Sulfate de magnésium pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né

La pression des artères des poumons (artères pulmonaires) est normalement beaucoup plus faible que la pression artérielle du reste de l'organisme. Avant la naissance du bébé, le muscle qui entoure les artères pulmonaires est fortement contracté, ce qui crée une pression très élevée dans ces artères. Après la naissance, les artères se dilatent et la pression diminue. Dans l'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né, cette diminution de la pression artérielle pulmonaire ne se produit pas pour diverses raisons.

Le sulfate de magnésium peut dilater les muscles contractés que l'on trouve dans les artères pulmonaires. Néanmoins, son action n'est pas spécifique et, administré par perfusion intraveineuse, il agit sur les autres muscles du corps, y compris les autres artères. Cela signifie que, même s'il s'avérait efficace dans l'hypertension artérielle pulmonaire, son action sur d'autres parties de l'organisme pourrait être problématique.

Cette revue a observé que l'utilisation de sulfate de magnésium dans l'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né n'avait pas été évaluée dans le cadre d'essais contrôlés randomisés. Les preuves issues d'études non contrôlées sont extrêmement limitées mais suggèrent un bénéfice potentiel justifiant la réalisation d'essais contrôlés randomisés.

Conclusions des auteurs: 

Compte tenu de l'absence actuelle de preuves, l'utilisation de sulfate de magnésium ne peut pas être recommandée dans le traitement de l'HTAPPN. Des essais contrôlés randomisés sont recommandés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'hypertension artérielle pulmonaire persistante du nouveau-né (HTAPPN) se produit chez environ 1,9 nouveau-né sur 1 000 et pourrait être plus prévalente dans les pays en voie de développement. Il existe des preuves solides de l'efficacité de l'oxyde nitrique inhalé (ONi) et de l'oxygénation par circulation extracorporelle (OCEC) dans le traitement de l'HTAPPN. Néanmoins, de nombreux pays en voie de développement n'ont pas accès à ces traitements onéreux ou ne possèdent pas l'expertise technique requise. Le sulfate de magnésium est un puissant vasodilatateur qui pourrait potentiellement réduire l'hypertension des artères pulmonaires associée à l'HTAPPN. Le sulfate de magnésium, s'il s'avérait efficace dans le traitement de l'HTAPPN, pourrait constituer un traitement rentable et potentiellement vital.

Objectifs: 

Évaluer l'utilisation de sulfate de magnésium par rapport à un placebo ou à une prise en charge par ventilation standard seule, une perfusion de sildénafil, une perfusion d'adénosine ou de l'oxyde nitrique inhalé sur la mortalité ou le recours à de l'ONi ou à une OCEC de secours chez des nourrissons nés à terme et à l'approche du terme (> 34 semaines d'âge gestationnel) atteints d'HTAPPN.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie (CNRG) a été utilisée. Aucune restriction de langue n'a été appliquée. Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 1, 2006) et MEDLINE (1966 au 20 avril 2007) afin d'identifier des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés pertinents. Les références bibliographiques des articles extraits ont également été examinées et des experts reconnus ont été contactés afin d'obtenir des données non publiées. Ces recherches ont été mises à jour en décembre 2009.

Critères de sélection: 

Toutes les études randomisées ou quasi-randomisées étaient éligibles lorsque l'un des groupes de traitement recevait du sulfate de magnésium dans le traitement de l'HTAPPN.

Recueil et analyse des données: 

Les méthodes standard de la Collaboration Cochrane et du CNRG ont été utilisées, et l'évaluation de la qualité des essais et l'extraction des données ont été effectuées par chaque auteur de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Aucun essai éligible n'a été identifié.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.