Injection locale de corticostéroïdes contre le doigt à ressaut

Ce résumé d'une revue Cochrane présente les connaissances actuelles issues de la recherche sur l'effet de l’injection de corticostéroïdes contre le doigt à ressaut.

La douleur et les symptômes des personnes souffrant du doigt à ressaut peuvent être améliorés grâce à une injection de corticostéroïdes.

Qu’est-ce que le doigt à ressaut et qu’est-ce qu’une injection de corticostéroïdes ?

Le doigt à ressaut est une maladie des tendons du doigt qui entraîne des difficultés à étendre le doigt. Le doigt concerné saute ou se bloque lors de la flexion ou de l’extension. Parfois, la main peut devenir douloureuse.

Les injections de corticostéroïdes sont des piqûres faites dans une articulation (comme le doigt) ou un tendon. Les corticostéroïdes fonctionnent en réduisant l’inflammation du doigt. L’injection elle-même peut également aider à relâcher la pression sur le tendon.

Meilleure estimation de l’effet d’une injection de corticostéroïdes :

37 personnes sur 100 ont ressenti les bénéfices d’une injection de corticostéroïdes et d’un analgésique ; alors que 17 personnes sur 100 ont ressenti les bénéfices d’une injection d’analgésique sans corticostéroïdes.

Conclusions des auteurs: 

L’efficacité des injections locales de corticostéroïdes a été étudiée uniquement dans deux essais contrôlés randomisés de petite taille et de faible qualité méthodologique. Les deux études ont mis en évidence des effets à court terme supérieurs pour l’injection de corticostéroïdes et lidocaïne que pour la lidocaïne seule, pour le critère de jugement de succès du traitement. Dans une étude, les effets des injections de corticostéroïdes ont duré jusqu’à quatre mois. Aucun effet indésirable n’a été observé. Les preuves disponibles concernant l’efficacité de l’injection de corticostéroïdes dans la gaine tendineuse, pour le doigt à ressaut, peuvent être qualifiées de limitées (niveau « argent ») en ce qui concerne la supériorité des injections de corticostéroïdes et lidocaïne par rapport aux injections de lidocaïne uniquement.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le doigt à ressaut est une maladie des tendons de la main qui fait sauter (se bloquer) les doigts concernés, entraîne dysfonctionnements et douleur. Parmi les traitements disponibles, on trouve l’injection locale de corticostéroïdes, la chirurgie ou l’immobilisation.

Objectifs: 

Résumer les preuves sur l’efficacité et la sécurité des injections de corticostéroïdes contre le doigt à ressaut, chez les adultes, en utilisant les critères de jugement suivants : succès du traitement, fréquence de ressaut ou blocage, statut fonctionnel des doigts concernés et intensité de la douleur au niveau des doigts.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données CENTRAL, DARE, MEDLINE (1966 à novembre 2007), EMBASE (1956 à novembre 2007), CINAHL (1982 à novembre 2007), AMED (1985 à novembre 2007) et PEDro (base de données de la physiothérapie fondée sur les preuves) ont été consultées.

Critères de sélection: 

Nous avons sélectionné des essais contrôlés randomisés et des essais cliniques comparatifs évaluant l’efficacité et la sécurité des injections de corticostéroïdes contre le doigt à ressaut chez les adultes.

Recueil et analyse des données: 

Les titres des études éligibles ont été recherchés dans les bases de données. Après avoir examiné les résumés de ces études, les articles complets des études satisfaisant aux critères de sélection ont été obtenus. Les données ont été extraites à l’aide d’un formulaire électronique prédéfini. La qualité méthodologique des essais inclus a été évaluée à l’aide des éléments de la check-list mise au point par Jadad et de la liste Delphi. L’objectif était d’extraire les données concernant les informations des mesures des critères de jugement principaux : succès du traitement, fréquence de ressaut ou blocage, handicap fonctionnel des doigts et intensité du doigt à ressaut ; et des mesures des critères de jugement secondaires : proportion de patients ayant ressenti des effets secondaires, types d’effets secondaires et satisfaction des patients concernant l’injection.

Résultats principaux: 

Deux études contrôlées randomisées, incluant 63 participants, ont été obtenues : 34 d’entre eux ont reçu des corticostéroïdes et de la lidocaïne et 29 d’entre eux ont reçu de la lidocaïne uniquement. L’injection de corticostéroïdes avec de la lidocaïne a été plus efficace que la lidocaïne seule, en termes de succès du traitement, à quatre semaines (risque relatif 3,15, IC à 95% entre 1,34 et 7,40). Le nombre de patients à traiter pour obtenir un bénéfice était de 3. Aucun événement indésirable ou effet secondaire n’a été rapporté.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.