en ce qui concerne l'accouchement par voie basse assistée, la césarienne, l'augmentation de la durée du travail et l'utilisation de produits pharmaceutiques destinés à soulager la douleur. Par ailleurs, on ne disposait pas d'informations suffisantes sur l'électromyographie permettant d'évaluer son effet sur la douleur pendant le travail. Cette revue est l'une parmi une série de revues réalisée par Cochrane étudiant la soulagement de la douleur pendant le travail, qui contribuera à une synthèse des revues systématiques relatives au soulagement de la douleur chez les femmes lors du travail (en préparation).

Conclusions des auteurs: 

Malgré certains résultats positifs qui ont été montré dans les essais inclus dans cette revue, il n'existe pas assez de preuves permettant d'affirmer que la rétroaction biologique est efficace dans le traitement de la douleur au cours du travail.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le travail est souvent associé à la douleur et la gêne engendrées par une interaction complexe et subjective entre plusieurs facteurs, et doit être compris dans un cadre multidimensionnel et multidisciplinaire. La rétroaction biologique, suivant une approche non pharmacologique, s'est concentrée sur l'acquisition de la maîtrise de certaines réponses physiologiques à l'aide de dispositifs électroniques permettant aux individus de réguler certains processus physiques (tels que la douleur) qui, habituellement, ne sont pas contrôlés consciemment. Le rôle de cette approche comportementale destinée à traiter la douleur pendant le travail, comme un moyen supplémentaire dans les soins prénataux courants, n'a jamais été évalué de manière systématique. Cette revue est l'une parmi une série de revues réalisée par Cochrane étudiant la soulagement de la douleur pendant le travail, qui contribuera à une synthèse des revues systématiques relatives au soulagement de la douleur chez les femmes lors du travail (en préparation).

Objectifs: 

Pour étudier, lors des cours prénataux, l'efficacité de l'utilisation de la rétroaction biologique pour traiter la douleur pendant le travail :

La stratégie de recherche documentaire: 

nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 mars 2011), CENTRAL (The Cochrane Library 2011, numéro 1), PubMed (de 1950 jusqu'au 20 mars 2011), EMBASE (via OVID) (de 1980 jusqu'au 24 mars 2011), CINAHL (EBSCOhost) (de 1982 jusqu'au 24 mars 2011) et PsycINFO (via Ovid) (de 1806 jusqu'au 24 mars 2011). Nous avons également recherché d'autres études dans des listes bibliographiques d'articles identifiés.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés de tout type de cours prénataux comprenant la rétroaction biologique, quel que soit la modalité, chez les femmes enceintes à faible risque.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué de façon indépendante la qualité des essais et extrait les données.

Résultats principaux: 

Cette revue comprenait quatre essais (186 femmes) qui se distinguaient considérablement en ce qui concerne la diversité des modalités d'intervention et des résultats mesurés. La plupart des essais ont évalué les effets relatifs à la rétroaction biologique électromyographique chez les femmes enceintes pour la première fois. Il a été jugé que ces essais présentaient un risque élevé de biais en raison de l'absence de données décrivant les sources de ces biais évalués. Il n'existait aucune preuve significative d'une différence entre la rétroaction biologique et les groupes témoins en ce qui concerne l'accouchement par voie basse assistée, la césarienne, l'augmentation de la durée du travail et l'utilisation de produits pharmaceutiques destinés à soulager la douleur. Les résultats relatifs aux essais inclus ont montré que l'utilisation de la rétroaction biologique pour réduire la douleur chez les femmes au cours du travail n'est pas prouvée. La rétroaction biologique électromyographique peut présenter certains effets positifs au début du travail, mais par la suite il faut administrer une analgésie pharmacologique supplémentaire.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.